Accueil > Micocouliers > Micocoulier, Fox-Amphoux (Var)

Micocoulier, Fox-Amphoux (Var)

A Fox-Amphoux dans le Var, réside un vieux micocoulier qui a survécu à la fureur révolutionnaire (les micocouliers étaient associés au clergé et furent abattus). Installé sur la place de l’église depuis si longtemps, cet arbre doit connaitre toute l’histoire du village… en 450 ans il aura vu toutes les noces, tous les enterrements, et assisté à toutes les festivités.

Le devant de l’église était dans la pente, lorsque la place a été refaite les arbres ont été entouré de murets en pierre, le micocoulier est enterré sur 2 mètres. Cet arbre a été planté en 1550, il affiche de belles dimensions : 4,95m de circonférence et 18m de haut.

--

Un vieux bonhomme qui garde néanmoins une belle allure ; dire qu’il est un des plus vieux micocoulier de France, et se dirige tranquillement vers le demi-millénaire…

Merci à Didier Louit, écrivain installé à Fox-Amphoux qui a accepté avec enthousiasme d’aller tirer le portrait de cette vieille branche. Didier laisse ses mots et photos sur son blog [1] mais visitez aussi son site dédié à ses bouquins, c’est par ici.

About these ads
Catégories:Micocouliers
  1. 25 avril 2009 à 15:42

    Superbe ! Et ces photos sentent bon la douceur printanière du sud.
    C’est bien agréable… :D

  2. 25 avril 2009 à 19:45

    Bonjour Hacène,

    je dois avouer que j’ai un petit faible pour les micocouliers, et celui-ci est un des plus vieux représentants, cela fait longtemps que je le recherchais…

    … ici la douceur printanière s’est transformée en week-end de giboulées…

  3. 25 avril 2009 à 22:44

    Ola,

    Thank you so much for the kind word you wrote on my blog. I also would like to apologize but my french is terrible!

    I will spend some time discovering your fantastic blog…Truly inspirational for those, like me, that love trees.

  4. 26 avril 2009 à 12:34

    Ola Pedro !

    glad to read your words, so you love the trees, like us…
    I hope you will ennjoy your visit in the forest of these old companions.
    Sometimes I publish on a foreign tree, so if you want to invite us in Spain, and discover some old ones from your country, you’re welcome !

    hasta luego

  5. Sisley
    26 avril 2009 à 19:31

    Ravissant ce séculaire. Je suis content qu’on l’ai pas extropié avec les autres pendant les années clergé !

    Il a de belles dimensions et ton dernier repéré (Villeneuve sur Lot) doit également avoir un age plutôt avancé dans ce cas !

  6. 26 avril 2009 à 19:42

    Salut Sisley,

    oui moi aussi je suis content qu’il soit encore debout, celui-ci est enterré sur deux mètres, ce qui fausse un peu l’estimation, mais en le regardant bien on s’aperçoit du grand âge… Celui de Villeneuve-sur-Lot est un peu moins âgé mais tellement plus élevé avec un port splendide, dans la fleur de l’âge…

    http://krapooarboricole.wordpress.com/2009/04/20/vieux-micocoulier-villeneuve-sur-lot-lot-et-garonne/

  7. gindre yvan
    11 mars 2012 à 10:27

    bonjour, en tant qu’expert en arboriculture ornementale je viens d’être missionné par la ville pour étudier ce vénérable et tenter d’éviter qu’il se "déchire", car en effet par grand vent, il a tendance à s’ouvrir par ses fissures le long du tronc. Cet arbre s’est creusé au fil du temps et sonne comme un tambour. Ces cavités sont malheureusement issues des nombreuses coupes drastiques qu’il a du subir au cours des ages. le tronc et les axes principaux sont entièrement évidés mais supportent un houppier lourd, constitué de structures "jeunes" et parfaitement saines. Si rien est fait pour aider cet- arbre à supporter son poids, son éclatement est irrémédiable. Haubanages et étayage vont permettre d’éviter cette échéance. en espérant que ces bonnes énergies lui permettent de tenir encore plusieurs siècles.

  8. 11 mars 2012 à 11:24

    Bonjour.

    Merci pour votre information !
    Souhaitons lui une bonne intervention.

    Sont peut-être aussi a mettre en cause, le remblaiement passé du terrain recouvrant aujourd’hui son collet et l’aménagement autour de l’arbre qui a du agir sur son système racinaire ( tassement, asphyxie,..) et un manque d’apport en mulch ou divers fertilisants à moyenne dégradation.

    Serait-il envisageable d’ouvrir une petite aire circulaire sur la périphérie de l’arbre afin d’y étaler un broyat mélangé à de la terre fine ?

    • gindre yvan
      11 mars 2012 à 12:28

      bonjour sisley
      je suis heureux de lire quelqu’un qui connait les vertues du mulching! en effet une deuxième étape de réhabilitation de ce micocoulier sera une proposition d’aménagemment d’un espace autour de ce vénérable avec décroutage du goudron, suppression de la terre stérile et polluée, rajout de bonne terre humique et épandage d’une couche de mulch pour refaire une litière.
      bien à toi

  9. Fifou
    9 octobre 2012 à 15:34

    On va faire ca bien Yvan…

  1. 7 juin 2010 à 20:38

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s