Gerlac de Houthem

Gerlac était un soldat, officier de l’empereur germanique, licencieux et plus ou moins brigand. Il était marié, et, à la mort de sa femme, il devint un chrétien particulièrement pieux, allant en pèlerinage à Rome d’abord, où il fit une confession générale de ses péchés au Pape Eugène III puis à Jérusalem où ce dernier l’envoya afin d’y soigner les malades, ce qu’il fit pendant sept ans.

De_H._GerlacusGerlachus_van_HouthemGerlachus

À son retour en Hollande, il fit don aux pauvres de tout ce qu’il possédait, et s’isola dans un chêne creux en guise d’ermitage, près de Houthem. Là, il se nourrissait de pain mêlé à de la cendre, et allait tous les jours en pèlerinage à Maastricht, à la basilique Saint-Servais.

Des moines voisins souhaitaient le voir intégrer leur monastère, d’autant plus qu’ils étaient persuadés que Gerlac était très riche, et cachait son trésor justement dans le creux de l’arbre où il vivait. L’évêque du lieu ordonna donc que le chêne soit abattu. Quand il s’aperçut qu’il n’y avait pas de trésor caché, il ordonna que l’arbre soit débité en planches et qu’il soit construit avec un nouvel ermitage pour Gerlac.
____

Texte et illustrations : Wikipédia, l’encyclopédie libre que chacun peut améliorer. (CC BY-SA 3.0)

Une réflexion sur “Gerlac de Houthem

  1. Ping : Index : symboles, mythes, textes divers – Krapo arboricole

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s