Actes Sud Junior – Collection « Je suis un arbre »

Les éditions Actes Sud Junior lancent la collection « Je suis un arbre » qui propose de faire découvrir aux enfants les différentes espèces d’arbres, dans des petits livres qui tiennent presque dans la poche et qui entre photos et reproductions d’œuvres d’art de toutes les époques racontent l’olivier, le bouleau ou le chêne, et bien d’autres encore…

C’est Alain Baraton, qui travaille depuis plus de trente ans dans le domaine du Trianon et du Parc de Versailles dont il est devenu jardinier en chef qui a eu l’idée de cette collection. Conseils de jardinages, récits mythologiques ou témoignages d’artistes alternent pour dresser un portrait multifacettes de l’arbre choisi, qui parle à la première personne. Si certains passages peuvent paraître un peu compliqués à comprendre pour de jeunes enfants – récits bibliques, textes d’artistes – le petit format, les jolies illustrations et l’emploi de la première personne en font des ouvrages charmants que l’on peut ouvrir à n’importe quelle page et feuilleter librement. L’idée est originale et apprend à connaître la nature autant que l’art qui s’en est inspiré et que les textes bibliques ou mythologiques.

« Je suis un arbre », collection proposée par Alain Baraton,
Actes Sud Junior (12 x 15) 32 pages – prix indicatif : 9,50 €.
____

Actes Sud avait sorti une collection à destination des adultes « Le nom de l’arbre ».

Petite sélection de bouquins

Arbres extraordinaires de France.
Georges Feterman, 173 pages, 32€, lien libraire ici.

Où se trouve le plus gros arbre de France ? Quel village peut s’honorer de posséder le plus vieil arbre de notre pays ? la France possède un patrimoine arboré extraordinaire, dans lequel les arbres remarquables tiennent une place de plus en plus reconnue. Depuis une vingtaine d’années, Georges Feterman recense et photographie les arbres d’exception qui font la richesse de notre patrimoine naturel. Tous racontent une partie de notre histoire, colportent des légendes, incitent à la contemplation ou véhiculent une émotion qui sut inspirer les artistes. Hommage à nos géants végétaux, ce splendide ouvrage est aussi une invitation à ouvrir son regard et à compléter soi-même ce prodigieux inventaire.

Agrégé de Sciences Naturelles, Georges Feterman est président de l’association A.R.B.R.E.S., dont l’objectif est la sauvegarde des arbres  » remarquables  » de France. Il a publié plusieurs ouvrages sur la nature en France et anime régulièrement des sorties de découverte.

***

Face aux arbres : Apprendre à les observer pour les comprendre.
Christophe Drénou, 155 pages, 30€, lien libraire ici.

Face aux arbres, le premier réflexe est le plus souvent de déterminer leurs noms : est-ce un chêne, un cèdre, un ginko ? Il existe pour cela de nombreux guides. Mais après ces premières présentations, l’observateur souhaite généralement en savoir plus : cet arbre a-t-il fini sa croissance ? Est-il en bonne santé ? Quelle est son histoire ? Il devient alors nécessaire de ne plus simplement voir les arbres, mais de les regarder. Partant du principe qu’on ne voit bien que ce qu’on nous a appris à observer, l’objectif de ce livre est d’éduquer notre regard. Savoir interpréter une forme particulière, la présence de branches mortes, lire les écorces ou deviner la présence des racines permet en effet de comprendre les arbres, c’est-à-dire de retracer leur histoire, connaître leur état actuel et prévoir leur évolution probable.

Christophe Drénou. Ingénieur horticole, titulaire d’un DEA de botanique tropicale appliquée (laboratoire de Francis Hallé) et docteur ès Sciences, Christophe Drénou est aujourd’hui ingénieur de recherches et développement à l’Institut pour le Développement Forestier (IDF). Spécialiste de l’architecture des arbres, il est également l’auteur de deux ouvrages de vulgarisation scientifique : La taille des arbres d’ornement, du pourquoi au comment (IDF) et Les racines, face cachée des arbres (IDF). Georges Feterman. Agrégé de sciences naturelles, Georges Feterman est également président de l’association ARBRES, dont l’objectif est la préservation des arbres  » remarquables  » de France. Il est l’auteur de nombreux livres sur les arbres et la nature, dont : La Nature en Ile-de-France (Delachaux) ou Arbres extraordinaires de France (Dakota).

***

Guide des arbres remarquables de France. Frédéric Cousseran, Georges Feterman, 239 pages, 28€, lien libraire ici.

Les arbres remarquables font désormais partie de notre patrimoine. Arbres millénaires, ancêtres ou géants, sujets aux formes insolites, arbres liés à une légende ou à l’Histoire de France, ils attirent l’attention du promeneur et déclenchent de véritable coups de cœur. L’association A.R.B.R.E.S. répertorie depuis de nombreuses années ces arbres extraordinaires, pour mieux les faire connaître et les sauvegarder. Ce guide témoigne, département par département, des plus belles découvertes faites au plan national, avec l’aide d’un important réseau d’adhérents, de correspondants régionaux, et de toutes les associations amies qui agissent localement. C’est aussi une mine d’idées pour faire des promenades insolites, au cœur des terroirs de France, sur le chemin des arbres, qui recoupe souvent celui des hommes.

***

Les trognes : L’arbre paysan aux mille usages.
Dominique Mansion, 144 pages, 30€, lien libraire ici.

Tout le monde a déjà vu une trogne ! Et pourtant, combien savent qu’il s’agit d’un arbre régulièrement taillé à hauteur pour son bois, ses feuilles ou ses fruits ? Les trognes, appelées aussi têtards, têteaux, tronches, rousses, émousses, ragosses, touses ou chapoules… sont les témoins vivants d’une longue histoire entre l’homme et le végétal.

Partout en Europe, elles ont joué dès l’Antiquité un rôle essentiel dans l’économie paysanne en offrant une production durable pour d’innombrables usages, et sont devenues un patrimoine biologique et culturel d’une valeur inestimable. Ce livre, fruit de dix années de recherches, raconte l’histoire de ces arbres hors du commun. Il rassemble une somme d’informations et de documentation inédite : témoignages, citations d’écrivains, dessins, tableaux, photos, cartes postales… ainsi qu’un dictionnaire des noms de trognes, un inventaire des espèces vivant dans ces arbres, concernées… Un ouvrage exceptionnel qui donne aussi des clés pour que tes trognes retrouvent une place dans les paysages de demain.

Extrait de quelques passages du livre :

Lire la suite

Les plus beaux arbres de Mulhouse

Service Espaces verts et environnement Mulhouse
Jean-Pierre Reduron, Véronique Scius, 80 pages, 1982.

Parfois d’occasion, vérifiez chez Amazon et JustBooks.

Le but de cet ouvrage est de proposer au lecteur un document sur les arbres les plus remarquables de Mulhouse. Document historique, puisqu’il s’interroge sur les sujets les plus âgés de la cité. Document pratique : le lecteur est invité à une promenade au travers de la ville, de squares en parcs jusqu’au Jardin Zoologique. Des plans pourvoient à son orientation, quelques conseils lui assurent l’itinéraire idéal.

Document botanique, car les principales essences du patrimoine mulhousien y sont accompagnés de quelques commentaires qui rendront – souhaitons-le – ces arbres étrangers introduits moins étrangers… au lecteur.


S’il y a des lecteurs mulhousiens qui passent par là, ce serait vraiment génial de suivre les pistes proposées par cet ouvrage, et retrouver les spécimens qui s’étaient fait remarquer lors de l’inventaire de 1982. Aujourd’hui 28 ans plus tard que reste-t-il de ce patrimoine ?

Guides des arbres remarquables de Franche-Comté

Une collection de petits guides pour partir à la rencontre des arbres remarquables de Franche-Comté. Réalisé entièrement par l’association “Bois, Monts, Lacs”, ce projet répond à une préoccupation actuelle de défense et de mise en valeur du patrimoine boisé. L’arbre, dans ces ouvrages, est abordé sous tous ses aspects : historique, biologique, morphologique ou esthétique. Compréhensibles à tous lecteurs, les guides incitent à la découverte de l’environnement proche par des visites sur le terrain. Le contenu a une vocation de connaissance et de protection du patrimoine forestier. Les textes sont de Anne-Sophie Obelianne et Dominique Perrod. Les illustrations sont réalisées d’après photographies par Frédéric Mansuy et Lise Bôle du Chômont.

Les livres ne peuvent être achetés en ligne, on procède à l’ancienne :
règlement par chèque, et remplir un bon de commande, disponible par ici.

Guide des arbres remarquables du Jura
Les arbres remarquables de Franche-Comté. Tome 1

.
Date de parution : le 15 décembre 1999
Nombre de pages : 84 pages intérieures
Nombre d’arbres décrits : 32 spécimens répartis suivant la géographie du département
Prix de vente : 12 € (épuisé) mais regardez quand même par ici ou .

.

__

Guide des arbres remarquables du Territoire de Belfort
Les arbres remarquables de Franche-Comté. Tome 2
.

Date de parution : le 10 avril 2000
Nombre de pages : 48 pages intérieures
Nombre d’arbres décrits : 12 spécimens répartis suivant la géographie du département
Thème abordé : l’histoire de l’arbre mêlé à celle des hommes
Prix de vente : 8 €
Bon de commande à remplir

__
Guide des arbres remarquables du Doubs
Les arbres remarquables de Franche-Comté. Tome 3

Date de parution : le 6 novembre 2001
Nombre d’arbres décrits : 33 spécimens répartis suivant la géographie du département

Thème abordé : l’arbre urbain
Prix de vente : 12 €Bon de commande à remplir Lire la suite

L’enseignement de l’arbre-maître

L'Enseignement de l'arbre-maîtrede Mario Mercier, 221 pages
au prix de 12€, lien libraire ici.

Peintre, écrivain, cinéaste français, Mario Mercier, initié à la Tradition chamanique universelle (et cette initiation est sans fin) a été l’un des premiers à nous faire découvrir l’esprit chamanique en Europe. J’ai découvert ses écrits par hasard, les pages tournaient et il me semblait entendre le bruit du tambour rythmant cette discussion, dont quelques paroles me sont resté en mémoire : “Chasseur d’immortalité, ostréiculteur des songes, orpailleurs des hautes pensées du cœur”… [1]

Du coup, je me suis procuré ce nouveau livre au titre si parlant ; et je n’ai pas été déçu ! Assis au pied de Noïark, un arbre géant qui veille sur une forêt française, Mario Mercier recueille un enseignement qu’il partage avec nous comme un trésor.

Extrait du livre, déjà publié sur Les Nouvelles Clés [2],

Je suis revenu dans la forêt. Entre la « porte » des deux arbres, j’observe le maître de ce lieu : mon arbre. Je n’ai pu résister à trois jours de séparation et cette fois, c’est sous les rayons d’une fin d’après-midi ensoleillée que je le contemple.

Je n’ose l’approcher, tant il m’impressionne. De plus, ce quelque chose d’indéfinissable qui émane de lui me prend entièrement. J’ai parfois l’impression qu’une force immense s’est établie à cet endroit pour prendre une forme majestueuse d’arbre.

Les rayons d’un soleil déclinant vernissent d’un or tremblant les bords des feuillages. L’air est strié de chants d’oiseaux. En contrebas sur le chemin s’attardent encore deux promeneurs.

Je me décide pourtant. Franchissant la porte végétale, je fais quelques pas dans la clairière, puis je m’arrête. Je rejoins l’arbre et après l’avoir caressé je m’assois contre lui, me cale entre ses racines. Ainsi arrimé, je peux reprendre mon rêve et m’imprégner du chant des oiseaux. Et tous ces chants sont comme un sang de vie, nourriture sonore des arbres qui semblent les écouter de toute leur puissance concentrée.

Je ferme les yeux pour mieux m’en pénétrer. Chaque trille, chaque roulade, met comme d’invisibles cellules de vie dans l’espace et va amplifier le gigantesque corps spirituel de la nature.

Je me prends à envier l’immobilité de mon arbre – immobilité d’ailleurs apparente. J’imagine que cela fait très longtemps que je suis là, me confrontant comme lui au pouvoir des saisons et les intégrant dans ma sève.

C’est cette immobilité qui fait ma force, car elle me permet de transformer la lumière en cellules et de boire les sucs de la terre ; par mes feuilles, je peux évaluer la sensibilité du plus ténu souffle de vent.

Puis je redeviens homme, car ma fonction est telle. Il me revient alors en mémoire ce que disait Yannis. mon fils, lorsqu’il avait cinq ans, à propos des arbres : « Les arbres rient quand ils sont contents. » Comme on lui fit remarquer, un peu pour en savoir plus, que les arbres n’avaient pas de bouche pour rire, Yannis se mit à réfléchir quelques secondes avant d’ajouter : « Mais ils rient avec leurs feuilles. »

Et comme pour souligner ce souvenir, l’arbre se met à rire de toutes ses feuilles. C’est sa façon à lui de diffuser, grâce à la complicité du vent, sa joie de vivre. Bientôt tous les arbres de la clairière frissonnent de rire.

Une feuille tombe et me touche le front. Je la prends cérémonieusement et la mets dans ma poche en gage d’amitié de mon arbre. Lire la suite

Aux origines des plantes

Un ouvrage indispensable pour tous ceux qui s’intéressent au monde des végétaux. Sous la direction de Francis Hallé & Pierre Lieutaghi, des botanistes internationaux nous exposent l’état des connaissances sur les origines des végétaux, leurs différents systèmes de reproduction, leur biologie, leurs modes d’adaptation à leur milieu et aux autres formes de vie qui les entourent, leur communication entre elles, etc… C’est un peu cher ; alors mettez-les sur la liste des cadeaux de Noël !

auxoriginesdesplantes2.jpg

Des plantes anciennes à la botanique du XXIe siècle,
2008 – 675 pages, au prix de 50€, lien libraire ici.

Un véritable hymne à l’évolution et à la biodiversité. Ce volume restitue toutes les grandes questions que soulève actuellement la connaissance des plantes ainsi que toutes les directions empruntées par les recherches contemporaines : . leur histoire depuis l’origine : des plantes anciennes – arbres, fougères – aux plantes à fleurs ; . leur sexualité si « inventive », l’évolution et les caractéristiques de leur génome ; . leur architecture (et sa modélisation informatique) et les composantes de leur anatomie ; . les plantes dans leur milieu, leurs relations avec les sols, les communications entre elles, les modifications qu’elles apportent à l’environnement ; . les relations qu’elles entretiennent avec les organismes voisins : les champignons, les insectes (merveilleux exemple de coévolution) ; . la mise au point de l’« arbre généalogique » utilisant aussi bien les fossiles que le séquençage du génome. Il porte également un regard très nouveau sur leur extraordinaire capacité d’adaptation : beaucoup plus plastiques que les animaux, les plantes ont su s’adapter au froid, à la vie dans l’eau, à la sécheresse, à la situation épiphyte et même aux influences lunaires. Cet ouvrage magnifiquement illustré s’adresse donc à tous ceux que les végétaux intéressent. Ils découvriront un univers d’une rare richesse, plus vaste, plus complexe, plus luxuriant que celui de l’être humain et des espèces animales.

auxoriginesdesplantes1.jpg Des plantes et des hommes,
2008 – 665 pages au prix de 50€, lien libraire ici.

Ce volume des Origines des plantes s’intéresse aux plantes et à leur relation avec les hommes et la société. Trente-deux spécialistes renommés collaborent ici à une oeuvre sans équivalent à ce jour en français, à la fois chronique et bilan, point sur l’histoire et interrogation sur les grands enjeux actuels associés au végétal. De la plante préhistorique aux grandes cultures d’aujourd’hui, de l’origine des légumes à leur devenir, de l’histoire et de l’importance de la forêt tempérée à la protection des régions tropicales, des origines de l’agriculture aux techniques d’agroforesterie, les thèmes abordés ici touchent autant à l’histoire qu’à l’avenir des plantes, à leur protection, leur transformation, ou aux questions brûlantes de l’utilisation des OGM. C’est aussi l’usage qui est fait par l’homme du végétal que l’on retrouve dans cet ouvrage : les plantes soignent tout autant qu’elles parfument, teignent ou ornent nos balcons, maisons et intérieurs. Les plantes sont partout : dans l’alimentation, la pharmacopée, l’habitat, l’industrie. Mais cultivée, transformée, la diversité végétale tend de plus en plus à diminuer : que faire pour la conserver et, de ce fait, pour préserver notre espèce ? Car si la plante est importante pour notre survie matérielle, elle l’est aussi pour la part symbolique de notre être : la présence de l’arbre dans les mythes en atteste, mais aussi la domestication des plantes toxiques, la cueillette comme pratique sociale ou les plantes médicinales. Un livre enrichi de magnifiques illustrations, qui contribue à élargir le regard sur la flore tout en affirmant son importance fondatrice dans l’ordre matériel d’abord, mais aussi dans les oeuvres d’intelligence, de consolidation et d’embellissement du monde.

Francis Hallé a accordé un entretien au magazine Télérama, à lire par ici.

Botaniste et biologiste, Francis Hallé est spécialiste de l’architecture des arbres et de l’écologie des forêts tropicales humides. De 1986 à 2003, il a dirigé les missions scientifiques du “Radeau des cimes” sur les canopées des forêts tropicales. Il a publié notamment Un monde sans hiver, Les tropiques : nature et sociétés ; Éloge de la plante, Pour une nouvelle biologie ; et, avec D. Cleyet-Marrel et G. Ebersolt, Le Radeau des cimes, L’exploration des canopées forestières ; Plaidoyer pour l’arbre.