Une histoire de la forêt

Une histoire de la forêt par Martine Chalvet.
351 pages (24 x 16 cm), au prix de 20€, lien libraire ici.

Un très bon livre reçu pour mon anniversaire.

Entre domestication de la nature et fascination pour son côté sauvage, la forêt révèle toutes les aspirations et les contradictions de l’homme occidental au cours des siècles. Cette histoire de la forêt met au jour les conflits et les passions suscités, de la chasse et la cueillette à l’exploitation du bois, du refuge pour les bannis aux sorties du dimanche, de la déforestation au reboisement.

Mystérieuse, ancestrale, sauvage ou à conquérir, la forêt fascine, effraie, attise la convoitise. La civilisation s’est construite contre, à côté mais aussi avec ces espaces largement inconnus et étranges. Lieu d’exil, de refuge et spiritualité, terrain de chasse et de jeux, la forêt nourrit l’imaginaire. Dans le même temps, réserve de matières premières et de ressources énergétiques, les bois ont permis à la population européenne de vivre et de survivre. Martine Chalvet embrasse le temps long, de la Gaule « chevelue » des Celtes aux protestations écologiques actuelles. Elle analyse les différentes facettes des paysages forestiers, mais aussi les logiques multiples et concurrentes qui se sont affrontées autour de la possession, de la domestication et de l’exploitation des territoires boisés, enjeu économique, foncier et stratégique, source de revenus vitaux pour les uns et symbole de richesse foncière pour les autres. Si 2011 est l’année de la forêt, ce livre lui restitue son histoire, sa grandeur et souligne les menaces qui pèsent sur elle.
____

La forêt, ce monde à part, est-elle menacée par la civilisation ? Pas partout. La déforestation progresse à grands pas en Asie et en Amérique du Sud. Elle n’est plus de mise en France et en Europe de l’Ouest, où la surface boisée au contraire s’étend. Mais ce n’est pas un univers sauvage peuplé d’elfes et de sylphides comme dans nos contes d’enfance. La forêt, depuis l’Antiquité, est un espace culturel, patiemment construit par l’homme.

L’idée mythique d’un vaste espace initialement recouvert de forêts primaires (la « Gaule chevelue » de César) a été remise en cause par des recherches récentes. La stabilité légendaire des arbres cache un paysage en évolution. Ce n’est qu’à la fin de la dernière glaciation (entre - 14 000 et - 10 000 ans) que les essences que nous connaissons furent en mesure de se développer. Puis, au Néolithique, l’exploitation agricole commença à changer l’aspect du paysage.

Lire la suite

Terre sauvage – numéro spécial : forêts de France

Terre sauvage – Arbres et forêts – mars 2011 – 6,95€
Numéro spécial : Forêts de France, de bons et loyaux services.
.

Premier exemplaire d’un volet de deux magazines consacrés à nos forêts et pour l’année internationale de ces dernières, on nous fait faire un tour des fleurons du pays.

Divers thèmes sont abordés, la sylviculture, l’étude des milieux, biodiversité, mythologie et traditions, conciliation des divers secteurs d’activités en forêt et des interviews de spécialistes sur des sujets assez différents les uns des autres.

En fin du magazine on parle de l’élection de l’arbre de l’année 2011, évoquée dans un article du blog [1].

Il est intéressant de constater les divergences entre les différents acteurs du monde forestier, les points de vue des papetiers, sylviculteurs, gestionnaires de grands massifs face à ceux des scientifiques, naturalistes, membres d’associations.

Plusieurs sites de presse pour le commander en ligne [2][3][4][5]…

Des livres à gagner avec les Éditions du Chêne !

.

Ça vous dit de jouer pour tenter de gagner un livre ?

Les Éditions du Chêne viennent de m’annoncer la sortie de leurs publications pour 2011, dans la sélection il y en a un qui a tout de suite éveillé ma curiosité :

« Arbres extraordinaires » de Lewis Blackwell.

Les Éditions du Chêne ont accepté de m’offrir un exemplaire de ce livre à mettre en jeu sur le blog, comme il n’y aura qu’un gagnant pour ce beau livre, je leur ai proposé de mettre en jeu d’autres bouquins afin de récompenser quelques participants de plus.
.
Des ouvrages qui ne sont pas en rapport avec les arbres, mais tous sont intéressants.

#2 – Les dictons du jardinier, almanach avec dictons et sagesse de nos campagnes.
#3 – Mes recettes amoureuses d’une sorcière, des recettes pour ensorceler l’être aimé.
#4 – Petit recueil de pensées arabes, 365 pensées et citations du monde arabe.

Un tirage au sort désignera les heureux gagnants parmi les bonnes réponses envoyées.

Vous êtes prêts ? Voici la question : toutes espèces confondues, quel est à ce jour l’arbre de France métropolitaine présenté sur le blog qui possède la plus grosse circonférence ?

Durée du concours 7 jours : du vendredi 04 février 15h – au vendredi 11 février 15h.

Le concours est fini, les résultats seront affichés samedi 12 février à 19h
(je préviendrai par mail tous les participants, gagnants ou non)

Notes :

  • les bulletins incomplets ne seront pas retenus ;
  • un seul bulletin par adresse ip ;
  • les résultats du tirage au sort seront affichés le dimanche 13 février à midi.
  • les livres seront envoyés aux gagnants par l’éditeur la semaine suivante.

Arbres extraordinaires

Par Lewis Blackwell, traduction Olivier Fleuraud.
Éditions du Chêne, 200 pages, 42€, lien libraire ici.

Un livre sorti en 2009 en langue anglaise, et enfin disponible en français dès le 9 février 2011.

Notre relation avec les arbres remonte aux racines de notre évolution… à l’époque où nos lointains ancêtres prospéraient dans la canopée verte.

Peut-être c’est pour cela que longtemps après que être descendu de leurs troncs, nous avons encore contempler les arbres dans la crainte.

Lewis Blackwell, artiste, écologiste et ancien directeur de la création de Getty Images, célèbre cette relation dans la vie et l’amour des arbres .

Avec une collection de photos étonnantes du monde entier : des enclaves de cyprès aux champs de blé de la Toscane, ds mangroves des côtes de l’Indonésie aux structures squelettiques congelées de la toundra ; Lewis Blackwell nous invite à une poésie visuelle avec des réflexions stimulantes sur les arbres, parmi les organismes les plus accomplis de la création, et des liens qui nous unissent à eux.
____

Lewis Blackwell est un maître incontesté dans le domaine de la création et de la photographie. Pendant près de dix ans, il a piloté le développement créatif de la plus grande agence photo du monde, Getty Images. Auparavant, il s’est bâti une réputation d’innovateur et de découvreur de nouvelles tendances en tant que rédacteur et éditeur du prestigieux magazine Creative Review. Il occupe une chaire de professeur fondateur associé à la School of Creative Leadership de l’Université Steinbeis de Berlin. Les livres de Lewis Blackwell font référence dans l’univers de la création et comptent parmi les plus vendus dans le monde. Entre autres titres, on peut citer The End of Print, Soon : The Future Culture of Brands (Laurence King, 2000), ou encore Typo du XXè siècle (Flammarion, 2004). Ces derniers temps, Lewis Blackwell a focalisé son attention sur les questions environnementales. Durant l’été 2008, son exposition « Nature/Nurture » a été l’un des temps forts de la Biennale internationale de la photographie à Shanghai. Au travers d’illustrations étonnantes et de textes provocateurs, cette exposition abordait le sujet sensible de l’authentique et de l’artificiel dans la gestion environnementale. Elle s’inscrivait dans le prolongement d’une autre exposition, « La vraie nature de la ville », organisée par Blackwell pour le compte de la célèbre boutique de mode et galerie d’art parisienne Colette. Jadis juge et conseiller auprès de la société organisatrice du trophée Wildlife Photographer of the Year, Lewis Blackwell a travaillé en étroite collaboration avec des photographes paysagistes et naturalistes de réputation internationale. II est à l’origine d’une nouvelle approche plus conceptuelle et plus émotionnelle de la photographie environnementale. On lui doit également la création du bulletin de Getty Images spécialisé dans la recherche visuelle, « The MAP Report », récemment salué par la critique internationale pour son étude analytique sur la place grandissante dans les médias de la culture écolo-chic (ou « AspEn » – Aspirational Environmentalism). Personnellement engagé dans les grandes causes environnementales, Lewis Blackwell travaille actuellement sur un projet de préservation d’eau et de reforestation baptisé Cerro Futura, visant à élaborer de nouvelles idées en matière d’utilisation des terres agricoles.

Des forêts et des hommes

Fondation Good Planet & Yann Arthus-Bertrand
192 pages (21×14 cm), 12€, lien libraire ici.

Sortie le 17 février, commandez dès aujourd’hui !

Les forêts recouvrent un peu moins d’un tiers de la superficie terrestre de la planète et abritent plus de la moitié de la biodiversité. Elles assurent le renouvellement de l’air que nous respirons et absorbent des quantités massives de gaz carbonique ; a contrario la déforestation est responsable d’un cinquième des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Les forêts ont ainsi une incidence sur l’existence de près de deux milliards d’habitants. Dans le cadre de l’année mondiale de la forêt, la fondation GoodPlanet, présidée par Yann Arthus-Bertrand, propose avec ce livre une sélection des plus belles photos qui existent sur les forêts, par les plus grands photographes. Les textes qui les accompagnent évoquent les forêts dans leur diversité, leur dimension culturelle ou économique ; ils s’attachent à celles et ceux qui les habitent, mais aussi à tous les services que les forêts nous rendent, les menaces qui planent sur elles et les quelques pistes pour les protéger. Dans ce livre construit sur le modèle du précédent (La Biodiversité), cartes et graphiques viennent étayer le propos des auteurs.
____

Faites un tour sur le site de la fondation GoodPlanet et découvrez leurs actions pour la protection des forêts, plus d’explication sur le film, des posters pédagogiques à télécharger gratuitement pour les écoles du monde entier (format A4 & A3), une exposition de leurs plus belles photos de forêt, et bientôt un concours photographique… A voir par ici.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ci-dessus, les différents posters pédagogiques proposés en téléchargement sur leur site.
____

Après le succès du film « Home » [1], vu par 400 millions de personnes, le photographe Yann Arthus-Bertrand a été mandaté par les Nations Unies pour réaliser le film officiel de l’Année Internationale des Forêts, un court métrage de 7 minutes orienté sur les forêts et composé d’images aériennes du film Home et des émissions de Vu du Ciel.

Ce film a été diffusé en séance plénière du 9è Forum des Nations Unies sur les forêts (du 24 janvier au 4 février 2011 à New York). Dès le 2 février, le court est mis à la disposition de tous — gratuitement — afin de lui assurer une diffusion mondiale.

Actes Sud Junior – Collection « Je suis un arbre »

Les éditions Actes Sud Junior lancent la collection « Je suis un arbre » qui propose de faire découvrir aux enfants les différentes espèces d’arbres, dans des petits livres qui tiennent presque dans la poche et qui entre photos et reproductions d’œuvres d’art de toutes les époques racontent l’olivier, le bouleau ou le chêne, et bien d’autres encore…

C’est Alain Baraton, qui travaille depuis plus de trente ans dans le domaine du Trianon et du Parc de Versailles dont il est devenu jardinier en chef qui a eu l’idée de cette collection. Conseils de jardinages, récits mythologiques ou témoignages d’artistes alternent pour dresser un portrait multifacettes de l’arbre choisi, qui parle à la première personne. Si certains passages peuvent paraître un peu compliqués à comprendre pour de jeunes enfants – récits bibliques, textes d’artistes – le petit format, les jolies illustrations et l’emploi de la première personne en font des ouvrages charmants que l’on peut ouvrir à n’importe quelle page et feuilleter librement. L’idée est originale et apprend à connaître la nature autant que l’art qui s’en est inspiré et que les textes bibliques ou mythologiques.

« Je suis un arbre », collection proposée par Alain Baraton,
Actes Sud Junior (12 x 15) 32 pages – prix indicatif : 9,50 €.
____

Actes Sud avait sorti une collection à destination des adultes « Le nom de l’arbre ».

Petite sélection de bouquins

Arbres extraordinaires de France.
Georges Feterman, 173 pages, 32€, lien libraire ici.

Où se trouve le plus gros arbre de France ? Quel village peut s’honorer de posséder le plus vieil arbre de notre pays ? la France possède un patrimoine arboré extraordinaire, dans lequel les arbres remarquables tiennent une place de plus en plus reconnue. Depuis une vingtaine d’années, Georges Feterman recense et photographie les arbres d’exception qui font la richesse de notre patrimoine naturel. Tous racontent une partie de notre histoire, colportent des légendes, incitent à la contemplation ou véhiculent une émotion qui sut inspirer les artistes. Hommage à nos géants végétaux, ce splendide ouvrage est aussi une invitation à ouvrir son regard et à compléter soi-même ce prodigieux inventaire.

Agrégé de Sciences Naturelles, Georges Feterman est président de l’association A.R.B.R.E.S., dont l’objectif est la sauvegarde des arbres  » remarquables  » de France. Il a publié plusieurs ouvrages sur la nature en France et anime régulièrement des sorties de découverte.

***

Face aux arbres : Apprendre à les observer pour les comprendre.
Christophe Drénou, 155 pages, 30€, lien libraire ici.

Face aux arbres, le premier réflexe est le plus souvent de déterminer leurs noms : est-ce un chêne, un cèdre, un ginko ? Il existe pour cela de nombreux guides. Mais après ces premières présentations, l’observateur souhaite généralement en savoir plus : cet arbre a-t-il fini sa croissance ? Est-il en bonne santé ? Quelle est son histoire ? Il devient alors nécessaire de ne plus simplement voir les arbres, mais de les regarder. Partant du principe qu’on ne voit bien que ce qu’on nous a appris à observer, l’objectif de ce livre est d’éduquer notre regard. Savoir interpréter une forme particulière, la présence de branches mortes, lire les écorces ou deviner la présence des racines permet en effet de comprendre les arbres, c’est-à-dire de retracer leur histoire, connaître leur état actuel et prévoir leur évolution probable.

Christophe Drénou. Ingénieur horticole, titulaire d’un DEA de botanique tropicale appliquée (laboratoire de Francis Hallé) et docteur ès Sciences, Christophe Drénou est aujourd’hui ingénieur de recherches et développement à l’Institut pour le Développement Forestier (IDF). Spécialiste de l’architecture des arbres, il est également l’auteur de deux ouvrages de vulgarisation scientifique : La taille des arbres d’ornement, du pourquoi au comment (IDF) et Les racines, face cachée des arbres (IDF). Georges Feterman. Agrégé de sciences naturelles, Georges Feterman est également président de l’association ARBRES, dont l’objectif est la préservation des arbres  » remarquables  » de France. Il est l’auteur de nombreux livres sur les arbres et la nature, dont : La Nature en Ile-de-France (Delachaux) ou Arbres extraordinaires de France (Dakota).

***

Guide des arbres remarquables de France. Frédéric Cousseran, Georges Feterman, 239 pages, 28€, lien libraire ici.

Les arbres remarquables font désormais partie de notre patrimoine. Arbres millénaires, ancêtres ou géants, sujets aux formes insolites, arbres liés à une légende ou à l’Histoire de France, ils attirent l’attention du promeneur et déclenchent de véritable coups de cœur. L’association A.R.B.R.E.S. répertorie depuis de nombreuses années ces arbres extraordinaires, pour mieux les faire connaître et les sauvegarder. Ce guide témoigne, département par département, des plus belles découvertes faites au plan national, avec l’aide d’un important réseau d’adhérents, de correspondants régionaux, et de toutes les associations amies qui agissent localement. C’est aussi une mine d’idées pour faire des promenades insolites, au cœur des terroirs de France, sur le chemin des arbres, qui recoupe souvent celui des hommes.

***

Les trognes : L’arbre paysan aux mille usages.
Dominique Mansion, 144 pages, 30€, lien libraire ici.

Tout le monde a déjà vu une trogne ! Et pourtant, combien savent qu’il s’agit d’un arbre régulièrement taillé à hauteur pour son bois, ses feuilles ou ses fruits ? Les trognes, appelées aussi têtards, têteaux, tronches, rousses, émousses, ragosses, touses ou chapoules… sont les témoins vivants d’une longue histoire entre l’homme et le végétal.

Partout en Europe, elles ont joué dès l’Antiquité un rôle essentiel dans l’économie paysanne en offrant une production durable pour d’innombrables usages, et sont devenues un patrimoine biologique et culturel d’une valeur inestimable. Ce livre, fruit de dix années de recherches, raconte l’histoire de ces arbres hors du commun. Il rassemble une somme d’informations et de documentation inédite : témoignages, citations d’écrivains, dessins, tableaux, photos, cartes postales… ainsi qu’un dictionnaire des noms de trognes, un inventaire des espèces vivant dans ces arbres, concernées… Un ouvrage exceptionnel qui donne aussi des clés pour que tes trognes retrouvent une place dans les paysages de demain.

Extrait de quelques passages du livre :

Lire la suite