Séquoias géants de Thouarcé (Maine-et-Loire)

(Un article de Gilougarou, l’arpenteur des bois)

Le village de Thouarcé nous avait déjà livré deux chênes imposants lors de mon premier article pour krapo [1], mais il n’est pas nécessaire d’aller se perdre en haut du coteau pour trouver de gros arbres. En plein cœur du village et en bordure du Layon, siègent deux séquoias dont les dimensions supplantent largement nos quercus.

Le premier, et le plus remarquable, se dresse fièrement au milieu de la place principale du village juste devant le centre social de Neufbourg. Ses dimensions sont impressionnantes pour un séquoia français. Sa circonférence à 1m30 atteint 6m90. Sa hauteur frise les 30 mètres et elle pourrait encore être supérieure vu que sa tête est bifide [2] ce qui indique un étêtage il y a une bonne vingtaine d’année. (clic les photos)

J’ai cherché à me renseigner sur son histoire et les services municipaux mon orienté vers un ancien du village qui m’a indiqué : “que les raisons de sa plantations se sont malheureusement perdues, mais que son âge serait compris entre 150 et 180 ans”. Les séquoias ont été introduits pour la première fois en France dans les années 1850, ce qui nous indiquerait un âge de 160 ans au maximum pour cet arbre en admettant qu’il fasse partie des tous premiers à avoir été semé. Lire la suite

Excursion en forêt du Heidenkopf, Niederbronn-lès-Bains (Bas-Rhin)

“C’était il y a plus d’un an et demi, je faisais des recherches sur les grands sequoiadendrons en France, quand j’ai vu une info sur l’individu du Heidenkopf, à Niederbronn-lès-Bains. Il était donné comme étant l’un des plus hauts d’Europe, aussitôt je me renseigne, mais peu de renseignements…”

“Quelques mois passent et un jour revenant avec mon frère d’Allemagne, on en profite pour revenir par ce lieu : on passe devant l’usine d’eau de source, et l’on remonte dans la forêt en longeant les hauteurs de la ville. Bienvenue dans les bois escarpés des Vosges du Nord où l’on marche sur un sable rouge issu du grès d’une remarquable finesse, tout en évoluant dans une végétation séculaire. Une fois sur place, j’aperçois de suite un séquoia, pourtant il n’a pas l’air de correspondre à la description : 5,56 m de tour à 1,60 m et plus de 29 m.”

“Je continue et j’aperçois un tronc mort de séquoia, disposé à la verticale et évidé, qui renferme un système de miroirs, afin d’observer comme un périscope, une œuvre de l’artiste Patrick Meyer : le Séquoia Mirabilis [1].”

“Et enfin des silhouettes grandissantes se dessinent au loin, un instant après me voilà devant un trio hors pair, un semblant d’Amérique ! Ils ont tous de belles dimensions, car avec respectivement 4,71 et 4,81 m à 2,10 m et 5,81 à 1,6 m et des tailles variant entre 40-42/44-48 m, ainsi que plus de 140 ans, c’est une impression de démesure. (j’ai pris des circonférences non conventionnelles, car je voulais des mesures plus révélatrices, car ils possèdent des bases plutôt fortes sur 2 m et puis ça devient régulier au-delà).” Lire la suite

De la Bretagne à la Californie, au pied des séquoias géants

Grâce au chêne de Mauléon, rencontre avec Gaël, un breton qui me signale un séquoia impressionnant à Pontivy, dans le Morbihan. Je pris contact à l’époque, avec la mairie de la ville afin d’obtenir des précisions dendrologiques, mais à ce jour, toujours aucune réponse. J’avais donc mis ces clichés de côté en attendant de pouvoir en dire plus…

Le temps est venu, voici le ‘jeune’ séquoia breton :

Depuis, Gaël est parti voyager en Californie, et il a pu visiter Muir Woods National Monument [1]-[2], le vestige d’une ancienne forêt de séquoias à feuilles d’if :
“Je t’avais envoyé des photos du séquoia de Pontivy, il y a pas mal de temps. Comme promis je t’envoie celle du séquoia national park en Californie où, j’ai passé 4 jours du 9 au 14 novembre 2008, sans réussir à en faire le tour complet. ” (clic les photos)

“Je dirais un seul mot pour ce parc : magique ! Avec une diversité en flore et en faune, du relief, des légendes et bien sur des séquoias qui dépassent le millénaire, et affichent plus de 70 mères de hauteur ; et  mais aussi des épicéas et pins immenses qui peuvent atteindre les 80 mètres. En espérant que tu apprécieras les photos.”

Merci beaucoup pour le reportage Gaël, ça m’a tout l’air d’une forêt fantastique ! Ces séquoias sont des arbres géants, tout droit sortis d’un passé fort lointain… Deux reportages en provenance de Californie cette année, il va vraiment falloir que j’économise pour un billet d’avion, moi aussi j’aimerais bien me perdre dans cette cathédrale végétale…

Allée de séquoïas centenaires, Ferrières (Seine-et-Marne)

Une contribution de la tribu des végétaliseurs (les fous de nature), que j’avais oublié sous une pile de documents depuis le début de l’automne …
“Il s’agit d’une curiosité botanique de tout premier ordre, très peu connue. A Ferrières, une allée à l’écart de la forêt compte plus de 100 séquoias, tous âgés de plus de 150 ans. Cette allée mène à la porte des Lions du parc du Château de Ferrières. C’est un endroit très visible et parfaitement libre d’accès.”

allé de séquoïas 1

“Ces arbres sont simplement magnifiques, étonnamment résistants. Nous avons été impressionnés par la proportion de ceux qui avait résisté aux ravages du temps, foudre et tempête. On peut estimer à 10% les pertes depuis 150 ans. Choses étonnantes : les replantations récentes semblent en bien moins bonne santé que les plantations d’origine. Ce qui semble indiquer le grand savoir faire des horticulteurs d’autrefois. Il y a peu d’espoir, et c’est dommage, que vos enfants puissent accéder aux premières branches, elles sont bien trop hautes…”

“Dans une petite clairière un sculpteur de talent a taillé dans un des séquoias abattus par la tempête de décembre 1999 une série de plusieurs totems, plein d’imagination, étonnant !”

“Cette allée est très visible. Avec une carte précise la localisation est la porte des lions du parc du château de Ferrières. Avec une autre carte : route de Ferrières en Brie à Pontcarré. Elle est aussi visible à partir de la D471 entre Collégien et Pontcarré. Cette curiosité botanique peut être incorporé dans une randonnée allant de gare à gare de Bussy Saint Georges (RER A) à Tournan. Les forets de cette région sont magnifiques.”

Merci à Yves Gonnet, végétaliseur passionné qui nous fait parvenir ce reportage, ce doit vraiment être impressionnant de déambuler sous ces arbres  justes centenaires et déjà aux proportions gigantesques ! Un avant-goût de la Californie ?

Muir Woods National Monument

A 25 km de San Francisco, le Muir Woods National Monument est l’endroit idéal pour découvrir les immenses arbres “sequoia redwood” qui grimpent à plus de 75 m. Le parc est petit mais la visite est belle et reposante. Les photos m’ont été envoyées par un couple d’amis résidant en Bourgogne, en vacances à San Francisco pour visiter leurs enfants.

Et en plus ces arbres ne sont pas parmi les plus gros séquoias, les plus impressionnants se trouvent au Yosemite Parc. Un jour, je me rendrais au pied de ces géants américains…

Merci pour les photos Roger, je sais que c’était tes premier mails avec photos en pièces jointes, et que ça n’a pas été facile… Amitiés.