Sapins géants et vieux hêtre, Saint-Maurice-sur-Moselle (Vosges)

Avant que le printemps ne soit définitivement installé, suivons Sisley pour la découverte du fameux ‘sentier des géants’ dans les Vosges du sud.

“Le tout commença par une matinée un peu grise à deux semaines de Noël, les premières neiges faisaient leurs apparitions et les cimes s’en recouvraient doucement. Alors que nous étions en mini séjour dans le secteur de la Bresse, je décidai, accompagné de deux acolytes, de me rendre dans les sommets à proximité du bourg de Saint-Maurice-sur-Moselle où d’ailleurs, cette même Moselle prend sa source. Nous nous engageâmes sur le premier chemin, pour aboutir sur de larges pistes forestières sinueuses, les quarts d’heures passèrent, le calme enivrant du plein air, allié à l’omniprésence de vastes sylves où hêtraies et pessières, rendaient la marche relaxante malgré un mercure assez négatif. Quand la première escale fut annoncée, le ‘Roi Soleil’ nous épiait déjà du bout de la traverse, la rencontre du colosse fut tout à fait remarquable, un véritable géant culminant à 47 m pour 4,74 m de tour et 300 et quelques années d’existence.” (clic les photos)

“Il est inutile d’écrire, que face à ce genre d’individu, on se sent plutôt réduit, et à notre échelle d’humain, on ne peut réellement se rendre compte de la véritable grandeur d’un tel spécimen. Un arbre d’exception, noble représentant de l’élite du sapin forestier qui a dû en voir passer des évènement en trois siècles dans les bois.”

“Nous le quittions à regret pour continuer la visite et ainsi aller trouver les ‘4 mousquetaires’, un tournant de la ballade. Pour cela vingt minutes de pas furent le nécessaire, afin d’arriver devant l’écriteau annonçant le maître des lieux, un dernière petite montée et voilà que se présentait à nous, une superbe cépée à quatre brins s’élevant droit au ciel dont une légende-histoire révèle l’origine [1].”

“La circonférence de l’ensemble à 1,20 m donna 5,97 m et celles à l’unité par tronc, entre 2 et 2,30 m. Si on se réfère à la légende, l’évocation de la guerre de 30 ans laisserait à penser que l’arbre où du moins la souche pourrait être âgée de 380 ans ou plus.”

“Si il s’agit effectivement d’un seul et même individu, cela peut être vraisemblable.” Lire la suite

Les trois sapins du Grand Bois, Le Russey (Doubs)

Retrouvons François Bonnet qui nous a déjà fait découvrir deux magnifiques érables en Suisse [1]. Comme il habite tout près de la frontière, c’est au Russey dans le Doubs qu’il nous emmène cette fois-ci sur les traces de trois sapins blancs. (clic les photos)

“Il y avait ici trois sapins, dont l’un détenait le record de France de hauteur, avec 55 mètres. Hélas, la tempête Lothar du 26 décembre 1999 le renversa. Auparavant, l’un de ses deux compagnons avait par ailleurs été foudroyé. Il en reste un, solide rescapé dont une planchette fixée sur son tronc nous dit qu’il mesure 50 mètres, qu’il a 300 ans, que le volume de son bois est de 32 mètres cubes et sa circonférence 520 cm. Mais ces informations semblent dater d’un certain temps. Il est aujourd’hui peut-être un peu plus haut. En tout cas, il a pris un brin d’embonpoint. J’ai en effet mesuré 546 cm de pourtour à 130 cm du sol. Futur champion de France ? Tenons-nous les pouces ! (clic les photos)

A partir de cet arbre, on peut suivre un joli sentier découverte de la forêt, qui fait notamment passer le visiteur dans un secteur marécageux où le sapin cède la place au pin.

Balade d’environ trois quarts d’heure sur terrain plat. Attention à bien suivre les balisages. On se perd facilement dans les forêts du Jura! Une brochure sur ce site a été réalisée, malheureusement introuvable au Russey le 23 décembre 2009… Dommage.”

Merci de tout cœur François ! De superbes photos hivernales d’un sapin exceptionnel qui plus est. Le Doubs est un département riche en arbres. D’ailleurs, j’ai pris large pour la carte qui localise les trois sapins car dans le voisinage on trouverait un autre gros sapin et un épicéa columnaire… Avis aux amateurs ! Peut-être pourras-tu leur rendre visite ?

(Un article de Gilougarou, l’arpenteur des bois)

Sapins et hêtre vosgiens, Le Valtin et Ban-sur-Meurthe (Vosges)

(Un article de Gilougarou, l’arpenteur des bois)

Quoi de plus naturel pour fêter Noël que de présenter des sapins ? Ceux dont je vais vous parler aujourd’hui sont voisins des immenses épicéas de Straiture [1].

Tout d’abord, voici un magnifique sapin double que l’on découvre au bord du chemin de randonnée si bien aménagé. La circonférence de cet ensemble est de 5m25 à 1m30. Il s’élance vers le ciel à l’instar de tous ces voisins, car dans ce secteur, c’est le peuplement dans son ensemble qui est magnifique. (Clic les photos)

Grâce à la carte que j’avais trouvée à Gérardmer [2],  j’ai pu localiser un autre sapin remarquable sur le versant opposé du défilé de Straiture. Heureusement que je roulais en Clio, car la petite route pour y arriver est vraiment étroite et un tout petit véhicule s’impose pour faire demi-tour ! Lire la suite

Sapin blanc & pin, Pont d’Espagne, Cauterets (Hautes-Pyrénnées)

Voici d’autres exemples de la Flore pyrénéenne d’altitude. Ceux-ci se trouvent dans une vallée parallèle à celle de Lutour mais bien plus connue, puisqu’il s’agit de celle qui part du Pont d’Espagne et mène au fameux Lac de Gaube [1] duquel ont peut admirer l’impressionnante falaise du Vignemale.

« Le premier arbre est un sapin blanc du même gabarit que celui que j’avais déjà présenté. Sa circonférence à 1m30 est de 4m50 pour une hauteur de 23 à 25m. » (clic les photos)

« On le découvre sitôt passé le bâtiment du télésiège qui barre l’entrée de la vallée. Il s’agit là encore d’un individu au tronc ramifié aux allures de Gogant Suisse dont la silhouette reflète l’adaptation nécessaire pour résister aux difficiles conditions météorologiques que l’on subit à plus de 1400m d’altitude. »

« Quand on monte la pente vers le Lac de Gaube, on est pratiquement constamment à l’ombre des arbres ce qui contribue à rendre la promenade agréable surtout lorsque la journée est chaude et ensoleillée. Et c’est plus haut, que j’ai fais une halte auprès d’un individu qui m’a semblé être un pin sylvestre dont le fût bien rectiligne sert de poteau électrique. »

« 3m60 à 1m30 et un peu moins de 18 mètres de haut pour celui-ci. Il ne s’agit pas d’un record, mais c’est le plus gros spécimen de son espèce que j’aie rencontré jusqu’à maintenant et sa situation à l’aplomb du chemin renforce la forte impression qu’il procure. »

Localisation pin & sapin - clic pour agrandirMerci pour l’air frais des montagnes Gilles, c’est un vrai plaisir de se balader en décembre dans tes pas sous le soleil de l’été… Plutôt sympa les deux individus découverts, le gogant a fière allure et ravira surement Agnès ; le pin sylvestre a une circonférence honorable pour l’altitude et une belle rectitude ; de belles découvertes ! (Le Pont d’Espagne se situe à 7km au Sud de de Cauterets)
.

Sapins de montagne, Vallée de Lutour, Cauterets (Hautes Pyrénées)

Gilles s’est rendu en vacances dans les Pyrénnées et nous offre un aperçu des forêts d’altitude qui bordent le pied de ces sommets merveilleux.

.

“Les paysages en amont de Cauterets ont un aspect très différent de ceux que l’on découvre habituellement dans les autres parties des hautes Pyrénées. Alors que la plupart des vallées avoisinantes sont utilisées pour l’élevage et donc recouvertes d’alpages à marmottes, celles qui dominent cette station bien connue de thermalisme et de sport d’hiver se trouvent être très boisées jusqu’à des altitudes supérieures à 2000 mètres. Il n’est donc pas étonnant d’y trouver des arbres splendides au milieu de cette végétation irriguée abondamment par les torrents de montagnes dont le débit estival reste très impressionnant et creuse des cascades magnifiques.”

“Direction de la vallée de Lutour pour une promenade qui mène jusqu’au lac d’Estom voire plus loin aux cols d’Araillé ou des Gentianes pour les plus courageux. Après s’être garé au niveau de La Fruitière, il suffit de passer un petit pont sur le Gave et parcourir une centaine de mètres pour apercevoir en surplomb sur la gauche le premier sapin que je vais vous présenter. Son port ramifié est caractéristique des conifères montagnards qui chaque hiver doivent lutter âprement pour leur survie et subissent fréquemment les outrages du climat.”

“Il en résulte une silhouette râblée  présentant plusieurs troncs aux formes tourmentées. Ce sapin a une circonférence d’environ 4m40 à 1m30 pour environ 26m de haut et m’a semblé être le plus gros spécimen de cette vallée (à vérifier car je n’ai parcouru celle-ci que le long du chemin et les flancs de montagnes avoisinantes sont très vaste – quand bien même, celui-ci sortait du lot).”

“Il possède un voisin légèrement plus petit qui se trouve être sensiblement son jumeau [1]. mi-parcours entre la fruitière et le lac d’Estom, au milieu du chemin, une souche sciée de 3m80 de circonférence m’a permis de dénombrer environ 250 cernes. En extrapolant à notre individu à la branche basse si impressionnante, on se retrouve pratiquement à 300 ans. Voilà qui n’est pas rien.” Lire la suite

Sapin président, forêt de la Joux (Jura)

Des nouvelles de Fraxinus, photo-reporter pour ce blog qui m’avait déjà fait parvenir des clichés d’un saule remarquable à Oingt dans le Rhône [1].

.

« Lors de quelques jours de vacances dans le Jura, j’ai pu voir l’un de ces fameux « sapins président ». Voici quelques clichés de l’un d’entre eux, en l’occurrence celui de la foret de Joux. Élu en 1964, il mesure près de 45 m de haut pour une circonférence de 430 cm.» (clic les photos)
.

sapin president forêt de Joux 1sapin president forêt de Joux 2sapin president forêt de Joux 3

Située au nord est de Champagnole, la forêt de la Joux, qui s’étend sur 2600 hectares, est l’une des plus belles sapinières de France. Certains de ces sapins atteignent une hauteur de 40 mètres. Selon la tradition, les sapins les plus remarquables sont élus « président » par les forestiers ; ce sont les arbres les plus vieux, les plus gros et les plus hauts de la forêt. Ils ne sont pas coupés et préservés intacts. L’actuel sapin président élu en 1964, est vieux de plus de deux siècles, mesure 45 mètres de haut pour une circonférence de 4,30 mètres à 1,40m.

Merci pour les photos Fraxinus, à bientôt.
____

La forêt de la Joux abritait autrefois un autre sapin président,

une circonférence de 7 mètres à la base, 5 mètres à hauteur d’homme, 52 mètres de haut.

Fortement dégradé, il fut abattu par les forestiers en 1942.