Vénérable chêne vert de Poulx (Gard)

Le hasard n’existe pas ! A la fin de l’été rencontre avec Yves Maccagno qui est en charge de l’inventaire des arbres remarquables pour le département du Gard ; dans le même temps Francis s’expatrie de sa Moselle pour du boulot dans le Gard ; et enfin Robert qui nous avait fait découvrir l’allée des géants [1] m’envoie des photos d’un vieux chêne vert dans le Sud de la France…

A proximité du village de Poulx, sur le Camp de Garrigues, se trouve un des plus vieux chênes vert de France. Installé sur une propriété devenue un terrain militaire depuis la 2è guerre mondiale, cet arbre est dit “millénaire” dans le pays, mais aujourd’hui malade et amputée du tiers de sa frondaison, cette yeuse semble arriver à la fin du voyage. (clic les photos)

“Effectivement en très mauvais état, mais toute sa structure est encore conservé et témoigne de l’ampleur de sa ramure passée ! C’est soit deux chênes qui ce sont unis l’un l’autre, soit une cépée de plusieurs troncs organisées en deux bouquets principaux composés de trois cépées chacun. Le premier fait 3m57 à 70cm de hauteur et le second 5m90 à 50cm.”

Les années auront eu raison de ce chêne, mais les hommes auront aussi participé à son déclin… Il a souffert du piétinement résultant de la fréquentation du site par des pique-niqueurs du dimanche (les racines n’apprécient pas le tassement de la terre). Par la suite, une ancienne municipalité dans les années 80, laissait évacuer tous les 4 ans les effluents d’un bassin de lagunage sur cet arbre. beaucoup d’appels furent lancés à l’époque, mais en vain. Il est maintenant ceint d’une clôture légère d’une vingtaine de mètres de diamètre.

Localisation chêne de Poulx (clic pour agrandir) Merci pour la découverte de ce vénérable chêne vert Robert et Yves, et merci à toi Francis pour les mesures de circonférence. Ça me plaît qu’une chaîne se soit formée pour réunir toutes les infos sur cet arbre. Je n’en reviens toujours pas, les années 80 auront vraiment été terribles pour nos arbres. Cette yeuse est séculaire, un véritable monument historique… Alors comment a-t-on pu laisser faire ? Ci-dessous l’évolution depuis 1937 :

Ci-dessous un article paru dans le Midi Libre, novembre 2009 : Lire la suite

Chêne vert, Cheillé (Indre et Loire)

Lorsque je cherchais à obtenir des photos du chêne de l’église à Cheillé [1], je suis tombé sur la page d’un grimpeur arboriste bien sympa qui a répertorié quelques arbres remarquables de sa région. Un chêne vert a attiré mon attention, et Philippe m’a prêté volontiers les clichés.

Une circonférence de 3,78 mètres, avouez quand même que cette yeuse est de toute beauté, je suis agréablement surpris de voir un tel tronc au cœur d’un village, une belle découverte, d’autres sont à venir…

Besoin d’un arboriste grimpeur ? Contactez donc Philippe via son blog, c’est par ici.

Vieilles Yeuses, Tavera (Corse du Sud)

À 35 km au nord-est d’Ajaccio, dans une ancienne chênaie proche d’un site avec des menhirs entre Tavera et Vero ; se trouvent deux très belles yeuses multi-séculaires :

Yeuse Tavera 1

Ces deux chênes verts sont côte à côte, tels deux frères ; ils sont la trace vivante d’une ancienne exploitation pour bois de chauffage.

Yeuse Tavera 2Yeuse Tavera 3

Données dendrologiques de ces deux chênes corses :
– Circonférence : 5,50m à 1,5m ; hauteur : 17 m ; âge supérieur à 200 ans…
– Circonférence : 5 m à 0,8 m ; hauteur : 15 m ; âge supérieur à 200 ans…

Yeuse Tavera  4

Je suis époustouflé, décidément Sisley, ton coffre à photos recèle bien des trésors, ces yeuses sont splendides ! Toujours eu beaucoup d’affection pour ces chênes toujours verts, arbre emblématique de la Corse avec l’olivier et le pistachier lentisque… souvenir d’enfance.

Merci beaucoup pour les photos et le partage Sisley.

Vénérable chêne vert « U Saviu Verde », Olmi-Cappella (Corse)

La magnifique cuvette du Giussani bénéficie d’un ensoleillement exceptionnel pendant les journées les plus courtes, offre un couvert végétal luxuriant et varié : conifères parmi lesquels prédomine le pin laricio, bouleaux, érables sycomores, chênes blancs, chênes rouvres, châtaigniers, frênes…

Parmi ceux-ci un spécimen est particulièrement digne d’intérêt. En plein village d’Olmi-Cappella au lieu-dit Chjosu a ghjesgia, un chêne vert, le grand chêne pour la population, atteint des proportions exceptionnelles. La revue GEO l’a cité il y a quelques années comme étant la plus grosse Yeuse d’Europe [1]. Son tronc, court et trapu, a une circonférence de 8 mètres.

Chacune de ses 24 branches maîtresses est un véritable chêne et a été le lieu de rencontre privilégié pour des générations d’enfants qui y jouaient les Robinsons Suisses.

Depuis quelques années, il est devenu « U Saviu Verde » pour les scolaires de la région qui produisent des spectacles de théâtre sous sa vénérable ramure protectrice et si riche de souvenirs, mémoire d’un sage…

Olmi Cappella se trouve à 50 km à l’Est de Calvi, et à 35 km au Sud de de l’Ile Rousse.
____

Non loin de Forcili, dans le hameau de Pioggiola, un énorme châtaignier creux et chenu mérite tout notre respect avec ses 12 mètres de circonférence…
____

Article remanié et mis à jour en janvier 2012 – merci pour les photos Yannick !