Chroniques de Jérôme Hutin

A la lecture de son livre “les arbres vénérables“, j’ai tout de suite accroché, de très belles photos d’arbres vénérables, des textes passionnants… A tout hasard, j’avais laissé un mot via son site internet, auquel il a répondu chaleureusement. Puis par la suite nous avons discuté au téléphone (pour écouter nos voix), un personnage fort sympathique ; et puis on est voisins de département, il réside en Dordogne. Actuellement en Normandie, il écrit des chroniques sur les arbres vénérables, publiées dans Ouest France, voici les 3 premières.

  • L’aubépine de Saint-Mars la Futaie :

  • Le châtaignier de Mané Moustran :

  • Le châtaignier de Kerseoc’h à Pont-l’Abbé :

Moi qui étais à fond de boulot et qui demandais de la collaboration pour l’écriture du blog… je suis servi ! Très chroniques sont un vrai régal pour les amoureux des arbres, je suis sûr que tu vas nous faire découvrir des chemins fantastiques tout au long de l’été. Merci encore Jérôme, je te souhaite de bonnes balades en Normandie et en Bretagne.

Une autre chronique de Jérôme Hutin, le châtaignier de Mouliherne, ici.

Châtaigneraie magique, Prats du Périgord, Dordogne

En Dordogne, à environ 45 km au N-O de Cahors dans le pays de la châtaigne, se dresserait un vieux châtaignier au fond d’un bois… J’avais eu l’information par un copain, qui a passé son enfance non loin de ce lieu magique ; trop de boulot et pas le temps d’aller y faire un tour. Mais, je l’avais “raconté” le soir de la fête de la musique, et d’autres amis se sont rendus auprès de ce vieil arbre vénérable….

chataignier-prats-du-perigord-1bis

Rencontre impressionnante avec ce vieux tronc, pas facile à trouver dans les bois, mais à l’arrivée le spectacle est au rendez-vous ; ce châtaignier trône majestueusement au milieu d’une petite clairière, entouré d’arbres morts, et d’autres tordus. Un endroit magique assurément ! Voici la porte des mystères… Lire la suite

L’Arbre d’Or, forêt de Brocéliande

Un châtaignier mort parmi tous ces arbres centenaires ? A Brocéliande, au cœur du Val sans Retour, domaine des fées, existe un arbre recouvert de feuilles d’or. Une photo transmise par Ghislaine, car bien que je sois un habitué des lieux, je n’ai pas tout le temps eu un appareil…

En septembre 1990, deux incendies successifs ravagent le Val sans retour, et les landes avoisinantes. Un vaste chantier de reboisement est alors organisé, et pendant l’hiver 91/92 des centaines de bénévoles replantent plus de 30.000 arbres. Pour se souvenir, il fallait un symbole. Ainsi, le sculpteur François Davin proposa de recouvrir de 5000 feuilles d’or un châtaignier extrait du Val sans Retour, entouré de 5 chênes calcinés pour symboliser la renaissance après la mort… Au début, cet arbre semblait en décalage avec ce site magnifique ; mais aujourd’hui la nature parait avoir adopté cet arbre, et l’entoure chaleureusement de végétation.

Si vous souhaitez vous rendre dans cette forêt enchantée, une carte est disponible ici.

Le Val sans Retour : selon la légende, la fée Morgane, demi-sœur du roi Arthur, trahie par son amant décida de retenir prisonniers dans ce val tous les chevaliers infidèles. Seul le chevalier Lancelot, fidèle à la Reine Guenièvre, pu rompre l’enchantement, échapper au sortilège et délivrer les chevaliers.

A l’entrée du Val sans Retour, vous rencontrerez l’étang du Miroir-aux-Fées, il est dit que lorsque l’on passe l’étang, on passe la Porte des Légendes…

Un grand merci à Ghislaine pour ces photos.