Excursion en forêt du Heidenkopf, Niederbronn-lès-Bains (Bas-Rhin)

“C’était il y a plus d’un an et demi, je faisais des recherches sur les grands sequoiadendrons en France, quand j’ai vu une info sur l’individu du Heidenkopf, à Niederbronn-lès-Bains. Il était donné comme étant l’un des plus hauts d’Europe, aussitôt je me renseigne, mais peu de renseignements…”

“Quelques mois passent et un jour revenant avec mon frère d’Allemagne, on en profite pour revenir par ce lieu : on passe devant l’usine d’eau de source, et l’on remonte dans la forêt en longeant les hauteurs de la ville. Bienvenue dans les bois escarpés des Vosges du Nord où l’on marche sur un sable rouge issu du grès d’une remarquable finesse, tout en évoluant dans une végétation séculaire. Une fois sur place, j’aperçois de suite un séquoia, pourtant il n’a pas l’air de correspondre à la description : 5,56 m de tour à 1,60 m et plus de 29 m.”

“Je continue et j’aperçois un tronc mort de séquoia, disposé à la verticale et évidé, qui renferme un système de miroirs, afin d’observer comme un périscope, une œuvre de l’artiste Patrick Meyer : le Séquoia Mirabilis [1].”

“Et enfin des silhouettes grandissantes se dessinent au loin, un instant après me voilà devant un trio hors pair, un semblant d’Amérique ! Ils ont tous de belles dimensions, car avec respectivement 4,71 et 4,81 m à 2,10 m et 5,81 à 1,6 m et des tailles variant entre 40-42/44-48 m, ainsi que plus de 140 ans, c’est une impression de démesure. (j’ai pris des circonférences non conventionnelles, car je voulais des mesures plus révélatrices, car ils possèdent des bases plutôt fortes sur 2 m et puis ça devient régulier au-delà).” Lire la suite

Les châtaigniers de La Chesnaye (Deux-Sèvres)

“En 2005 un ami passionné de bonsaï (et oui les contraires s’attirent, lui c’est les petits, moi c’est les gros) me signale un superbe châtaignier non loin de chez lui.”

“Ni une ni deux, comme j’avais mon appareil photo avec moi, nous voilà parti voir le pépère. L’arbre comme posé sur un piédestal pyramidal était magnifique pas un des plus gros que j’avais vu jusque là, mais une silhouette incroyable.” (clic les photos)

“N’ayant pas sur moi de quoi le mesurer, j’y suis retourné le week-end dernier avec mon fils, et la catastrophe, la prairie où il se trouvait n’était plus entretenue, les herbes étaient hautes (je m’suis fait bouffé par les octobats) et l’arbre avait disparu derrière les ronces. Bon j’ai quand même pu en bataillant comme un forcené contre les ronces le mesurer : 6,35m à 1,30m (juste au sommet de la pyramide) hauteur 14,70m.”

“Mais l’on peut voir (photo 2009) que sa tête commence à dépérir. Aujourd’hui il fait apparemment parti d’une parcelle pour un nouveau lotissement, espérons que son futur propriétaire saura le remettre en valeur et lui donner tous les égards qu’il mérite. Mon fils souhaitant ramasser quelques châtaignes à faire griller, les trouva un peu trop petites.”

“Nous prîmes donc le premier sentier venu et là, j’aperçus la cime d’un autre châtaignier derrière la haie d’un pavillon. J’aperçois le propriétaire et lui demande si je peux entrer pour voir son arbre. Et là, merveille un autre châtaignier…”

“Celui là est bien entretenu, posé sur une pelouse fraîchement ratissée. Voici ses mensurations :  circ. 6,52 mètres à 1,30m  ; hauteur 19 mètres Je tiens à remercier son propriétaire pour son accueil, car je lui ai laissé les coordonnées du krapo, J’espère qu’il sera heureux d’y retrouver son arbre.”

Localisation châtaigniers de La Chesnaye (clic pour agrandir)Merci pour ces découvertes Yanick, le premier châtaignier rencontré a vraiment une ‘ligne’ étonnante, ce piédestal est vraiment spectaculaire. Même s’il est plus jeune que d’autres présentés, sa forme unique lui confère une place de choix parmi tous les arbres présentés.

Le châtaignier d’Entrammes (Mayenne)

Partons pour la première fois de l’année en Mayenne. A 5km d’Entrammes, non loin de la nationale qui file vers Angers se trouve châtaignier de belle stature. Un vieil arbre  connu,  très visible de la route,  et du coup largement visité. (clic les photos)

« Il fait exactement 7.50 de circonférence à 1.40 du sol  et environ 15 mètres de haut. Les 2/5 de l’arbre sont encore en vie vers le bas, avec tous les ans une bonne et belle récolte de châtaignes aux dires des propriétaires ; quand aux 3/5 restant, il s’agit de bois mort, ce qui lui donne une belle beauté, pour le plaisir des yeux. »

Merci pour la découverte ainsi que pour les photos Françoise et Guy, non seulement ce châtaignier a vraiment une fière allure, un tronc splendide avec ce bois blanc qui tranche tellement avec le feuillage. Mais en plus, vous nous faites découvrir la Mayenne, département pour lequel je n’ai que peu d’informations, alors si avec vos amis vous désirez nous faire découvrir les arbres remarquables mayennais, n’hésitez pas ! Lire la suite

Couple de Châtaigniers, la Chagnolée, Cherveux (Deux-Sèvres)

Yanick se propose de nous faire découvrir un couple de châtaigniers à Cherveux dans les Deux-Sèvres ; certes ils sont plus jeunes et moins imposants que ceux de Mouliherne [1] et de Neuillé [2], mails ils sont pour lui deux copains qu’il visite régulièrement. (clic les photos)

“Aujourd’hui je souhaite te faire partager une de mes découverte non-loin de chez moi. Deux magnifiques châtaigniers au bord d’un chemin creux. Je les ai appelé les deux vieux amants. Ils sont là fidèles, immuables, nous abritant de leur ramure lors de nos randonnées. Ils ne sont pas forcément remarquables de part leurs dimensions, mais je les ai toujours trouvé très photogéniques, distingués.”

“Le plus gros fait 6.06 m au haut du talus (environ 2.00m au dessus du point le plus bas) et le deuxième 5.10 m à même hauteur. Ils se trouvent sur la commune de Cherveux dans les Deux-Sèvres au lieu-dit la Chagnolée (étymologiquement chêne ou châtaignier).” Lire la suite

De vieux châtaigniers, Zonza (Corse)

Une découverte extraordinaire sur un blog, un vieux châtaignier caché dans l’Alta Rocca en Corse. Je contacte Françoise afin d’en apprendre plus et surtout obtenir des photos de ce vénérable ancêtre. Et c’est avec plaisir qu’elle partage avec nous ce trésor des montagnes.

Châtaignier Zonza 1Châtaignier Zonza 2Châtaignier Zonza 3

Pas encore de véritables données dendrologiques, mais on peut estimer à 12 mètres sa circonférence… Ce vieux pépère se situe après le village de Zonza sur la route du col de Bavella dans un virage à gauche – pas visible de la route – et il faut marcher un peu…. Mais il se mérite … faudra donc que les curieux le cherchent. Cet arbre est sur une propriété privée, l’accès et libre, mais il faudra être discret, c’est la Corse…
“Je comprend ce que tu veux dire quand tu parles de résonance… je ressens la même chose à chaque séjour (j’y vais 4 fois par an) je vais lui rendre visite, et je le touche longtemps en me mettant contre lui… il me donne de la force … tu comprends cela ?”

“Non loin du précédent, celui-ci est bien plus jeune mais en très mauvais état, pourtant il vit encore ! Il a environ une dizaine de mètres de circonférence, il est évidé à la base (reste que l’aubier) et les sanglier viennent s’y réfugier.”

Merci pour le partage et les belles découvertes Françoise, et je te comprends quand tu dis qu’il te donne de la force… Cet arbre corse est caché des regards et vit incognito, pourtant il fait partie du cercle fermé des châtaigniers millénaires, ; alors si d’autres se rendent au pied de ce vénérable, faites passer les photos !

Françoise expose toiles & photos sur son blog, faites donc un tour, c’est par ici.
____

Un châtaignier qui mériterait un reportage complet : photos & mesures ; de plus j’ai appris de source sûre que d’autres châtaigniers colosses se cachent sur la commune…

La Talle à teurtous, Celle-sur-Belle, (Deux Sèvres)

En rencontrant Joseph Chauveau, photographe-auteur du livre “Arbres et lieux“, j’ai tout de suite pensé qu’il avait une malle de photos remplie de trésors arboricoles… Je lui demande s’il accepte de me faire découvrir sa région en photos, et il me transmet ces photos d’un vieux châtaignier à Celle-sur-Belle en Deux-Sèvres.

Talle à Teurtous 1 - Joseph Caheau

“A teurtous, dans le parler poitevin-saintongeais, signifie “à tout le monde, à tous”. La talle à teurtous c’est donc le châtaignier qui appartient à tout le monde. Cet “arbre public” est visible au beau milieu du croisement de plusieurs petites routes de campagne près de la commune de Celles-sur-Belle dans le sud Deux-Sèvres, en plein pays protestant. Cet arbre, remarquable par son âge, l’est aussi par sa forme. Le tronc principal est mort mais résiste au temps, la cavité centrale qui servait autrefois d’abri est de plus en plus ouverte, les rejets qui l’encadrent sont eux bien vigoureux.” (clic les photos)

Talle à Teurtous 2 - Joseph Caheau

A noter que la pancarte “La talle” sur une des 2 photos ne désigne pas l’arbre mais un lieu-dit proche qui a repris le nom donné aux gros châtaigniers dans cette région.

Merci de nous faire partager cette découverte Joseph, il est magnifique ce châtaignier, et le détail de cette vieille écorce est tout simplement hallucinant. J’aime beaucoup l’explication étymologique du mot “Teurtous”, des amis ch’ti l’emploient et pourtant les Deux-Sèvres sont bien éloignées…
___

Mise à jour le 26/11/2009, Serge m’a fait parvenir de nouvelles photos de la Talle. Lire la suite