Résultats de recherche

Keyword: ‘touraine’

Chêne des Tesnières, Rouziers-de-Touraine (Indre-et-Loire)

2 septembre 2010 9 commentaires

Décidément grâce à Christian, l’Indre-et-Loire se dévoile à grands pas [1][2][3][4][5]…

Ce chêne pédonculé se trouve au hameau des Tesnières au nord de Rouziers-de-Touraine.

Mesuré en 2003 : une circonférence de 6 mètres à 1 m du sol, pour 28 m de hauteur.

Merci pour la découverte de ce vieux chêne Christian, un très beau port pour un âge annoncé de trois siècles, un tronc et une écorce marquée avec de beaux sillons. Sur la deuxième photo, on peut même distinguer une corde, ce qui laisse penser qu’il y a régulièrement du monde dans ses branches, surement le vieux copain des enfants du coin…

Catégories :Chênes isolés

Promenons-nous en Touraine

14 juin 2010 13 commentaires

Décidément l’Indre-et-Loire se dévoile à grand pas [1], Christian nous emmène encore une fois explorer son département [2], comme d’habitude plusieurs reportages à suivre, et il y a quelques découvertes de premier plan, avec notamment le vieux chêne de La Casse…

Chêne de La Casse 1Chêne de La Casse 2 - 2006 © Stéphan Bonneau

Environ 400 ans. Il mesure 15 m de haut pour  7,15 m de circonférence à 1 m du sol. [3]

Chêne de La Casse 3Chêne de La Casse 4

Il avait été élagué à gauche par l’EDF. Cela a du affaiblir l’arbre.

« C’est un gros et vieux chêne pédonculé que l’EDF n’a pas respecté en l’amputant de façon indigne. C’est un chêne creux qui a environ 400 ans, c’est un vieil arbre fait d’autant de terre que de bois pour reprendre une expression de Jules Renard dans son Journal (1er octobre 1898). A l’aide d’une échelle la famille occupant la ferme voisine descend dans le tronc creux prélever du terreau pour ses fleurs, probablement au grand dam des larves de pique-prunes (Osmoderma eremita), le scarabée qui se reproduit dans ce type de milieu et dont la nécessaire protection a retardé de trois ans la construction d’un tronçon de l’autoroute A 28. »
(Photo 2 & texte tirés du livre Arbres remarquables en Touraine)

  • Le chêne pédonculé de La Forge, Vou.

Ce chêne mesure 23 m de haut et son tronc a une circonférence de 5,30 m. [3] Lire la suite…

Les vieux arbres en Touraine…?

21 novembre 2009 8 commentaires

La région de Tours abrite quantité d’arbres remarquables, et si nous en avons déjà présenté quelques uns sur le blog, de nombreux autres attendent patiemment de se dévoiler au grand public. Voici quelques pistes à explorer, la liste n’est pas exhaustive… Alors à vos appareils et faites-nous découvrir votre pays !

  • Forêt de Loches, parcelle des Chartreux (n° 21) vieux chênes,
  • Forêt d’Amboise, le chêne Rond (circ : 6,05m) [9],
  • Les Essards, le chêne de la Ronde (circ : 6,50m) [9],
  • Cravant-les-Côteaux, le très vieux chêne des Hures,
  • Forêt de Brouard, chêne des Maçons – chêne Redingote – chêne des Rateaux,
  • Panzoult, le chêne Robert Moleux,
  • Saint-Ouen-les-Vignes, chêne de la liberté, [1]
  • Louans, le chêne des Ajoncs (circ : 6,40m),
  • Thizay, les bois de vieux chênes verts,
  • Paulmy, les chênes Tauzin du Châtelier, [11]
  • Channay-sur-Lathan, le chêne de la Casse (circ : 6,15m) [8],
  • Ferrière-Larçon, le chêne de la Châtre,
  • Céré-la-Ronde, le chêne du pré de la Vache,
  • Chemillé-sur-Indrois, les deux chênes des Trois Croix,
  • Saint-Quentin-sur-Indrois, les vieux chênes des Perris,
  • Saint-Antoine-du-Rocher, les chênes de la Borde [7] ,
  • Orbigny, le chêne de Beauchêne (circ : 6,60m),
  • Continvoir, chataigneraie de la Couardière,
  • Veigné, domaine de la Championnière, alignement châtaigniers [7][9],
  • La Tour-Saint-Gelin, Amandier de la Ménardière (circ : 2,87m),
  • Pocé-sur-Cisse, cyprès cèdre du Liban du château [7],
  • Saint-Martin-le-Beau, chêne liège château de Mosny,
  • Ballan, parc de la maison des jeunes, laurier du Portugal (circ : 1,62m),
  • Tours Ginkgo Biloba du Jardin Botanique, [2]
  • Avon, fusain du Japon du prieuré [9],
  • Tours, le métaséquoia glyptostroboides du Jardin Botanique, [6]
  • Montbazon, le chêne de l’Effondrée [9],
  • Nouâtre, chêne de la Liberté, [3]
  • La Ferrière, le chêne de la liberté, [10]
  • Saint-Roch, le chêne de la Liberté planté en 1793, [5]
  • Cheillé, le chêne du mur de l’église, [4]
  • Chanceaux-près-Loches, la voûte de platane,
  • Braye-sur-Maulne, le Houx de la Jasse Jarderie,
  • Tours, parc de la Source (maison de retraite St-Symphorien) Houx circ 1,60m [7],

De beaux arbres découverts par Christian en Touraine, à voir ici et .

Et d’autres remarquables découverts par Philippe, à voir par ici.

Pour vous aider à situer les lieux, quelques arbres sont pointés sur une carte.

Catégories :Avis de recherche

Arbres remarquables en Touraine

25 janvier 2008 8 commentaires

arbresenmayenne836x919.jpg

Auteur : Jean-Mary Couderc, Stéphan Bonneau & Cédric Niel
Editeur : Berger M. Editions
Date de dépôt : novembre 2006
Le patrimoine des arbres remarquables au fil des années fait l’objet de superbes publications départementales. Ce nouvel ouvrage publié chez « Berger M. éditions » met à l’honneur celui de la Touraine (Indre-et-Loire), région déjà réputée pour son patrimoine bâti. Ce livre au texte bilingue (français et anglais) met en avant des arbres remarqués pour leur rareté, leur histoire, leurs dimensions, leur port, leur âge, leur pérennité, leur symbolique…

Jean-Mary Couderc est maître de conférences honoraire de biogéographie et d’archéologie du paysage à l’université de Tours et a été plusieurs fois président de la SEPANT (Société pour l’Etude, la Protection et l’Aménagement de la Nature en Touraine). Il est donc naturellement intéressé par les arbres de sa région. Auteur de livres sur les paysages de la Touraine et de la Loire à maintes reprises, il s’attache cette fois-ci à sensibiliser aux arbres exceptionnels, à leur valeur et à leur fragilité. Grâce à des photographies de Stéphan Bonneau, spécialisé dans la nature (auteur de « Loire, patrimoine nature », CLD, 2006), l’histoire et la richesse d’un territoire sont dévoilées à travers ces arbres « monuments » auxquels le lecteur ne peut pas rester insensible, processus qui devrait, en tout cas souhaitons-le, permettre de mieux les protéger car ils sont parfois en péril pour des simples raisons de place ou de consommation de bois. Lire la suite…

Catégories :Par régions...

Le chêne Robert Moleux, Panzoult (Indre-et-Loire)

26 novembre 2011 7 commentaires

Retrouvons Christian pour une découverte sylvestre inopinée près de Panzoult.

« J’étais à la recherche des ruines d’une forteresse du Moyen-Âge… Dans un chemin forestier, j’ai observé un premier chêne bien abîmé et en reprenant mon chemin vers l’ouest, j’ai vu à cent mètres ce chêne, pas le plus grand que je connaisse, mais très beau. »

« Sur la pancarte fixée sur son tronc, son nom était difficilement lisible « le chêne Robert Moleux ». Je me suis rappelé ton avis de recherche concernant l’Indre-et-Loire [1] et je l’ai photographié malgré l’heure tardive et la brume qui tombait. »

« Les arbres remarquables portant un nom d’homme (et un panneau…) sont très rares en Touraine. Celui-ci se trouve sur un sentier dont l’itinéraire figure sur un prospectus que l’on peut prendre au café restaurant de Panzoult.
C’est un bel arbre de 4,50m de circonférence, au beau tronc, avec un léger indice de creux à la base du côté est. Il possède un très beau houppier avec cinq grosses branches partant à quatre mètres de hauteur et atteignant environ 25 mètres de haut. La canopée est très ample : 40 mètres dans le sens est-ouest. Il est dommage que ses branches touchent la forêt voisine ; il mériterait d’être mieux mis en valeur par un défrichement périphérique. Mais qui était donc Robert Moleux ? »
(Arbres remarquables en Touraine)

Merci d’avoir pensé au blog en découvrant la pancarte Christian, c’est quand même marrant que le hasard ait mené tes pas jusqu’à ce chêne. Un chêne qui dévoile une très belle ramure, un port élégant pour ce chêne forestier. Tout comme les auteurs du livre sur les arbres de Touraine, je n’ai pu retrouver qui était ce fameux Robert Moleux…

Catégories :Chênes forestiers