Résultats de recherche

Keyword: ‘Tilleul’

Le Tilleul de Braffe, Péruwelz (Belgique)

18 novembre 2011 13 commentaires

Yanick photographie les arbres partout, même lors de son petit passage en Belgique.

« Après une petite ballade en forêt de Bonsecours, mon guide Jacky nous emmena en Belgique toute proche. À Péruwelz le dimanche, la Chimay bleue coulait à flot aux terrasses des bistrots, mais c’est un autre trésor que j’ai trouvé non loin de là : le tilleul de Braffe. »

« Une fois dans le village de Braffe prendre la rue du gros tilleul. Impossible de le manquer, au sortir du village, sur son petit promontoire, il se voit de loin dans ce plat pays. »

« Ce bel arbre au port bien équilibré est malgré tout bien attaqué sur sa face nord-ouest. Une partie de son tronc s’est détaché et laisse une large blessure ouverte. Par endroit le bois parait comme brûlée et quelques branches hautes sont mortes. Est-ce la trace d’un impact de foudre ? »

« Malgré cela, il semble en bonne santé. Et il semble être suivi de près car une de ses charpentières a été munie d’une béquille. Sur sa face sud-est dans un creux, une petite chapelle avec une vierge à l’enfant a été installée sur un lit de pierres. »

« Sa circonférence relevée à 1,30m est de 6,75m –  6,50m en 2001 [2

« Juché sur une butte, cet arbre marque la croisée de chemins. De repère, il devint christianisé. A Notre-Dame-de-Lourdes au XIXème siècle, succéda Notre-Dame-des-Champs, encore bien nichée aujourd’hui au creux de son tronc. » [3]

Encore un magnifique tilleul à la croisée des chemins, merci pour les photos Yanick !

Catégories :Europe, Tilleuls

Le tilleul du Mesnil-Raoul (Seine-Maritime)

2 novembre 2011 9 commentaires

À partir de 1890 et jusqu’en 1932, Henri Gadeau de Kerville, célèbre naturaliste rouennais, a répertorié quelques 113 arbres sur les cinq départements normands.

Étant membre de la commission des sites et des paysages, ce botaniste œuvra également pour leur reconnaissance. En effet, les premières protections, appliquées au patrimoine végétal, datent de 1924. C’est à cette époque que le législateur accordera le tout premier classement à l’if du cimetière de Mandeville [1]. La première inscription sera apportée à l’allée de tilleuls de Thuit-Anger en 1931 [2]. Pour la Seine-Maritime, la première protection remonte au 6 février 1926 pour le tilleul séculaire de Mesnil-Raoul [3].

Par un après-midi d’avril digne d’un bel été ensoleillé, Damien s’était rendu au Mesnil-Raoul.

« Voici le tilleul de Mesnil-Raoul mesurant 5m80 de circonférence à 1m30 du sol (j’ai essayé d’être le plus juste possible pour situer la moyenne de hauteur du talus où est l’arbre). »

Certaines sources situent la plantation sous Henri IV, sommes-nous face à un « Sully » ?

Lire la suite…

Catégories :Tilleuls

Le tilleul à Ch’Tin, Trou sans fond, Boncourt – Fléchin (Pas-de-Calais)

28 septembre 2011 15 commentaires

Retrouvons Yanick & Yann pour de nouvelles aventures, mais ce coup-ci leurs pas les ont mené vers la région Nord-Pas-de-Calais, un territoire pour l’instant très peu exploré par les chercheurs d’arbres. Souhaitons que cette mise en bouche incite des vocations de reporters !

« Habituellement, aux vacances c’est plutôt en direction du Sud que l’on se dirige. Quelle bêtise, quand j’y repense, car cette année suite à une promesse tenue, mes pas m’ont d’abord emmené vers la Normandie, puis le Nord et le Pas-de-Calais. »

« Tout d’abord l’accueil des Ch’tis est à n’en pas douter ce qui se fait de mieux dans notre beaux pays et contrairement à ce que l’on pourrait croire, le plat pays c’est plutôt en Belgique. Car ici tout est vallonné et vert, la terre est riche, parcourue de sources et ruisseaux, et bien entendu boisé à souhait. »

« En l’occurrence, un petit paradis pour chercheur d’arbres. »

« J’avais donc préparé mon expédition dans le Nord avant de venir, mais l’arbre que je présente aujourd’hui n’était pas sur mes listes. C’est mon hôte et guide qui, connaissant ma passion des arbres, m’en a réservé la surprise. C’est donc pour l’en remercier que je le présente en premier, et aussi parce que le nom qui lui est attribué sonne vraiment Ch’Ti. »

« Le tilleul à Ch’Tin (Augustin) se trouve dans une patte d’oie à la sortie du hameau de Boncourt. C’est un tilleul commun reconnaissable à ses nombreux rejets. Un panonceau y indique – Terrain privé – accès interdit – sous peine de PV. Pas vraiment le genre d’information que je recherchais. »

« Mais, Jacky (avec les lunettes noire genre Blues Brothers), mon guide, m’a assuré que je ne risquais rien (il connait bien Ch’tin). Aussi, me suis-je aventuré à lui prendre ses mensurations. Sa circonférence à 1,30m est de 5,10m et sa hauteur est d’environ 20m. Il est orné d’une petite chapelle à la Vierge dont personne ne sait comment elle est arrivée là. »

Lire la suite…

Catégories :Tilleuls

Tilleul de Fontblanche, Saint-Léger-de-la-Martinière (Deux-Sèvres)

24 mai 2011 14 commentaires

L’été dernier, Yanick m’a chaleureusement accueilli chez lui pour la durée du festival Téciverdi, forcément pendant ces quelques jours il en a profité pour m’emmener à la rencontre des vieux arbres qui peuplent sa campagne. Mais s’il y a foule de chênes, de frênes et de châtaigniers, étonnamment il n’avait jamais réussi à y dénicher de vieux tilleuls.

À force de persévérance les tilleuls se sont enfin dévoilés à lui, tout d’abord avec celui du Coudray [1], puis avec le phénoménal tilleul têtard des Ecarlatières [2], et ça continue…

« C’est lors des journées L’Arbre et la Vie de Saint-Léger-de-la-Martinière, que j’ai eu la chance de rencontrer Michel Déchamps [3]. Sans lui, je n’aurais sans doute jamais entendu parler des 2 arbres que je vous présente aujourd’hui car ils ne figurent sur aucun inventaire publié si ce n’est celui qu’il a fait pour sa commune et qu’il m’a généreusement communiqué. »

« Et pourtant quels arbres de choix, tout deux sur le hameau de Fontblanche distants de quelques dizaines de mètres seulement l’un de l’autre. »

« Le premier, mon coup de cœur, car pour moi c’est un des plus beau arbre du département, est un tilleul à petite feuilles de 7,20m de circonférence à 1,30m. »

« Comment a-t-il pu passer inaperçu jusque là ? Je ne me l’explique pas. »

« Pourtant, on le voit de loin, son tronc massif et oblique, son houppier ample et généreux, ressortent vraiment du paysage. C’est vraiment un coup de cœur, et je crois que je n’ai jamais pris tant de plaisir à prendre un arbre en photo. »

Lire la suite…

Catégories :Houx, Tilleuls

If & trio de tilleuls, Sainte-Croix-sur-Buchy (Seine-Maritime)

13 mai 2011 12 commentaires

Retournons faire une petite virée en Normandie avec Damien, car en quelques semaines il s’est pris au « jeu » en retrouvant des arbres décrits par Henri Gadeau de Kerville [1][2], mais aussi des arbres déjà décrits sur le blog pour lesquels il nous a fait des mises à jour [3][4].

Aujourd’hui c’est en suivant les pistes dévoilées sur le blog de Sébastien [5] qu’il s’est rendu à Sainte-Croix-sur-Buchy pour nous ramener les photos de l’if séculaire de l’église.

 

« Situé au bord du talus du cimetière et au bord la route, on le remarque immédiatement grâce à sa grande taille et son élégance. Les plus hautes branches sont harnachées par de discrets fils métalliques, afin de prévenir toute chute accidentelle sur la chaussée. »

« Le tronc affiche une circonférence de 5,08m à 1m30.»

« Il s’agit d’un sujet mâle en pleine forme, comme l’atteste la couleur orangée du sol autour de lui due aux semences déposées [6]. »
____

Dans la campagne, au Sud du village Damien a fait sa première véritable découverte.

Lire la suite…

Catégories :Ifs, Tilleuls