L’arbre des batailles

Honorât Bovet ou Bouvet (1345/1350-1410), est issu d’une famille provençale de la vicomte de Valernes près de Sisteron. Un titre de docteur en décret de l’université d’Avignon vint couronner en 1386 ses études de droit. Avant 1368, il fit profession monastique, mais malgré son état de religieux qui aurait pu l’inciter à mener une vie contemplative, il fut animé d’une volonté d’agir sur le monde qui l’entourait, par ses œuvres mais aussi par son action concrète dans les sphères politique et religieuse.

Son œuvre maîtresse, L’Arbre des batailles, se présente comme une vaste réflexion sur la guerre organisée en quatre parties : dans la première, Bovet propose une nouvelle interprétation des visions de saint Jean appuyée sur des exemples historiques liés à la guerre ; dans la deuxième, il livre une histoire abrégée des quatre empires antiques, en insistant  surtout sur les guerres opposant Rome et Carthage ; les deux autres parties étant consacrées aux implications juridiques de la guerre, il y soulève des cas juridiques liés aux pratiques guerrières et aux duels.

Il s’agit donc d’une œuvre originale n’entrant dans aucun genre déterminé, empruntant à la fois à l’exégèse, à l’histoire et au droit, mais qui n’est pas sans rappeler L’Arbre de ciència de Raymond Lull [1] et surtout le Breviari d’amor de Matfre Ermengaut [2]. Bovet illustre son prologue par une enluminure représentant un Arbre des batailles dont les branches sont occupées par des hommes, papes, rois, princes et simples sujets, qui se font la guerre.

(Extrait de l’introduction de la thèse soutenue en 2000 à la Sorbonne par Hélène Biu, La traduction occitane de L’Arbre des batailles d’Honorât Bovet)

Royal 20 C.VIII, f.2v

Honorât Bovet, L’Arbre des batailles, Manuscrit BL Royal 20 C VIII, folio 2v. 1er quart du 15e siècle – avant 1416. France (Avignon),  Conservé au Brittish Museum.

Chantilly - Bibliothèque et archives du musée Condé - 0346 (1561)

Honorât Bovet, Manuscrit ms 0346 (1561), folio 010v. Arbre des batailles, 1450-1474, Belgique. Conservé à la Bibliothèque du Château de Chantilly.

6 réflexions sur “L’arbre des batailles

  1. Ping : Index : symboles, mythes, textes divers – Krapo arboricole

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s