Accueil > Bouddhisme > L’arbre Nariphon – นารีผล

L’arbre Nariphon – นารีผล

Partons sur les traces d’un arbre mythologique bouddhiste dont les représentations rappellent étrangement l’iconographie de l’arbre Waq waq [1].

L’arbre Nariphon (นารี ผล), également connu sous le nom de Makkaliphon (มักกะลีผล), est un arbre de la mythologie bouddhiste qui porte des fruits ayant la forme de jeunes créatures féminines attachées par leur tête aux branches de l’arbre. Cet arbre pousse sans la forêt mythique d’Himaphan où les fruits femelles sont appréciés par les Gandharvas qui les recoltent.

Le Nariphon est également mentionné dans le Vessantara Jataka dans lequel il est rapporté que le dieu Indra a placé ces arbres autour du bosquet où le Bodhisattva Vessantara méditait.

Nariphon - Wat Photaram murals

Selon la mythologie bouddhiste, le Dieu Indra a créé au coeur de la forêt un pavillon comme une demeure pour Vessantara, sa femme, et ses deux enfants. Chaque jour sa femme allait dans la forêt pour ramasser des fruits : elle risquait cependant d’être attaquée par des ermites ou des yogis qui y vivaient.

Indra a alors créé douze arbres spéciaux, les Nariphon. Les arbres porteraient des fruits chaque fois qu’elle sortait pour collecter de la nourriture et ainsi distraire les hommes. Les fruits étaient tous à l’image de la belle femme d’Indra. Les hommes récoltaient les fruits et les emmenaient à leur lieu de résidence et, après leur avoir fait l’amour, dormaient pendant quatre mois et perdaient leurs pouvoirs.

Nariphon - Wat Sanuan Wari murals

Selon le folklore thaïlandais, depuis que Vessantara et sa famille sont morts, les arbres portent des fruits tous les jours. Lorsque les fruits apparaissent sur les arbres, ils durent sept jours, après quoi ils se fanent et meurrent s’ils ne sont pas cueillis. Ces fruits auraient les mêmes organes internes que les humains, mais pas d’os. Cette forêt mythique ainsi que les arbres Nariphon disparaîtront lorsque les enseignements du Bouddha seront perdus.

Les représentations des arbres Nariphon sont très fréquents parmi les bandes dessinées thaï, souvent dans le style manga. Des amulettes et charmes sous la forme de filles Nariphon sont vendues dans toute la Thaïlande. Les histoires populaires prétendent que l’arbre pousse dans les montagnes de Phetchabun et les canulars sont nombreux ; ceux-ci incluent des images des filles de Nariphon grandissant des arbres [2], aussi bien que des filles sèches de Nariphon [3].

Illustrations :

Catégories :Bouddhisme
  1. 14 février 2018 à 13:00

    Thai drawing of Naripon Phra Pathom Chedi

  2. 14 février 2018 à 13:08

    Talisman de protection

  3. 14 février 2018 à 13:11

    Amulettes

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :