Accueil > Chênes forestiers > Le chêne Robert Moleux, Panzoult (Indre-et-Loire)

Le chêne Robert Moleux, Panzoult (Indre-et-Loire)

Retrouvons Christian pour une découverte sylvestre inopinée près de Panzoult.

« J’étais à la recherche des ruines d’une forteresse du Moyen-Âge… Dans un chemin forestier, j’ai observé un premier chêne bien abîmé et en reprenant mon chemin vers l’ouest, j’ai vu à cent mètres ce chêne, pas le plus grand que je connaisse, mais très beau. »

« Sur la pancarte fixée sur son tronc, son nom était difficilement lisible « le chêne Robert Moleux ». Je me suis rappelé ton avis de recherche concernant l’Indre-et-Loire [1] et je l’ai photographié malgré l’heure tardive et la brume qui tombait. »

« Les arbres remarquables portant un nom d’homme (et un panneau…) sont très rares en Touraine. Celui-ci se trouve sur un sentier dont l’itinéraire figure sur un prospectus que l’on peut prendre au café restaurant de Panzoult.
C’est un bel arbre de 4,50m de circonférence, au beau tronc, avec un léger indice de creux à la base du côté est. Il possède un très beau houppier avec cinq grosses branches partant à quatre mètres de hauteur et atteignant environ 25 mètres de haut. La canopée est très ample : 40 mètres dans le sens est-ouest. Il est dommage que ses branches touchent la forêt voisine ; il mériterait d’être mieux mis en valeur par un défrichement périphérique. Mais qui était donc Robert Moleux ? »
(Arbres remarquables en Touraine)

Merci d’avoir pensé au blog en découvrant la pancarte Christian, c’est quand même marrant que le hasard ait mené tes pas jusqu’à ce chêne. Un chêne qui dévoile une très belle ramure, un port élégant pour ce chêne forestier. Tout comme les auteurs du livre sur les arbres de Touraine, je n’ai pu retrouver qui était ce fameux Robert Moleux…

Catégories :Chênes forestiers
  1. 26 novembre 2011 à 22:19

    un arbre qui élancent ses branches vers le ciel en guise de priere
    c’est un tres bel arbre

  2. Evelyne
    27 novembre 2011 à 21:37

    Un blog magnifique que j’ai découvert par le plus grand des hasards !

  3. jerônimo
    28 novembre 2011 à 19:09

    Un magnifique chêne avec le plaisir de la surprise en plus. Au fait, avez-vous aussi trouvé le château médiéval qui vous a, par hasard, mis sur la piste de ce bel arbre ?

    Jérônimo

  4. 29 novembre 2011 à 23:52

    Je n’ai pas retrouvé ce château mais je ne suis pas passé loin de lui. Il est possible que le dernier pignon et le reste d’une tour carrée à demi effondrée ne soient plus visible. Ce château du Moyen Âge (le Vieux-Redeau ou le Vieux-Châtelier) a appartenu,un temps, à Richelieu.

    • delpy
      15 mars 2012 à 21:00

      Je viens de tomber par hasard sur ce blog. Concernant les ruines dudit château, elles sont toujours bien visibles. cependant, ce château se trouve sur une propriété privée et le chemin qui y mène est privatif également. les deux chemins communaux qui traversent ce domaines ne permettent pas non plus l’accès à la plupart des sites que les locaux vous recommanderont. Une propriété à éviter puisqu’il s’agit également d’un domaine de chasse et d’une exploitation sylvicole avec tous les risques que cela implique pour un promeneur.

  5. Christian
    16 mars 2012 à 08:39

    Dans cette balade, j’étais accompagné par une voisine du lieu qui avais demandé et obtenu l’accord du propriétaire de l’endroit.

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s