Accueil > Chênes de parcs > Le chêne rouge du manoir Papineau, Montebello (Québec)

Le chêne rouge du manoir Papineau, Montebello (Québec)

Après nous avoir fait découvrir le hêtre à grande feuille champion du Québec [1], Charles nous emmène à la rencontre d’un chêne à haute valeur historique, un arbre qui « fait donc désormais partie des arbres patrimoniaux protégés et assistés quant à leur perpétuation ».

« Voici un arbre remarquable de Québec dont l’histoire est intéressante, il s’agit du vieux chêne rouge du manoir Papineau situé à Montebello en direction de la capitale Ottawa. »

« Louis-Joseph Papineau fut un personnage marquant de notre histoire. Il dirigea le mouvement patriotique qui fut démantelé en 1839 suite à l’arrestation, la mise à mort et l’exil forcé de nombre d’entre eux. Papineau trouva refuge en France où il y habita près d’une dizaine d’années. À son retour il se fit construire un manoir inspiré de ce qu’il avait vu en France. Il nomma ce lieu Montebello en raison de la montagne qui se trouve à l’arrière. Il conserva de nombreux arbres de l’espace boisé dont ce chêne âgé d’environ 350 ans. »

Mensurations en 2006 : 1,70 mètres de diamètre pour une hauteur de 20 mètres.

« Il s’agit d’un des plus vieux chêne rouge du Québec. Parcs Canada (parcs et lieux historiques nationaux) a mis en place trois béquilles en mélèze afin de lui assurer une plus longue longévité. Il s’agit ici d’une première en ce genre au pays je crois. »

Pour aller plus avant sur l’histoire de ce chêne, un article à consulter ici.

Merci pour ce nouveau reportage Charles, qu’il est bon de traverser l’atlantique et de découvrir des essences d’arbres dans leur milieu naturel (ici je n’ai rencontré des chênes rouges uniquement dans des parcs). Ce vieux bonhomme témoin d’une partie de votre histoire se montre fier et solide, les étais mis en place lui permettront d’aborder plus sereinement les décennies à venir (une technique qui a fait ses preuves en Europe, j’espère qu’elle se développera chez vous pour aider d’autres vieux ligneux).
____

Charles tient un blog où il expose aquarelles et dessins « d’un pèlerin pour qui les arbres sont des balises d’éternité ! », faites donc un tour c’est par ici.

Charles collabore à une page Facebook sur les arbres remarquables du Québec, à voir ici.

Catégories :Chênes de parcs
  1. 2 novembre 2011 à 13:24

    Si je retourne la bas .. je tacherais d’observer les arbres pour retrouver ce chene
    et pourquoi pas avoir un autre regard pour tous les autres arbres qui nous entourent .. et découvrir leur particularité

  2. 2 novembre 2011 à 15:02

    Merci Krapo arboricole ,

    nous découvrons qu’ici aussi , au Québec , les chênes sont liés à notre histoire .

    En plus de celui-ci je pense aux chêne des patriotes , disparu depuis quelques mois ainsi que le chêne d’Évangéline en Louisianne lié à la déportation des acadiens .

    Beau boulot et à bientôt !

    C.L.

  3. 3 novembre 2011 à 21:05

    Très intéressant de pouvoir observer un si vieil exemplaire. Le plus vieux qui m’est été donné de voir a a peine 120 ans et pourtant affiche un diamètre de 1,50 m.

    Un chêne rouge aurait 8 m de tour dans le Connectitut aux USA et un autre de 10,28 mà Monroe. Je pense qu’on peut difficilement trouver plus gros…

  4. Damien
    5 novembre 2011 à 13:00

    Les chênes rouges québécois ont une espérance de vie si limitée par rapport aux chênes bien de chez nous ?
    Celui-ci est très élégant, mais sur la photo #1 on dirait qu’il va se fendre en deux…

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s