Accueil > Horizons lointains, Platanes > Le platane d’orient de Skhtorashen (République du Haut-Karabagh)

Le platane d’orient de Skhtorashen (République du Haut-Karabagh)

Սխտորաշենի չինարի (Լեռնային Ղարաբաղ)

Suivons une nouvelle fois Yanick hors d’Europe pour découvrir un platane d’exception.

« Depuis longtemps, j’avais connaissance de cet arbre exceptionnel mais je me gardai de le révéler au grand jour avant d’avoir collecté assez d’informations à son sujet. Je me disais que la surprise qu’il créerait valait bien de patienter un peu. »

« Le problème était de trouver ces informations. Donc, j’avais un peu laissé tomber l’affaire, jusqu’à ce que j’acquiers (je pensai ne jamais la trouver) une carte timbre premier jour représentant ce platane. J’avais alors un bon support de départ pour un article et me décidai donc à reprendre mes recherches. »

« Je suis pratiquement sûr qu’aucun d’entre nous n’a déjà entendu parler de cette République du Haut Karabagh. Autoproclamée et non reconnue par les autorités internationales, c’est une enclave à majorité Arménienne au cœur de l’Azerbaïdjan. Le timbre a été édité en 2008 pour célébrer les 15 ans de cette proclamation. »

« Quand je parle d’un arbre exceptionnel, je n’exagère rien, jugez en plutôt par ses dimensions. Une circonférence de 27m, une hauteur de 54m une surface intérieure de 44m² pouvant accueillir 100 personnes, une surface de couverture de 1400m², et un âge estimé à 2000 ans. De quoi donner le tournis. »

« Même si la circonférence annoncée, si j’ai bien compris, est celle au sol ; on est là face à un géant qui bat tout les records [1]. Je n’ai pas pu obtenir d’autres dimensions, mais au vu de la configuration du tronc, à 1,30m, il me semble au minimum égaler les 20m de celui d’Hidirbay [2]. Une source nommée « Tnjri » coule près de l’arbre et pour la population locale ce lieu est sacré [3]. Comment pourrait-il en être autrement devant un tel miracle de la nature ! »

« Après Fervaques, j’irai bien faire un petit tour dans les montagnes du Haut-Karabagh. »

« Une vingtaine de kilomètre au sud de Skhotorashen, à Kyak il y a un autre platane plus petit [4]. Et qui sait ce que cache encore cette république méconnue. »
____

Remerciements, շնորհակալություն :

à adanel pour le prêt de sa photo ancienne noir et blanc ;
et à Dimitry pour sa gentillesse et le prêt de ses photos.

D’autres photos trouvées sur Panoramio qui me plaisent bien, mais pour lesquelles je n’ai jamais reçu de réponse pour le copyright (tu peux peut-être rajouter les liens à l’article) :

____

Pfiou… un platane d’orient géant, c’est magnifique ! Un superbe article, merci Yanick pour la découverte de cet arbre, mais aussi de m’avoir fait voyager sur les terres de mes ancêtres. Ah, tout comme toi j’aimerai aller à la rencontre des arbres vénérables de cette région…

Si la philatélie vous intéresse, deux dossiers sont disponibles sur le blog, par ici.

Catégories :Horizons lointains, Platanes
  1. 1 novembre 2011 à 16:51

    le tronc est tres impressionnant j’en ai jamais vue de semblable

  2. 1 novembre 2011 à 17:44

    Ici nous sommes face à un arbre exceptionnel !

    (il n’y a qu’en Inde que j’ai pu rencontrer des arbres d’un tel gigantisme,
    vivement que la vie me permette de voyager encore de par le monde…)

  3. 1 novembre 2011 à 20:30

    Il me semblait bien que tu m’avais dit avoir des origines par là-bas. Si tu retournes sur la terre de tes ancêtres, n’oublie pas d’emmener ton triple décamètre et de nous ramener quelques photos de ce platane, j’en ai vraiment trouvé trop peu.

  4. 1 novembre 2011 à 20:34

    Aller un jour en Arménie… un rêve commun avec mes frangins…

    Mais si j’y vais un jour, je n’oublierai pas la sacoche « chercheur d’arbre »🙂

  5. 1 novembre 2011 à 20:35

    Cet arbre avait été élu plus vieil arbre de l’URSS.
    Son tronc est tellement gros et sous l’effet du poids des branches principales, le tronc central s’est coupé en deux donnant naissance à deux troncs distincts mais des racines communes! On peut ainsi traverser l’arbre en son milieu et avoir le plaisir de regarder son feuillage d’en bas et de l’intérieur (http://www.panoramio.com/photo/29529399).
    Armen de Shoushi

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s