Accueil > Poiriers > Le poirier palissé du château d’Acquigny (Eure)

Le poirier palissé du château d’Acquigny (Eure)

Il y a quelques semaines nous avions échangés en commentaires sur un poirier palissé renommé, et à la vue de la photo du phénomène je regrettai qu’il n’y ait pas de reporters dans l’Eure… Du coup j’ai envoyé un courrier au château d’Acquigny [1] afin de leur demander de l’aide pour ce reportage, et Agnès m’a répondu avec enthousiasme.

« Ce poirier palissé daterait de la création du potager dont les murs ont été construits en 1745 par Pierre Robert le Roux d’Esneval, Président à mortier au Parlement de Normandie, connu sous le nom de monsieur d’Acquigny. Nous avons d’autres poiriers intéressants du 18ème siècle dans ce potager verger avec 15 ou 20 branches… »

« Nous n’avons pas pu retrouver la variété ancienne de ce poirier dont les poires sont excellentes. Son tronc mesure 1,06 mètres tour, et il a à ce jour 30 branches palissées. »

« Je vous enverrai des photos des poires qui ne sont pas encore consommées et qui sont rangées dans le fruitier qui date de la même époque. »

Dans le parc, il existe d’autres arbres tout à fait remarquables à rencontrer :

  • deux sophoras du japon plantés en 1768 de plus de 4 et 5 mètres de tour,
  • des platanes horticoles dont un dépassait les 47,50 mètres en 2002 lorsqu’il a été répertorié par Frank Picard, Président de l’Association des Jardins botaniques de France,
  • des platanes à tendances d’orient de plus de 8m de tour,
  • un platane d’occident du début du 18ème siècle…

Merci pour les photos de ce phénomène Agnès, un poirier conduit en espalier [2] avec une remarquable forme de candélabre, le nombre de branches palissées est incroyable, quelle envergure ! C’est vraiment beau, et cela témoigne du savoir-faire des jardiniers.

Envie de vous rendre dans l’Eure pour visiter ce château, toutes les infos sur leur site ici.

Catégories :Poiriers
  1. martine
    4 octobre 2011 à 23:06

    Jamais vu un tel arbre en espalier, il est superbe.
    Merci..

  2. 5 octobre 2011 à 10:12

    Tout bonnement magnifique !!

    C’est d’ailleurs sous ce port architecturé que nous pourrons admirer les plus vieux exemplaires, car contrairement à ceux en port libre, ils ne craignent pas le vent et les casses de branches sont très limitées.

    Si tout va bien j’aurai un bel exemplaire vosgien à aller répertorier..

  3. Yanick
    5 octobre 2011 à 13:27

    Mais quelle est l’envergure de ce poirier?
    Même en mettant bout à bout les dix que j’ai dans mon jardin, je n’arriverai pas à une telle largeur.
    On se rend bien compte ici, que comme pour les têtards, la taille régulière à ralenti le croissance du tronc. 1m de circonférence pour + de 250 ans, il me semble que l’on est bien au-delà dans le cas d’un port libre?
    En tout cas, j’ai aussi l’eau à la bouche rien qu’à la description du parc. J’espère que l’on aura bientôt l’occasion de découvrir tout cela en photo.

    • 5 octobre 2011 à 14:00

      (D’autres mesures arriveront avec d’autres photos)

      Pareil, j’espère qu’on découvrira d’autres arbres du parc…

      • Damien
        5 octobre 2011 à 16:15

        Le parc ferme en hiver malheureusement, il est ouvert jusqu’à la fin de ce mois-ci.
        Je ne sais pas si j’aurais le temps d’y aller avant la date fatidique, mais cela fait longtemps que je souhaite y retourner pour krapo arboricole !
        Un splendide parc, avec de belles surprises à découvrir !

        Dans tous les cas je me porte volontaire, ça n’est pas si loin de chez moi.

  4. Seb
    5 octobre 2011 à 15:29

    Encore un magnifique poirier Normand. Je suis persuadé aussi que la taille régulière de cette espèce ralentie considérablement la croissance de l’arbre. La variété est certainement un autre facteur déterminant sur la croissance du tronc. Voici un autre très vieux poirier célèbre à croissance lente (planté vers 1775) : Celui de l’Abbaye de Valloires :
    http://album-photo.geo.fr/ap/album/45717/?pos=0
    http://somme-photos.over-blog.fr/article-argoules-l-abbaye-de-valloires-1-69252870.html

  5. 5 octobre 2011 à 20:27

    Salut les Normands,
    Tof étant au boulot, mon lutin vous a concocté un nouvel article sur son passage dans votre belle région:
    http://yaly.unblog.fr/2011/10/05/le-vieux-chene-chapelle-dallouville-bellefosse-seine-maritime/

  6. 5 octobre 2011 à 20:49

    On commence à voir de sacré spécimens de poiriers sur le blog, en terme de record d’âge, je crois qu’on détrônera difficilement celui du château de Vardes, qui ne doit pourtant pas être plus vieux que cet espalier !

    C’est une chance que tous ces jardins, vergers et cloîtres abritent de tels sujets, car ceux de l’extérieur n’ont pas toujours autant de chances de survie ( tempête, foudre, dégâts mécaniques par pathogènes et bêtises de l’homme )

    – – –
    Celui de Valloires est vraiment superbe !

  7. tyty la ficelle
    8 octobre 2011 à 20:20

    splendide ! Je ne sais pas comment font les reporters du Krapo pour dénicher des merveilles pareilles. J’ai beau regarder à droite à gauche , me balader en forêt je ne trouve pas d’aussi belle pièces en Anjou. Il faut dire que ma ficelle traine plus dans le vignoble que dans le haut Anjou. Il va falloir que j’organise une expédition la haut…

    Heureusement, vous êtes tous là pour me faire voyager.
    Topette à plus tard

  8. 9 octobre 2011 à 21:50

    Toujour magnifique! Merci.

  9. 12 octobre 2011 à 12:58

    Avec plaisir Juan !

  1. 21 avril 2016 à 21:18

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s