Accueil > Châtaigniers vénérables > Vénérable châtaignier champêtre, Dompierre-sur-Besbre (Allier)

Vénérable châtaignier champêtre, Dompierre-sur-Besbre (Allier)

Et hop, on repart pour de nouvelles aventures arboricoles en Allier avec Gilles [1][2][3][4].

« Celui-là, ça fait plus de sept ans que je l’ai repéré. Cela remonte à l’époque où j’habitais dans l’Ain. Pour m’y rendre, j’empruntais la N79, route hyper fréquentée par des tonnes de camions et dangereuse. J’ai très vite remarqué cette masse importante qui siégeait au beau milieu d’un champ de culture intensive. À l’époque, je ne courrais pas encore les arbres remarquables et il m’avait semblé que c’était le plus gros châtaignier que j’avais jamais vu. Je n’ai d’ailleurs depuis trouvé qu’un seul arbre de son espèce qui fût plus imposant [5]. »

« Malheureusement pour moi, l’accès à cet arbre est loin d’être direct malgré son implantation qui le rend très visible depuis la nationale et ce dans les deux sens. J’ai donc dû attendre pour enfin trouver un créneau temporel et m’y rendre. »

« C’est chose faite ! De loin, on n’aperçoit qu’un buisson d’une grosse quinzaine de mètres d’envergure pour à peu près douze mètres de hauteur, à comparer avec les semi-remorques [6]. Et mis à part un ou deux cerisiers, l’intégralité du bosquet est constitué du châtaignier en lui-même et de ses nombreux rejets qui l’encerclent intégralement. »

« Le plus important d’entre eux mesure 1m60 de circonférence à 1m30 du sol. »

« L’arbre en lui-même est bien caché au milieu de sa forêt de rejetons et il se dirige lentement mais surement vers son crépuscule. Pour autant, son tronc en partie desséché a gardé toute sa force. En effet, une fois que l’on a pénétré sous le feuillage périphérique, on comprend que l’on est en présence d’un colosse hors d’âge. »

« Sa circonférence minimale, je l’ai trouvée à environ 1m50 du sol, c’est-à-dire à environ 1m au-dessus de l’empattement de sa souche et elle est de 8m90 ! »

« Je parle de la souche, car ce renflement qui entoure tout l’arbre et duquel jaillissent tant de rejets vigoureux possède un diamètre de plus de 6m ! Ainsi, pour mesurer l’arbre, faut-il en quelque sorte monter dessus ! »

« C’est une petite forêt à lui tout seul et je goûte encore le plaisir de cette rencontre en visionnant les clichés de sa souche évasée, desséchée mais source de temps de vie et d’avenir. »

« La commune de Dompierre-sur-Besbre possède donc un vénérable venu des temps anciens dont l’âge ne doit pas être bien loin des 600 ans selon moi. Et pourtant, il ne me semble pas qu’il soit plus célèbre que ça. C’est peut-être mieux ainsi. »

Un « monstre » champêtre, merci pour cette superbe découverte Gilles ! Et dire que tu as attendu sept longues années pour enfin t’approcher au plus près de ce vénérable châtaignier… Il forme un bosquet impressionnant avec ces rejets à foison (ce qui n’a pas dû rendre facile les photos & les mesures), et quand enfin on découvre ce tronc tourmenté… quel colosse magnifique ! Un arbre vieux de plusieurs siècles, sur le déclin mais on ne sait jamais avec les châtaigniers, ils ont de formidables ressources ; et de toutes façons la relève sera assurée par tous ses rejets vigoureux.

  1. 13 juin 2011 à 15:56

    Merci pour ce bel article .

    Ici , sur notre continent Nord-Américain , plus rien de tel
    depuis la maladie qui décima tous les châtaigniers d’Amérique !

  2. Damien
    13 juin 2011 à 18:13

    Un châtaigner-forêt ! Donne t’il une récolte digne d’intérêt ?

  3. François Lannes
    13 juin 2011 à 20:33

    Et bien bravo Gilles pour cet article qui nous montre un bien surprenant châtaignier. Il semble vraiment hors-normes !
    Si tu as un moment, l’hiver prochain, il te faudrait y retourner, pour faire quelques photos sans feuilles ! ! ! LoL

  4. 13 juin 2011 à 21:32

    Une très belle colline de branches dont le centre nous laisse bien constater la vivacité et l’âge avancé de ce châtaignier champêtre.

    C’est vrai que de loin ça doit faire porter à confusion en distinguant ce bosquet qui n’est au final qu’un unique arbre se propageant.
    Je vois de temps en temps le même phénomène sur des tilleuls adultes, une multitude de brins rejètent de la souche et forme au fur et à mesure un épais couvert.
    – – – –

    Un autre spécimen qui à malheureusement périclité de par le chancre il y a quelques temps, des dimensions et des données intéressantes, mais cette maladie est très virulente.. :

    http://allo-olivier.com/Forums/viewtopic.php?id=10204

  5. martine
    13 juin 2011 à 22:15

    Quel contraste entre le paysage monotone de la culture intensive et cet arbre magnifique.

  6. 13 juin 2011 à 22:16

    De Prime Abord , un Coeur de Verts ,
    Forêt Primaire , Récelant l’Hors ,
    Cache Bien Son « Je » de la Lumière ,
    Mérite Efforts pour l’Aurifère .
    ~
    Au Beau Millieu du Végétal ,
    Son Trône c’est Temps loin à la Ronde ,
    Donne au Royaume Haut Piédestal ,
    Un Socle d’Ans en Mère Profonde.
    ~
    L’Ancêtre est Las mais Sans Egal ,
    L’Anneau de Cernes est Lien Vivant ,
    Conférant d’Une , Naissance Royale ,
    Au Vénérable , Racines du Monde .
    ~
    Un Pair en Corps Nouer d’Ecorces ,
    Ceint de Visages d’un Hòte Seuil ,
    Sa Couronne Verte Tressée de Feulles ,
    Donne à l’Ancien sa Noble Force.
    ~
    NéO~

  7. Seb
    14 juin 2011 à 14:39

    Merci Gille pour cette découverte de taille. Je confirme que cet arbre est visible de loin mais pas trés accessible. Je l’avais aperçu il y a plus d’un an, mais je trouvais dangereux de s’arreter sur le bord de cette route. J’avais donc remis cette exploration à plus tard.
    Je passe en ce moment quelques jours dans l’Allier et c’est un plaisir de voir qu’il reste encore quelques arbres remarquables…

  8. alamartine
    20 décembre 2011 à 17:41

    bonjour, j ai découvert l’Allier à la suite de recherches généalogiques -j’aime beaucoup ce département et la région de Dompierre sur Besbre – je chercherai l’arbre lors de mon prochain voyage ce printemps.

  9. Danièle
    1 avril 2014 à 14:28

    Merci pour cette photo. Je connais bien cet arbre ! Il se situait jadis à la lisière d’un bois (avant la construction de cette route !). Je suis originaire de Dompierre. Mes grands-parents ont habité tout proche, et mon père nous y emmenait souvent lorsque nous étions enfants. C’était un coin très sympa et j’en garde des souvenirs merveilleux mais pas de photos. Et si ma mémoire ne me fait pas défaut, il me semble qu’à cet endroit il y avait 3 châtaigniers de grosse taille comme celui-ci.

    • 15 mai 2014 à 11:37

      Bonjour Danièle!
      Ces commentaires concernant un vécu avec cet arbre sont très précieux!
      Merci d’être venue partager ceci avec nous.

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s