Accueil > Chênes multitroncs > Les arbres de la Roche-aux-fées, Essé (Ille-et-Vilaine)

Les arbres de la Roche-aux-fées, Essé (Ille-et-Vilaine)

C’est marrant comme la vie est bien faite, il y a maintenant plusieurs mois, Pierre [1][2] m’avait fait parvenir des clichés de la Roche-aux-fées en Ille-et-Vilaine. J’avais laissé de côté le reportage en attendant de dénicher quelques clichés & infos supplémentaires, mais malgré tous mes courriers envoyés sur l’année, rien n’est venu… Et finalement c’est Gilles qui viendra à mon aide, car ses itinérances l’ont conduit jusqu’à ce lieu enchanteur.

« La Roche-aux-fées – la bien nommée – est un endroit très bien entretenu situé juste à la sortie d’un hameau aux maisons resserrées dont le charme tout campagnard et breton est indéniable. Le gazon coupé à raz donne un style tout anglais à cet endroit. »

« C’est un lieu empli de mystère. Comment nos ancêtres érigèrent-ils donc ces pierres dont la plus petite ne peut pas peser moins de 3 tonnes ? C’est la puissance brute des éléments qui émane de ce lieu. Le minéral allié au végétal ; la nature et son substrat. »

« Deux arbres sortent du lot et malgré leur grand âge, critère sur lequel nous nous extasions régulièrement, ils paraissent bien jeunes comparés à ces blocs de pierre immortels. »

« Le plus notable est une vieille cépée de chêne à trois brins (presque quatre) dont les extrémités des troncs se dessèchent. Cet arbre n’en reste pas moins superbe et imposant. Une circonférence de 6 mètres tout rond pour une base de tronc qui voit partir trois troncs de type forestier de 3m, 2m30 et 3m40. Les deux derniers partagent une base commune de 4m50 de circonférence. »

« Un chêne au moins tri-centenaire qui est visiblement très apprécié des jeunes visiteurs, apprentis grimpeurs, si l’on en juge par l’usure de l’écorce au niveau de ses fourches. »

« À l’opposé de ce spécimen élancé l’on découvre une vieille relique de châtaignier, laquelle ouvre un fût béant semblant vouloir entrainer le visiteur au cœur de ses entrailles lugubres. Il semble s’être adapté aux mystères de ce lieu. Il ne présente que 4m30 de circonférence mais son aspect, particulièrement en accord avec le lieu le rend très remarquable. Sa souche a, par le passé, tenté d’avaler, ni plus ni moins, une des grosses pierres de l’édifice mais la magie de ces pierre semble avoir agit en tuant la moitié de l’arbre. Mécanisme d’auto-défense ? »

« Laissons là ces élucubrations métaphysiques et attardons nous encore sur un châtaignier voisin assez petit mais dont la base semble disproportionnée [3]. »

« La commune d’Essé possède sans doutes d’autres arbres remarquables et ils ne faut d’ailleurs pas aller bien loin pour s’arrêter béat d’admiration devant un Quercus de souche royale. Pas moins de 25 mètres de haut, plus de 30 mètres d’envergure et un fût droit et élevé dont la circonférence semble ne pas faire moins de 5m. »

« Je ne l’ai pas mesuré car situé au cœur d’un jardin et les propriétaires n’étaient pas chez eux afin que je leur demande l’autorisation de pénétrer les lieux. Cela ne m’a pas empêché cependant de m’arrêter en contre bas du talus pour l’admirer et profiter de l’instant. »

Merci pour cette virée en terre de légendes Gilles, c’est un vrai plaisir de contempler à nouveau ce site mégalithique où je me suis déjà rendu plus jeune. La cépée de chêne est tout simplement magnifique, une belle hauteur et un tronc fantastique. Et on n’est pas en reste avec la carcasse de châtaignier très abimé, ou du deuxième que tu as trouvé, des formes vraiment étranges… en accord avec ce lieu plein de mystères. Enfin le dernier chêne rencontré semble être un très beau colosse en devenir…

Merci également à Pierre pour les clichés du site en hiver, quelle ambiance !

À 6 kilomètre d’Essé, Pierre avait retrouvé un poirier de 276 cm de circonférence situé a Janzé, répertorié en 93 par la MCE de Rennes, malheureusement des promoteurs sans scrupules l’ont massacré et depuis l’arbre dépérit [5][6].

Catégories :Chênes multitroncs
  1. Yanick
    7 juin 2011 à 12:26

    Un lieu plein de magie, magnifique.

    La carte postale représente le tilleul de Sully de Esse en Charente et non Essé en Ille et Vilaine. Mais celui-ci est toujours en vie en voici une photo récente:
    http://v19.nonxt3.c.bigcache.googleapis.com/static.panoramio.com/photos/original/38619799.jpg?redirect_counter=1

    Shame on you les promoteurs.

  2. 7 juin 2011 à 12:29

    Oupss je me suis encore trompé avec les cartes postales !
    Merci de me corriger Yanick, je vais modifier l’article.

    Le poirier a vraiment été massacré, une honte !

    • Yanick
      7 juin 2011 à 13:41

      Pas grave, tout le monde peut se tromper.
      Du coup ça devient un appel à témoin.Tout n’est pas perdu.🙂

  3. Viviane Earanë
    7 juin 2011 à 12:48

    Magnifique et merveilleux ce lieu !😀 Merci pour tous ces articles intéressants !

  4. 7 juin 2011 à 17:34

    There is a very similar place – a neolithic site with veteran beech trees near the White Horse at Uffington. http://www.ancient-tree-hunt.org.uk/WoodlandTrust/ImageServer.aspx?imageType=entityImageBySize&entityImageID=2303e58e-9a84-4480-86d5-0b7f74cc5477&imageSizeID=2390

    The tree number 4458 is recorded on the Ancient Tree Hunt map http://www.ancient-tree-hunt.org.uk/recording/tree.htm?tree=619ac45f-440c-4496-8510-29de32f1e1df

    • 7 juin 2011 à 20:10

      Hello Jill,

      thank you for the picture and the link to this veteran beech.
      nice to read you here « tree hugger »
      I hope we can be successful with our love for trees.

      sincerely

  5. martine
    7 juin 2011 à 18:44

    Merci pour cette belle balade photographique.

  6. okapi07
    7 juin 2011 à 19:51

    Il n’y était pas encors ? cela m’étonne : un site aussi exceptionnel jumelé avec cet arbre remarquable , cela me semblait logique qu’il y soit déja .

    Le plus important est finalement que mintenant , il s’y trouve !

  7. 7 juin 2011 à 20:13

    Salut Renaud,

    Il existe encore une foule d’arbres grandioses qui ne se sont pas encore montrés sur le blog, mais petit à petit on avance… Et tu as raison, l’essentiel c’est qu’il se trouve enfin dans cette forêt virtuelle !

  8. 7 juin 2011 à 20:14
  9. 8 juin 2011 à 21:58

    A fleur de Pierres , l’Ecrin des Fées ,
    Abrite un Hôte au Coeur de Cernes ,
    Un Chêne d’Orées d’Ecorce Haute ,
    Portant en Veines bien des Passés ,
    L’Histoire est d’ans , le Chant sans Fautes ,
    Vient nous Conter liens des Savoirs ,
    L’Ancien savait l’Elément Lier ,
    Tisser le Bois envers Regards ,
    Apporter l’être vers la Lumière ,
    L’Esprit d’une Mère à prendre Part.
    NéO~

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s