Accueil > Sapins > Les sapins « vrillés », La Croix-aux-Mines (Vosges)

Les sapins « vrillés », La Croix-aux-Mines (Vosges)

Direction les Vosges pour découvrir un phénomène surprenant au cœur de la forêt de des Hospices de Pompey sur la commune de La Croix-aux-Mines. Car si nous avons déjà publié sur des feuillus au tronc spiralé (châtaigniers, arbres de Judée, poiriers), nous n’avions pas encore rencontré de résineux montrant de telles caractéristiques (le phénomène existe chez de nombreux gymnospermes, mais la spiralisation y est beaucoup moins facile à déceler que chez les feuillus, et il faut retirer l’écorce pour la mettre en évidence). Les deux sapins blancs envoyés par Marie présentent eux une croissance en hélice fortement marquée.

« Voici le premier, un sapin mort sur pied n’ayant plus d’écorce. »

« Mesure du sapin vrillé sans écorce : 267 cm de tour de taille. »

« Le deuxième quant à lui est bien vivant, il s’agit également d’un sapin blanc situé au même endroit à quelques centaines de mètres de l’autre. »

« Une circonférence de 285 cm. »

« Les arbres vrillés… certain parlent de causes telluriques, c’est vrai qu’ici le sous-sol est argentifère et il y a aussi du cuivre (il y eu beaucoup de mines par le passé). Sur la zone de ces arbres-là, j’ai remarqué que beaucoup vrillaient plus modestement y compris des hêtres, et pour qu’un hêtre vrille il en faut de la force. Sur cette zone il y a de nombreux impacts d’obus. Voilà rien de bien scientifique : il ne s’agit que d’observations. »

Au village prendre le chemin des Grandes Gouttes. Monter à la cabane des chasseurs au lieu dit « croisement des 7 chemins », prendre à gauche direction les Hospices de Pompey, prendre encore à gauche arrivé a la barrière rouge et blanche et à la pancarte « terrain privé protection de la nature » se garer.
Quand on regarde la barrière prendre à gauche le chemin sur la parcelle 12 marcher tout droit 300m, là se trouve le haut d’une petite colline avec à son centre une agrainoir a sanglier, l’arbre est droit devant vous dans la pente douce à environ 30 m. Le second est a proximité.

Merci pour la découverte de ces deux sapins Marie. Deux arbres aux troncs vraiment surprenants, la croissance en hélice est ici presque hallucinante, je n’avais encore jamais vu de telle formation sur des résineux. Et sur le sapin mort privé d’écorce, on se rend bien compte du phénomène. Je n’ai aucune explication à fournir, pour moi c’est une véritable énigme. Peut-être qu’un lecteur ou un reporter aura un début de réponse ?

Catégories :Sapins
  1. Sisley
    21 mai 2011 à 14:07

    Très intéressant, merci Marie pour ce beau doublé assez hors du commun !!

    Pour plus d’infos concernant ce phénomène, voir dans le doc la partie citée ci-dessous :

     » D. DÉFAUTS DUS A LA DISPOSITION DES ÉLÉMENTS DU BOIS  »

    http://passion.bois.free.fr/le%20materiau%20bois/defauts%20des%20bois/defauts%20des%20bois.htm

    – – – –
    Et trouvé par hasard en faisant des recherches, un joli petit conte :

    http://www.lesarbres.fr/index.php?page=texte-conte2.php&var=menu_conte

  2. 21 mai 2011 à 15:04

    Merci pour le document et le conte Sisley.

    Dès que j’ai le temps, je mettrai à dispo 3 pages du livre de F. Hallé « Plaidoyer pour l’arbre » sur la croissance en hélice de certains arbres.

    • marie
      2 juin 2011 à 22:19

      on peut voir un de ces tuyaux là :

      les anciens en observant de près la nature ont sans doute compris le secret de cette forme en hélice et sa possibilité de contrer la gravité ou quelquechose de grave comme vous le dites ?
      en tous les cas je ne doute pas que les arbres soient bien plus intelligents que nous .
      Peut -être aussi en songeant à l usage de nos objets en hélice comprendront nous le pourquoi du comment de cette façon de s’élever : tire-bouchon , cordes , vis etc )

  3. Okapi07
    21 mai 2011 à 18:31

    On dit au début de l’article :  » … Car si nous avons déjà publié sur des feuillus au tronc spiralé (châtaigniers, arbres de Judée, poiriers), …  » Mais d’où vient en fait cette caractéristique ?

    • 21 mai 2011 à 20:54

      Bonsoir Renaud,

      la croissance en hélice… plusieurs hypothèses…

      Voici ce qu’en dit Francis Hallé dans son « Plaidoyer pour l’arbre » :



  4. 21 mai 2011 à 19:44

    Aux Veines Dorées d’Argentifère ,
    Certains se Perdent en Vain Mystères ,
    Trouvant Spirales Etrange Force .
    A même Raisons Mère est d’Ecorces ,
    Laissant en Terre une Hôte Lumière ,
    Celle d’y voir de l’Aurifère ,
    Ce que recherche les Chercheurs d’Hors .
    NéO~
    Très Beau Billet aux Liens Vivant ,
    Donnant des Songes à voir au Temps.

  5. Yanick
    22 mai 2011 à 11:19

    Vraiment curieux ces troncs en tire bouchon!
    Ce phénomène existe-t-il aussi sur les chênes lièges ?
    Je serai vraiment curieux de voir un chêne liège en tire bouchon !!!

    Il est évident qu’expliquer cette croissance en hélice n’est pas simple. Même Francis Hallé n’a l’air sûr de rien.

    Serait-il possible que l’arbre en réagissant ainsi, cherche à faire circuler sa sève plus facilement ?
    En effet pour une croissance parfaitement verticale, la pente à gravir est au maximum.
    Avec la croissance en hélice cette pente est de plus en plus faible. La distance à parcourir sera peut-être plus longue, mais beaucoup plus aisée.

  6. 22 mai 2011 à 23:15

    Tiens c’est une idée,
    gravir en spirale pour contrer la gravité…

    une énigme dont seuls les arbres ont la réponse…

    • marie
      2 juin 2011 à 21:59

      et moi çà me fait penser aux tuyaux en bois et spiralés de certaines pipes de prière amérindienne . Comme quoi ton com est bien sensé : la priere pour contrer la gravité ..

  7. Damien
    23 mai 2011 à 20:45

    Je ne vais pas faire dans l’originalité pour mon commentaire… curieux phénomène en effet.
    Je connaissais cela sur les châtaigners, poiriers et les marronniers (que j’adore)
    mais sur des sapins ?..

    La nature n’a pas fini de nous étonner, allez je m’instruis en lisant les quatre nouveaux onglets à droite !

  8. 25 mai 2011 à 18:51
    • Sisley
      25 mai 2011 à 21:59

      Quand j’ai vu celui-ci la dernière fois, je n’en ai pas cru mes yeux, en effet c’est un arbre que j’ai repéré depuis quelques années à une douzaine de km de chez moi !..

      La photo 2/14.

      Je vous le dévoilerez au grand jour à l’occasion.

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s