Accueil > Films & reportages > Peur sur la forêt

Peur sur la forêt

.

.

« Peur sur la forêt » – Soirée Thema – Arte mai 2011.

Pollution, déforestation, réchauffement climatique : nos forêts sont-elles en danger ? De l’Europe à Bornéo Thema mène l’enquête.
.

.

• Les forêts meurent encore
Réalisé par Michael Miersch et Tobias Streck (Allemagne, 2010, 52mn).

Nos forêts sont-elles menacées ? À l’aide de spécialistes, ce documentaire dresse un bilan de santé des forêts en Europe et dans le monde.

Dans les années 1980, en Allemagne, plusieurs études affirment que les forêts se dégradent de façon inhabituelle, notamment du fait des « pluies acides ». L’opinion publique, prise de panique, réclame des mesures. Le mouvement gagne bientôt toute l’Europe où l’on s’efforce de trouver des solutions pour protéger l’environnement : généralisation de l’essence sans plomb, développement des pots catalytiques… Quelque temps plus tard, un rapport scientifique révèle que les forêts n’ont en fait jamais été sur le point de disparaître : les phénomènes d’altération constatés sur certains arbres étaient d’origine naturelle. Mais, à l’époque, seuls quatre quotidiens allemands sur cinquante publient cette information, les autres continuant d’alimenter la panique – plus vendeuse ? Pour autant, aujourd’hui, personne ne peut nier l’existence de la pollution. Et si le scénario catastrophe a été évité en Allemagne et en Europe, d’autres forêts dans le monde sont désormais en première ligne (en Amazonie, à Bornéo…). Quels dangers menacent aujourd’hui les arbres ? Comment concilier nécessités économiques et protection de l’environnement ?

• Le testament de Tébaran
Réalisé par Mattias Klum (Allemagne, 2010, 51mn)

À Bornéo, une immersion dans la vie de Tébaran, dernier représentant d’une tribu menacée par la déforestation. Bouleversant.

Cela fait plus de vingt-cinq ans que la déforestation est en marche à Bornéo. Un phénomène qui prive notamment la tribu nomade des Penan de nourriture et d’habitat : l’eau des rivières est devenue boueuse, les poissons ont disparu, le produit de la chasse est de plus en plus maigre… Les Penan sont forcés de se sédentariser et perdent leurs aptitudes à survivre dans leur propre environnement. L’industrie du bois, les abattages illégaux, les plantations de palmiers à huile (plus de 10 millions d’hectares) sont les causes de cette catastrophe écologique. Tébaran, en refusant d’abandonner ses traditions ancestrales et sa vie de nomade, est le dernier à lutter contre ce désastre.

Mattias Klum se fait le témoin de la survie de Tébaran et de sa famille. Deux narrations s’entremêlent : d’un côté celle du réalisateur qui nous éclaire sur les merveilles de Bornéo et les dangers qui la menacent ; de l’autre celle de Tébaran qui évoque la vie qu’il menait avant la déforestation et la souffrance de sa tribu. Un va-et-vient entre les images de la forêt épargnée, paradis de la biodiversité, les zones dévastées par les bulldozers, et enfin les rayons de supermarchés où s’étalent les produits contenant de l’huile de palme (15 % des produits en vente) souligne la responsabilité des Occidentaux.

Catégories :Films & reportages
  1. 18 mai 2011 à 21:14

    Il est des Maux en Résonance ,
    Qui valent bien Plus au yeux de l’être ,
    A Naitre Ainsi de par Essences ,
    A voir dès l’Hors , Sang Disparaitre.
    NéO~

  2. Sisley
    19 mai 2011 à 02:19

    Je ne le dirai jamais assez : milles merci Arte !!!

    Tu m’as devancé de peu, en voyant il y a deux le programme j’ai tout de suite pensé à notre rubrique.

    L’éternel contraste entre forêt ‘naturelle’ et forêt de production modérée ou plus axée sur l’intensif !

    La nature se régénère elle même, cependant il existe bien des seuils à ne pas dépasser sans quoi d’autres milieux verront le jour, mais plus nos belles forêts d’époque.

    Je suis sidéré par la moyenne d’âge de 70 ans pour les arbres forestiers allemands, certes de jeunes spécimens peuvent mieux s’adapter à toutes conditions changeantes, mais quand est-il de toutes les espèces vivant dans les grands arbres présentant des cavités, d’énormes surfaces de houppier avec une canopée élevée où des centaines d’espèces animales et végétales sont directement liées..

    Le pire dans tout ça c’est de ce dire que l’exploitation des bois en forte quantité à déjà pris cours il y a des milliers d’années avec l’arrivée des élevages et cultures vivrières..

    N’aurait-on pas pu procéder de manière plus modéré, je pense que l’ignorance de notre environnement à joué en la défaveur du monde forestier pendant des siècles, car le dit le reportage, le mouvement écologiste n’a finalement pas plus de 30 ans, et malgré les grandes prises de conscience, quand est-il réellement aujourd’hui de l’avenir de nos grands biotopes ?!…
    – – – –
    Le deuxième documentaire est tout simplement ‘magnifique’, dans le sens où l’on découvre l’autre vie qui s’écoule à Bornéo. Entre les machines d’exploitation et la forêt vierge, il n’y a qu’un pas, triste constat d’une très dure réalité, vu sous cet angle la notion de déforestation prend encore plus de dimensions.
    A une beaucoup plus petite échelle ça me fait un peu penser à moi-même quand j’assiste des fois à des travaux forestiers, à ces moments un énorme sentiment d’impuissance naît ou plutôt se réveille, mais que faire contre une machinerie si bien lancé ?!…..
    En tout cas, cet ancien pénan représente à lui seul un sérieux symbole du militantisme pro-biodiversité.

    Les seuls endroits préservés sont encore dans les zones montagneuses côté malaysien, les obstacles du à la topographie des lieux ont pu freiner la marche, mais espérons sincèrement que ce sanctuaire ait une échappatoire..

    Si tu arrives à mettre la main sur ces reportages, ‘exploration Bornéo’, des scientifiques immergés dans ces vastes ensembles tentent d’inventorier un maximum d’espèces afin de valider une étude qui permettrait de classer ces zones d’une richesse à couper le souffle.

    http://www.bbcfrance.fr/A-propos-de-la-serie,166.html

  3. 19 mai 2011 à 12:22

    Je n’ai pas vu le documentaire de la BBC que tu évoques, je vais essayer de me le procurer car le lien et ton commentaire m’ont intrigués…

    Pas de publication aujourd’hui,
    je transfère les vidéos de Dailymotion à blip.tv (serveur sans pubs)

  4. martine
    19 mai 2011 à 20:37

    Un grand merci pour ces deux films.
    Pour l´Allemagne, il ne faut pas oublier qu´il s´agit d´un état fédéral et que chaque Bundesland dispose d´une certaine autonomie en ce qui concerne la gestion de ses forêts. Ici, dans cette région de Basse-Saxe, la forêt est exploitée au maximum, ce qui rend le paysage sylvestre assez monotone. Fûts de hêtres bien droits aussi loin que le regard porte.
    Dans le massif montagneux du Harz (moyenne montagne à une cinquantaine de kilomètres de Göttingen, avec le « Brocken » comme plus haut sommet), ce fameux « Waldsterben » dont il est question dans le premier documentaire a eu pour cause, entre autre, le fait que le reboisement avait été effectué avec des épicéas qui n´ont pas bien supporté le poids de la neige en hiver, contrairement aux sapins qui peuplaient auparavant cette montagne.

  5. 20 mai 2011 à 15:13

    Encore en train de faire des « bricolages » informatiques,
    presque toutes les vidéos & animations sont sur le nouveau serveur.

    Pas d’articles aujourd’hui, demain peut-être…

  6. Damien
    20 mai 2011 à 18:36

    Deux reportages édifiants…
    Celui sur l’Allemagne montre que tout n’est pas noir, que l’on se bat même parfois pour inverser la tendance.
    Mais pendant que l’on cherche à sauver nos forêts, nous détruisons celles des indigènes de Bornéo et d’ailleurs…
    Il faudra vite prendre conscience de nos agissements, sous peine de voir disparaître les reliquats de nos anciennes forêts d’ici à quelques décennies.

    Enfin merci Arte, merci aux collaborateurs de ces documentaires, et merci à Krapo !

    PS : j’adore pouvoir regarder une vidéo sans me farcir 1mn de pub avant, et avoir tout un e-catalogue de liens et des « pop-up » ensuite !
    Voir la vidéo et juste la vidéo, quel bonheur !
    Un petit bonheur certes, mais si tout était comme cela…

  7. 21 mai 2011 à 12:07

    La pub… il y en a de plus en plus partout…

    C’est pour cette raison que j’ai déménagé toutes les vidéos sur blip.tv, c’est tellement plus agréable de ne pas se faire polluer visuellement. Et puis sur ce serveur je peux charger les vidéos en intégralité, plus besoin de les découper en petits bouts de moins de 20 minutes.

    Ça a pris du temps, mais ça valait le coup !

  8. 30 mai 2011 à 21:22

    WWF – Forêts vivantes

    http://www.forets-vivantes.fr/

    2011, Année Internationale des Forêts. L’occasion de célébrer toutes les forêts du monde, depuis l’Amazonie jusqu’au Canada, en passant par la France, où elles occupent près de 30% du territoire.

    Mais surtout, au-delà des déclarations d’intentions, c’est une chance inespérée de se mobiliser pour promouvoir une gestion durable des forêts. Voici venu le temps d’en finir avec la surexploitation des forêts afin de donner un peu de répit aux poumons de notre planète.
    Forêt vue du ciel

    Depuis le cri d’alarme lancé à Rio en 1992 la déforestation continue, inlassablement : 13 millions d’hectares de forêts sont sacrifiés chaque année… la superficie forestière ne cesse de reculer, toutes les deux secondes, c’est l’équivalent d’un terrain de football qui disparaît !

    C’est pourquoi, le WWF France lance la campagne « Forêts Vivantes ». L’objectif de cette mobilisation est aussi clair qu’ambitieux : zéro déforestation nette en 2020. Ce qui signe l’arrêt des conversions de forêts naturelles, de manière immédiate et définitive et implique, sans concession, la restauration des massifs dégradés.

    Durant cette campagne le WWF appellera les décideurs, leaders politiques mais aussi acteurs économiques à mettre en place des actions concrètes pour arrêter la déforestation d’ici à 2020.

    Au programme de cette année internationale des forêts, deux enquêtes nationales inédites sur le bois et le papier, deux études sur l’huile de palme, une sur les investisseurs et une sur les utilisateurs, une journée témoin FSC, la sortie du bulletin régulier d’information « forêts vivantes » et la sortie en fin d’année d’un Web documentaire réalisé par le WWF sur les forêts.

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s