Accueil > Charmes, Europe > Charme de Voroux-Goreux, province de Liège (Belgique)

Charme de Voroux-Goreux, province de Liège (Belgique)

Nouveau détour par la Belgique avec Renaud pour une très belle découverte champêtre…

« Jeudi dernier, il y avait grève nationale des professeurs en Belgique : je suis donc resté à la maison et je me suis dit que j’irai bien mesurer un arbre situé à Voroux-Goreux dont j’avais souvenir qu’il était gros. Il n’avait pas changé depuis ma dernière visite. J’ai commencé par vérifier l’espèce : c’était bien un charme comme je le pensais [1]. »

« C’est un charme qui possède un tronc très court (1,10 m) avant de se séparer en 4 branches (ancienne taille en têtard ?). La cime monte à environs 10 mètres. Le houppier n’est pas rond mais ovale (il est plus allongé sur un axe Est-Ouest). Le tronc possède ce motif si caractéristique qui resemble à des dizaines de petits troncs soudés les uns aux autres. »

« Je n’ai jamais vu un arbre en si mauvais état et qui semblait pourtant en si bonne santé : il est complètement creux et la cavitée est jonchée de pierres à la base. Les 4 branches principales sont pleines de troux qui montrent qu’elles sont complètement vides ou que le bois y est mort [2]. Pourtant, l’écorce de ses branches est toujour bien vivante. Le sol autour de la base est creusé, probalement par les bovidés qui paissent dans la prairie. Ils ne semblent pas venir se frotter sur le tronc mais ils abiment quand même les racines. C’est peut-être aussi à cause d’eux que le tronc semble se replier vers l’intérieur à la base. »

« Petit détail amusant : un pic métallique est visible dans la cavitée du tronc [3]. Je ne sais pas à quoi il servait mais invisible de l’extérieur, l’arbre s’est refermé sur la blessure. »

« Venons-en à ce que vous attendez tous : les mesures. Me semblant énormes, j’ai commencé par la base : 6,10 m ! Fort de cette lancée, j’ai mesuré le tronc à 1,10 m (sous la division), résultat : 4,50 m ! Deux mesures incroyables pour un charme ! »

Superbe découverte, merci pour ce reportage Renaud ! Un charme de toute beauté, avec une circonférence impressionnante pour l’espèce. Un vieux tronc cannelé qui ne peut laisser indifférent, le piétinement des racines par les vaches ne semble pas trop le faire souffrir, ceci dit isolé de la sorte dans un pré, il remplit à merveille son rôle d’arbre de  « chaume » (arbre-reposoir offrant de l’ombre aux troupeaux). Avec un tel spécimen, tu as monté la barre bien haut… Bien que peu élevé, ce charme se classe au même niveau que celui d’Herchies [4][5].

Catégories :Charmes, Europe
  1. damien
    11 mai 2011 à 19:11

    Un charme qui a du charme !
    La belle forme de ses branches noueuses et celle de son houppier me font penser à un banzaï…
    Amusant le détail du pic métallique, quel fait-il dans un endroit si incongru ?

  2. 11 mai 2011 à 19:19

    Quand le Charme est Tout Chant , Une Essence à Paraitre .
    C’est Vivant à ses Larmes , que va l’Onde en Hors Champ ,
    Tant l’Ecorce semble à Même , d’être à Cran et sans Force ,
    Seule la Sève en Printemps , lie le Bois sans s’y Repaitre .
    Beau Des couverts ,
    Un Charme Champêtre🙂
    NéO~

  3. alexis
    12 mai 2011 à 13:14

    Bonjour a tous🙂
    Je m absente quelques jours et voici qu apparaissent en ces pages de nouvelles merveilles telles ce charme ou encore le chataigner de corps nuds pour ne citer qu eux.
    Bravo pour ces decouverters et merci pour le partage.
    Je suis actuellement en grece du cote des meteores et je vous salue bien
    Alexis

  4. 12 mai 2011 à 14:40

    Salut Alexis,

    et oui il y a eu quelques belles découvertes, le réseau des reporters grandit sans cesse… Ce charme est de toute beauté, ce sera bien difficile d’en trouver de semblables, mais qui sait ce que nous réserve l’avenir ?

    Profite bien de tes vacances en Grèce, et à bientôt !

  5. Sisley
    12 mai 2011 à 20:47

    Très beau charme !!!

    De plus un spécimen d’émondes, un peu à la façon ‘tête de chat’, une sorte de conduite en têtard.

    Très étonnant ce bas tronc et et ces multiples troncs rapprochés, je n’oserai m’ hasarder à faire d’hypothétiques esquisses de ses différentes phases d’évolution, tant il me semble insolite !..

  1. 18 novembre 2011 à 22:22
  2. 17 avril 2016 à 16:24

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s