Accueil > Plantes, arbres & forêts > De la forêt à la musique… les voyages du bois de résonance

De la forêt à la musique… les voyages du bois de résonance

Babylone – une émission de la Radio Suisse Romande du 24 mars 2011.

Les mystères du bois de résonance, en compagnie de Philippe Domont, forestier, musicien qui a fabriqué son propre violon, Patrick Gassmann, dendrochronologue au Laténium de Neuchâtel qui date les anciens violons et Ernst Zurcher, ingénieur à la Haute École du Bois de Bienne qui analyse les propriétés du bois de résonance à l’aide de méthodes scientifiques.

Dans la forêt du Risoud, le bois de résonance se cache… quels épicéas donneront les futurs instruments de musique ?

En compagnie, de Lorenzo Pellegrini, cueilleur d’arbres, Jean-Michel Capt, guitariste-luthier au Brassus et de François Villard, l’un des garde forestier de la forêt du Risoud, partons à la découverte de ce savoir-faire de la Vallée de Joux.

.
L’illustration choisie est une photo de Anne-Lise Vullioud présentant Lorenzo Pellegrini, tirée du livre « Le cueilleur d’arbres » publié en 2009, voir par ici.

Avec un documentaire de Cécile Guérin :

[audio  http://k007.kiwi6.com/hotlink/6zhamr2aqi/Babylone.mp3%5D

____

« Le cueilleur d’arbres » un film de Steven Artels.

Diffusé le 23 septembre 2009 sur la TSR dans l’émission Passe-moi les jumelles.

Les arbres, c’est sa vie. Il les touche, les hume, les sent, les caresse, les embrasse, les coupe. À 80 ans, il a beau essayer de s’arrêter, Lorenzo Pellegrini n’y arrive pas. « C’est plus fort que moi », confesse-t-il d’une voix qui souligne le lien charnel qui le lie aux arbres.

Bûcheron à la retraite depuis 15 ans, il continue à arpenter quotidiennement la forêt du Risoud, dont il connaît chaque recoin et où il peut retracer l’histoire de vie de chaque arbre par une simple et longue caresse. Des milliers d’arbres avec lesquels il a tissé une relation si intime qu’elle semble magique… Guettant l’espèce noble et rare dont la coupe atterrira chez le luthier. Ainsi est-il en amont et aux premières loges de la transformation de l’épicéa du Risoud en instrument de musique. Steven Artels a rencontré le cueilleur d’arbres pour nous faire partager son univers empreint de poésie.

  1. 20 avril 2011 à 14:35

    Si votre connexion internet ne permet pas une écoute de qualité,
    l’émission est disponible en téléchargement en un petit clic :
    [audio src="http://download.rsr.ch/espace-2/programmes/babylone/2011/babylone_20110324_full_babylone_20110324-0900_10494667-c892-44d0-a9fc-e5b3d67bd4a6-128k.mp3" /]

  2. Yanick
    20 avril 2011 à 17:47

    Cueilleur d’arbres , jardiner la forêt, que de jolies mots.
    En plus la bouille de Mr Lorenzo Pellegrini me plait bien. Un article qui plaira également à Gilles notre violoneux maison. Souhaitons lui d’avoir le temps d’écouter l’intégralité de cette passionnante émission.
    C’est vrai que les tables d’harmonies évoluent énormément avec le temps et la pratique. C’est seulement au bout de 25 ans que ma vieille Norman commence à ressortir vraiment les basses. Ou alors peut-être qu’avec l’âge mon oreille perçoit moins les aiguës !!!
    Mais la maison Bouchet fils à réussit à accélérer le processus de vieillissement des tables. Pour ceux qui sont intéressés pi qu’on pas d’problèmes de compréhension avec le QuébéqOAS:



  3. 20 avril 2011 à 17:55

    Pas pu résister, j’ai mis en ligne un doc avec Lorenzo…

    Merci pour les vidéos Yanick !

  4. Julien
    21 avril 2011 à 18:52

    Très belle vidéo, ce personnage a l’air vraiment attachant.

  5. Sisley
    21 avril 2011 à 19:49

    L’amour du bois, plus qu’une passion, un héritage perpétuel.

    Ce vieil homme représente à lui seul une tradition forestière dans le choix des bois, mais avec l’authenticité d’époque et guère comme un marteleur note un tronc comme un graffiti sur un mur.

    La scène de l’arbo-grimp est assez surprenante !

    On a vraiment tendance à oublier d’où proviennent nos objets fait de bois outre le fait qu’ils sont fait de cette matière, on ignore tout le reste.

  6. 22 avril 2011 à 11:00

    Bien content que le doc vous plaise !

    J’ai trouvé Lorenzo vraiment attachant, une bonne tête et une voix agréable. C’est dingue à son âge la façon qu’il a d’arpenter « sa » forêt, de grimper dans les arbres, on sent qu’il est chez lui. Enfin quel savoir sur les arbres !

  7. Yanick
    22 avril 2011 à 12:38

    Vous avez aimé le dernier morceau de violon de l’émission ?
    Gavotte en Rondeau extrait de la Partitas n°3 en Mi majeur de J.S. Bach.

    Je vous conseille la version des Sonates et Partitas de Bach par Nathan Milsteïn – enregistrement de 1975 chez Deutch Gramophone.

  8. 14 juin 2011 à 17:13

    Des bois de La Brévine entrent dans la fabrication de harpes de prestige :
    http://www.cmne.ch/fileadmin/documents/presse/2010/Des_bois_pour_des_harpes.pdf

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s