Accueil > Dessins animés > Le silence sous l’écorce

Le silence sous l’écorce

Court métrage d’animation réalisé par Joanna Lurie en 2009.
11 minutes, 35mm, Couleur, 1 : 85, Dolby SRD, Visa n°118 651.

Coproduction Sens Fiction – Lardux Films avec le soutien du CNC Aide sélective, de la région Poitou Charentes, du Département de la Charente, de la Procirep et de l’Angoa.

Réveillé en pleine nuit par un violent incident, un jeune esprit séquoia quitte son arbre endommagé pour se laisser séduire par la beauté de la neige. Il déambule au cœur de la grande forêt et rencontre sur son passage la petite Anouk, esprit d’un arbre voisin. Anouk et Papane errent dans la forêt, vagabondent de flocon en flocon. Enfin, curieux de connaître le goût de la neige, Papane avale un flocon. Se produit alors un phénomène mystérieux : à la manière d’une goutte d’encre dans un verre d’eau, le flocon forme une petite tâche étoilée qui se dissout et se répand dans son corps. La couleur rouge de sa robe se mélange un instant à la blancheur de la neige, puis la neige se dilue et la robe retrouve peu à peu sa teinte initiale. Comme si le corps était transparent, le phénomène est visible de l’extérieur.

Fascinés par cette étrange découverte, les deux enfants renouvèlent l’expérience : ils gobent les flocons à la volée, font d’énormes boules de plus en plus grosses qu’ils avalent goulûment, dévorent la neige de la forêt. Ébahis par l’artifice provoqué par la neige, ils sombrent peu à peu dans un état d’ivresse et d’euphorie.

Et c’est alors qu’un étrange flocon, tout aussi léger et virevoltant que les autres, traverse la cime des arbres. Le flocon lumineux, éclaire d’une lueur douce les troncs qu’il longe lentement. Papane, subjugué par sa beauté, le gobe sur le champ. Mais une fois englouti, le flocon ne se résorbe pas : le garçon brille comme une luciole dans la nuit.

Avec toute la naïveté et l’insouciance propres aux enfants, Anouk et Papane sont totalement émerveillés devant l’étrange phénomène. Mais peu à peu, l’enchantement et l’euphorie laisse place à la crainte et l’appréhension. Anouk et Papane vont errer entre la peur du devenir et la tentation d’un dernier flocon…si séduisant.
____

Joanna Lurie en dévoile un peu plus sur son site, et bien d’autres choses sur son blog.

La fiche du film est à consulter sur le site du producteur par ici.

Dans le premier festival auquel il a participé « Le Festival d’Ici et d’Ailleurs » de Sainte Livrade sur Lot, il a reçu le Prix du Public. Le film a d’abord été sélectionné à Clermont-Ferrand 2010, et a été en compétition à Annecy. Il a obtenu le Grand Prix du World Short Film Festival de Toronto, le prix de l’animation au Lucas Film Festival 2010 puis le Prix de la compétition 2D/3D du Festival de Villeurbanne 2010. Le film a été retenu parmi les 10 films pré sélectionné aux Oscars 2011 dans la catégorie meilleur court métrage d’animation. Mais hélas, il n’a pas franchi la dernière étape, la nomination !

Catégories :Dessins animés
  1. 13 mars 2011 à 13:11

    Un mini documentaire sur le court métrage :

  2. 13 mars 2011 à 13:14

    Bonne toile et bon dimanche à tous !

  3. 14 mars 2011 à 14:36

    Ça vous a plu ?

    • Yanick
      14 mars 2011 à 19:04

      Je n’avais pas encore pris le temps de le regarder.
      C’est superbe,merci Christophe pour m’avoir encore une fois fait rêver pendant dix minutes.
      Et puis je suis content, c’est la région Poitou-Charentes qui se met en avant avec sa participation à la création de cette animation.
      J’adore l’illustration sonore.

  4. 14 mars 2011 à 22:33

    Chouette, content que le court te plaise !

    Je me suis régalé, et comme d’hab’ j’ai eu envie de le partager avec vous.

    • Yanick
      14 mars 2011 à 22:36

      Merci pour le partage.
      T’as reçu mes Baobab et l’arbre Éthiopien ?

  5. 14 mars 2011 à 22:38

    Bien reçu tout ça, pas encore eu le temps d’explorer le fichier .kmz
    (je me regarderai ça tranquille pendant les vacances)

    Merci encore !

  6. Pelo
    25 mars 2011 à 09:50

    Ce film est vraiment très réussi et la realisatrice est quelqu’un de très humble aussi , content de savoir qu’il vous a plu
    en plus il etait prenominé aux oscars mais bon une prochaine fois
    et bravo pour votre site internet il est tres intéressant

  7. 25 mars 2011 à 20:03

    Bonjour et bienvenu dans la forêt Pelo,

    c’est un film qui m’a enchanté, c’était une joie de le partager,
    Bien content que tu te plaises par ici, à bientôt !

  8. 2 juin 2011 à 12:06

    Un autre court de Joanna Lurie : « Mr Peeble » (under the stone)

  1. 2 juin 2011 à 15:46

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s