Accueil > Beaux-livres > Arbres extraordinaires

Arbres extraordinaires

Par Lewis Blackwell, traduction Olivier Fleuraud.
Éditions du Chêne, 200 pages, 42€, lien libraire ici.

Un livre sorti en 2009 en langue anglaise, et enfin disponible en français dès le 9 février 2011.

Notre relation avec les arbres remonte aux racines de notre évolution… à l’époque où nos lointains ancêtres prospéraient dans la canopée verte.

Peut-être c’est pour cela que longtemps après que être descendu de leurs troncs, nous avons encore contempler les arbres dans la crainte.

Lewis Blackwell, artiste, écologiste et ancien directeur de la création de Getty Images, célèbre cette relation dans la vie et l’amour des arbres .

Avec une collection de photos étonnantes du monde entier : des enclaves de cyprès aux champs de blé de la Toscane, ds mangroves des côtes de l’Indonésie aux structures squelettiques congelées de la toundra ; Lewis Blackwell nous invite à une poésie visuelle avec des réflexions stimulantes sur les arbres, parmi les organismes les plus accomplis de la création, et des liens qui nous unissent à eux.
____

Lewis Blackwell est un maître incontesté dans le domaine de la création et de la photographie. Pendant près de dix ans, il a piloté le développement créatif de la plus grande agence photo du monde, Getty Images. Auparavant, il s’est bâti une réputation d’innovateur et de découvreur de nouvelles tendances en tant que rédacteur et éditeur du prestigieux magazine Creative Review. Il occupe une chaire de professeur fondateur associé à la School of Creative Leadership de l’Université Steinbeis de Berlin. Les livres de Lewis Blackwell font référence dans l’univers de la création et comptent parmi les plus vendus dans le monde. Entre autres titres, on peut citer The End of Print, Soon : The Future Culture of Brands (Laurence King, 2000), ou encore Typo du XXè siècle (Flammarion, 2004). Ces derniers temps, Lewis Blackwell a focalisé son attention sur les questions environnementales. Durant l’été 2008, son exposition « Nature/Nurture » a été l’un des temps forts de la Biennale internationale de la photographie à Shanghai. Au travers d’illustrations étonnantes et de textes provocateurs, cette exposition abordait le sujet sensible de l’authentique et de l’artificiel dans la gestion environnementale. Elle s’inscrivait dans le prolongement d’une autre exposition, « La vraie nature de la ville », organisée par Blackwell pour le compte de la célèbre boutique de mode et galerie d’art parisienne Colette. Jadis juge et conseiller auprès de la société organisatrice du trophée Wildlife Photographer of the Year, Lewis Blackwell a travaillé en étroite collaboration avec des photographes paysagistes et naturalistes de réputation internationale. II est à l’origine d’une nouvelle approche plus conceptuelle et plus émotionnelle de la photographie environnementale. On lui doit également la création du bulletin de Getty Images spécialisé dans la recherche visuelle, « The MAP Report », récemment salué par la critique internationale pour son étude analytique sur la place grandissante dans les médias de la culture écolo-chic (ou « AspEn » – Aspirational Environmentalism). Personnellement engagé dans les grandes causes environnementales, Lewis Blackwell travaille actuellement sur un projet de préservation d’eau et de reforestation baptisé Cerro Futura, visant à élaborer de nouvelles idées en matière d’utilisation des terres agricoles.

Catégories :Beaux-livres
  1. Sisley
    4 février 2011 à 18:08

    ça à l’air intéressant comme book !

    – – – –
    en parlant de sensibilisation, je viens d’être averti d’un projet assez limite à Nimes centre :

    Pétition :

    http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2011N6343

  2. Yanick
    5 février 2011 à 16:02

    A propos d’arbre extraordinaire, je vous conseille à tous le film « L’arbre » de Julie Bertuccelli avec Charlotte Gainsbourg.
    Le décor central en est un figuier de la baie de Moreton vraiment extraordinaire. De plus le film est vraiment magnifique.
    Voir la galerie photo sur le site du film:
    http://www.larbre-lefilm.com/

  3. Sisley
    7 février 2011 à 01:18

    Une vidéo trouvé par un intermédiaire élagueur :

    ‘Poème virtuel’

    ça ferait pas mal pour les campagnes de sensibilisation de la SFA !..

  1. 4 février 2011 à 15:01

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s