Accueil > Chênes verts > Le chêne vert de Bellegarde (Gard)

Le chêne vert de Bellegarde (Gard)

Aujourd’hui, accompagnons Francis dans le Gard, sur la commune de Bellegarde, petit village languedocien agréable entre Nîmes et Arles où il a passé une année. Il s’agit d’un chêne vert auquel il tient beaucoup, un arbre qui ne l’a pas laissé indifférent.

« Cet arbre je l’ai rencontré au hasard d’un chemin, en contre-bas de l’exploitation agricole dans laquelle je travaillais. Au départ j’étais venu rechercher un arbre majestueux que j’avais repéré sur une photographie vieille d’une trentaine d’années que ma colocataire m’avait montré. Il s’agissait d’un chêne vert où les gamins allaient s’amuser sur ses énormes charpentières, et au vu de sa dimension à cette époque (circonférence estimé entre 3m50 et 4m), je me suis dit qu’aujourd’hui, il méritait bien une petite visite de ma part. Seulement, aujourd’hui cet arbre n’est plus ! »

« Effectivement, arrivé sur les lieux je constatais la présence d’un énorme fût à terre rongé par le temps. Un voisin m’expliquait que ce dernier était tombé il y a quelques années de cela, mais rien n’était totalement perdu car il m’indiquait la présence d’autres chênes vert remarquables qui habitaient le petit bois. Je repartais un peu attristé de ma sinistre découverte, car ce chêne était vraisemblablement très imposant. »

« Le voisin ne m’avait pas menti, ce petit bois traversé par un sentier pédestre avait vraiment une atmosphère particulière, un endroit où l’on se sent bien, en harmonie avec les lieux. Après avoir parcouru une cinquantaine de mètres, un arbre resplendissant par sa ramure se présentait face à moi. Je n’étais pas au bout de mes peines, moi qui pensais avoir fait le plus dur, j’allais devoir affronter une armée de fragons, ronces et autres salsepareilles… »

« Après m’être frayé un chemin jusqu’à ses pieds, mon décamètre m’indiquait 3m35 de circonférence à 1m30 alors que sa hauteur avoisinait les 10-12m. Certes, ce chêne vert n’atteint pas l’âge ni les dimensions exceptionnelles du chêne de Poulx, à quelques kilomètres de là, mais celui-ci est néanmoins un très beau spécimen, son envergure m’a fascinée, ses charpentières s’étalent de tout son long et prend une place rayonnante dans le bois. »

Merci pour ce nouveau reportage provençal Francis ! Un chêne vert que tu avais évoqué lors de ta découverte du micocoulier de Bellegarde [1], s’il ne peut rivaliser avec le doyen de Poulx [2] il n’en demeure pas moins un digne représentant de l’espèce, j’aime beaucoup sa situation dans ce petit bois et j’imagine sans peine ta joie lorsqu’il t’est enfin apparu !

Catégories :Chênes verts
  1. Francis
    8 janvier 2011 à 14:29

    Effectivement, j’avais fait sa rencontre en même temps que celle du Micocoulier. Maintenant fini le Languedoc et sa garrigue, je vois plus Grand ! Je m’attaque à l’Inde ! lol. J’espère y faire de belles rencontres, mais à priori ça devrait le faire.

  2. 8 janvier 2011 à 17:56

    Super Francis, ça faisait longtemps qu’on ne t’avais pas lu par ici.

    L’Inde… Wouahou… t’es un globe trotter.

  3. 8 janvier 2011 à 18:53

    Toujours aussi intéressant et verdoyant ton blog Krapo!
    Je t’invite sur FICTIONS et frictions à passer de temps en temps. Bric à brac baroque a été fermé…
    Bonne fin de journée.
    Bettina

  4. Francis
    8 janvier 2011 à 23:34

    Effectivement j’ai une une petite absence, ordi et appareil photo volés, pleine bourre dans la production arbo & maraîchère puis accès internet très limité ont fais que j’étais pas souvent présent sur le blog!
    Dommage que pour cette arbre j’ai pas pû faire un cliché avec une personne à ses coté, pour se rendre compte un peu plus de sa taille, mais les ronces et les fragons rendaient l’accès difficile.
    Allé @ + les ami(e)s!
    Namasté

  5. Pat
    9 janvier 2011 à 08:41

    Salut Francis, j’ai mis mes pas dans les tiens hier pour aller rendre une petite visite aux cades de St Hippolyte de Caton et d’Euzet, si proches de chez moi et que je ne connaissais pas. Pour le dernier je n’ai pu faire que l’apercevoir, cernée par les chasseurs et poussée au c… par les nombreuses voitures, mais j’y retournerai…
    Merci de nous mettre sur la trace des merveilles de notre département (qui est en Languedoc pas en Provence, c’est le Rhône qui fait limite…;-D)
    Et bonne chance pour l’Inde

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s