Accueil > Poiriers > Le vieux poirier de Varengeville-sur-Mer (Seine-Maritime)

Le vieux poirier de Varengeville-sur-Mer (Seine-Maritime)

Continuons d’explorer la Normandie et ses arbres hors-normes avec Sébastien.

« Il y a quelques temps tu nous as fait part dans un avis de recherche [1] de la présence d’un vieux poirier à Varengeville-sur-Mer. Encouragé par Sisley le 17 juin dernier [2], je me suis senti obligé de faire le déplacement. Eh bien merci, l’arbre en question vaut bien le détour. »

« Avant d’y aller, une petite analyse sur une carte m’a permis de déterminer sur quelle route se trouverait l’arbre (route Sainte Marguerite). Sur place, il ne faut pas longtemps pour trouver ce fruitier qui saute aux yeux tellement il est majestueux. »

« J’aurais aimé demander des renseignements sur l’histoire de cet ancêtre, mais il était tard, et je n’ai pas vu les habitants des maisons toutes proches. Ce poirier se trouve dans un endroit charmant. Ce vénérable producteur de petites poires rondes est encerclé par d’épaisses chaines qui lui ont permis de traverser les siècles. »

« Il est fort probable que ces fruits servent ou ont servi à produire une boisson pétillante… Son tronc est fortement creusé par l’âge et de multiples petites pousses au pied de l’arbre semblent attester de sa bonne vigueur. En tout cas, cette année il était couvert de poires. »

« Désolé, je n’ai pas mesuré au plus étroit, mais comme on peut le voir sur la photo.
Résultat : Stupéfiant ! Une circonférence de 5,00 m tout rond à 1,30 m du sol. »

Alors sur ce coup-là, tu as bien fait de suivre la piste de Sisley, merci pour ce reportage Sébastien ! Effectivement, il s’agit d’un superbe poirier, un vieux bonhomme creux, bardé de chaînes et qui pourtant fructifie encore abondamment. De tous les poiriers présentés sur le blog [3], c’est le premier à enfin arriver de l’Ouest du pays, mais c’est aussi le seul à être ainsi cabossé par les ans, à n’en pas douter : un vénérable poirier !

Catégories :Poiriers
  1. 28 octobre 2010 à 14:57

    – Quelques jours pour stopper l’extinction –

    De nombreuses baleines figurent parmi le tiers des espèces menacées d’extinction sur notre planète. Les gouvernements du monde entier se réunissent cette semaine pour envisager un plan ambitieux visant à protéger 20% des océans et des terres du monde d’ici à 2020.

    Il ne reste que 300 baleines franches de l’Atlantique Nord, et 99% des baleines bleues ont été anéanties. Ces géants majestueux sont des espèces en péril, et leur cause est régulièrement défendue de par le monde. C’est en fait un tiers de toutes les espèces vivantes de la planète qui sont aujourd’hui sur le point de disparaître.

    Le monde vivant est progressivement détruit par l’activité humaine, le gaspillage et l’exploitation. Mais il existe un plan pour le sauver — un accord mondial visant à créer, financer et imposer des aires protégées recouvrant 20% de nos terres et océans d’ici à 2020. Et en ce moment même, 193 gouvernements se réunissent au Japon pour répondre à cette crise.

    Il ne nous reste que 24 heures pour peser sur cette rencontre cruciale. Les experts estiment que les responsables politiques hésitent à adopter un objectif aussi ambitieux mais qu’un appel public mondial pourrait faire pencher la balance, montrant à nos dirigeants que les citoyens ont les yeux rivés sur eux. Cliquez pour signer la pétition urgente « 20/20 »
    http://www.avaaz.org/fr/the_end_of_whales_b

  2. Yanick
    28 octobre 2010 à 16:21

    Incroyable, maintenant ils arrosent aussi les fruitiers à la potion magique.
    Apparemment la partie le plus étroite est au-dessus des 1.30m donc tu n’as pas à être désolé Sébastien ta prise de mesure est bonne. Et merci d’avoir suivi les encouragements de Sisley, ça en valait vraiment de coup.

    Malheureusement un arbre symbole de tous ceux qui luttent aujourd’hui, même bien enchainé et bien vieux il va falloir savoir rester productif !!!

    • Sisley
      28 octobre 2010 à 17:46

      Je suis sidéré par ce poirier de l’ouest !!!
      A peu de chose près il bat tous les records et frôle mes données les plus fortes !

      Très singulier comme port, je suppose que le renflement en base est du au greffon qui à grossi plus vite que le porte greffe d’où sortent les rejets, c’est aussi un signe de vieillesse car l’âge ce phénomène s’observe de tant à autre.

      Merci Sébastien, un sacré bonhomme cet arbre ‘Le poirier, dernier maillon de la chaîne fruitière ! (lol) ‘

    • Sisley
      28 octobre 2010 à 18:28

      Si tu regardes bien, la base de l’arbre, la circonférence pourrait diminuer de quelques cm, mais qoiu qu’il en soit, c’est une découverte de poids !

      Faut dire que la forme du tronc n’est pas très commode pour mesurer de façon standard.

  3. 28 octobre 2010 à 18:04

    Sisley :

    Le poirier, dernier maillon de la chaîne fruitière

    excellent !🙂

  4. vincent
    29 octobre 2010 à 17:23

    Superbe poirier, bravo pour la découverte,
    Je me demande bien quelle âge peut-il avoir ?

    • Sisley
      29 octobre 2010 à 18:03

      Pour faire large, on pourrait le situer entre 130 et 250 ans.

  5. 29 octobre 2010 à 21:25

    FRUI-TI-ERERERER !!!!

    Terrrrrrrrible. Quel arbre magnifique et avec un feuillage bien fourni et juste ce qu’il faut de tronc creux pour nous emmener visiter son histoire déjà si longue.

  6. 30 octobre 2010 à 15:05

    Salut Gilles & Vincent,

    je me doutais bien que ce vieux poirier vous plairait !

  7. Richet sébastien
    30 octobre 2010 à 18:48

    Ces derniers temps, j’ai concentré mes recherches pour recenser les vieux poiriers prés de chez moi.
    J’étais loin de m’imaginer une chasse aussi fructueuse ! Pour l’instant, 10 autres ont une circonférence supérieure à 3 mètres.

    • Sisley
      30 octobre 2010 à 19:39

      Je déclare la saison officielle de la chasse au poirier 2010/11 ouverte !!

      Je n’ose imaginer les merveilles vivant dans ton secteur d’investigation.
      De mon côté, je vous présenterai aussi quelques exceptions à la règle ! ….

  8. 31 octobre 2010 à 18:52

    Hâte de découvrir ces poiriers que vous évoquez…

    • Yanick
      31 octobre 2010 à 19:03

      Je suis sur la piste d’un beau Poirier moi aussi, et oui on en a aussi dans le Poitou et pas des moindres. Celui qui m’intéresse dépasse les 4,50m. Maintenant il faut voir s’il est toujours vivant. Mais vous venez de raviver ma curiosité.
      Moi qui pensais passer l’hiver peinard sans bouger de ma grotte.

  9. Richet sébastien
    1 novembre 2010 à 10:26

    Certaines listes d’arbres remarquables mentionnent un poirier vieux de 1000 ans à Sancerre. Est-ce réellement possible ? Si oui, est-il encore vivant ?

  10. 1 novembre 2010 à 11:29

    Salut Sébastien,

    il semblerait que ce soit une erreur, à Sancerre ce serait un châtaignier…

    « Le châtaignier de Sancerre qui a 10 m de tour passe pour avoir cet âge; il est fort possible que, sinon lui, du moins son prédécesseur ait été l’objet d’un culte païen. Sancerre est une très vieille ville, son nom venait, croyait-on, de Sacrum Caesaris, mais les érudits modernes l’ont restitué comme ayant été un Sanctus Satyrus. Ce saint Satyre a bien existé historiquement, son père était préfet du prétoire des Gaules à Trêves, son frère devint saint Ambroise, l’illustre évêque de Milan, où Satyre l’aida dans l’administration de son diocèse. Les hagiographies nous apprennent qu’il ne se fit néanmoins baptiser que fort tard. On peut toutefois se demander si le saint Satyre qui a donné son nom à Sancerre est bien le même, puisque l’histoire ecclésiastique de la ville ne le mentionne pas. Ne serait-ce pas plutôt un satyre, une ancienne divinité des arbres, qui aurait été, comme tant d’autres, christianisée ? S’il n’existe pas à Sancerre de sanctuaire de saint Satyre, on y trouve en revanche les ruines d’une très vieille église Saint-Romble, qui aurait remplacé l’ermitage d’un certain saint Romulus du Ve siècle. Or, ce saint, lui, n’a jamais existé ; ne serait-ce pas le dernier des empereurs romains d’Occident, Romulus, dit Agustule, qui mourut en 476. Toujours est-il que ces indices rendent très probable le fait que le Châtaignier de Sancerre fut jadis un arbre sacré païen. »

  11. Richet sébastien
    1 novembre 2010 à 13:25

    Voici une liste qui présente 2 arbres millénaires à Sancerre: un châtaignier et un poirier.
    http://jean-jacques.lelez.pagesperso-orange.fr/arbres/remarq.htm
    Il faudrait un reporter sur place pour vérifier s’il y a bien une erreur.

  12. 1 novembre 2010 à 13:34

    Je connais bien cette liste, c’est celle qui m’a permis de débuter la traque des vieux arbres sur le territoire, je l’ai mise en lien dans la page « Bienvenue« . Cela fait longtemps que je cherche à obtenir des infos, mais tous mes courriers sont restés sans réponses. Pour le poirier, je pense réellement qu’une erreur s’est glissée, un fruitier millénaire serait assurément dans les livres de Georges Feterman ou de Robert Boudu…

  13. Richet sébastien
    1 novembre 2010 à 14:19

    Tu as raison. En tous cas, merci pour ta réponse aussi rapide.
    Ce châtaignier doit être beau à voir. Vivement qu’il soit présenté !

    • Sisley
      2 novembre 2010 à 15:04

      Pour ce que j’en sais, les plus vieux poiriers recensés n’ont pas plus de 350 à 400 ans !
      Donc 1000 ans, ça me paraît plus qu’énorme !

      Les plus vieux fruitiers sont généralement de l’aubépine dont certains dépassent apparemment le millénaire !

  14. alexis
    2 novembre 2010 à 20:51

    Un arbre magnifique, que j’ai deja eu le plaisir d’admirer plusieurs fois.
    J’avais trouvé des infos à son sujet dans une revue dont je ne me rappelle pas le nom de manière sure (le petit pierrotin je crois, édité par l’association culture et loisir de saint pierre les elbeuf, un numéro spécial arbres de Normandie qui doit trainer dans mes cartons)
    De mémoire il s’agit bien d’un poirier à brasser, variété ‘Carisi’, et les rares information qui me reviennent en tete de la conversation que j’avais eu avec un voisin font référence à la foudre, qui l’a frappé plusieurs fois au cours de son existence.
    C’est en Normandie un de mes arbres préféré, et en fleur c’est une merveille…

  15. Sisley
    2 novembre 2010 à 21:56

     » Carisi, existe déja en 1762, poire à cidre ou poiré, peau jaune lisse avec point verdatre, chair ferme à dure, bien juteuse, parfumée,.. »

    « Nous avons dit plus haut qu’actuellement toutes les poires à poiré très astringentes étaient dénommées Carisi par simplification. Il est un fait que Carisi était autrefois certainement une dénomination générique qui désignait un ensemble de variétés assez voisines mais de dimensions et de coloris différents, il y a le petit et le gros Carisi, le Carisi Blanc et le Rouge, etc….
    Ce sont des poires qui donnent un poiré très rugueux pour gosier entraîné, c’était la boisson quotidienne des travailleurs agricoles. C’est pour cela que l’on voit encore aujourd’hui près des fermes Briardes de splendides arbres de Carisi, on dit que tradionnellement il y en avait un par travailleur. »

    http://www.brionautes.com/print.php?sid=2456

    Nous avons au moins un élément d’éventuelle datation, si il s’agit effectivement d’une variété ‘Carisi’ et si on prend compte que ce serait plutôt un groupe de poires qu’une variété. L’année 1762 nous amènerais à un poirier pouvant avoir au plus, 250 et quelques années si ‘Carisi’ est bien contenu dans cet ensemble de variétés. ça pourrait coller !

  16. Sisley
    21 décembre 2010 à 21:56

    Guy Bernard, s’est rendu au pied du poirier et voici les mesures qui en ressortent :

    circonférence 4,60 m/ H: 6,50 m

    Cela colle avec la base du tronc reserrée, bien que 40 cm ne sont pas une marge catastrophique.

  17. 22 décembre 2010 à 16:03

    Merci Sisley !

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s