Accueil > Figuiers > Le vieux figuier de Draguignan (Var)

Le vieux figuier de Draguignan (Var)

Après nous avoir présenté un vieux chêne pubescent situé près de chez lui [1], Vincent se propose aujourd’hui de nous faire découvrir un vieux figuier découvert à Draguignan.

« Je me suis rendu au restaurant le Vieux Figuier pour prendre des mesures et des photos de ce magnifique figuier dont je vous avais parlé. Je n’avais jamais vu de figuier aussi imposant. »

« 3,20 mètres de circonférence à 1 mètre de haut, et une hauteur d’environ 8 mètres. »

« Si vous souhaitez lui rendre visite, l’arbre ombrage la terrasse du restaurant le Vieux Figuier dans le centre de Draguignan (on y est bien accueilli, et on y mange très bien). »

Alors là, merci pour cette découverte Vincent ! En plus de deux ans de blog, un seul figuier était venu se montrer, et il s’agissait d’un spécimen parisien bien plus chétif [2]. Peu de données concernant les vieux figuiers sur notre territoire, et pourtant je suis certain que cet arbre nourricier cultivé depuis la plus haute antiquité, nous réserve quelques belles surprises en Provence, en Languedoc, en Roussillon et aux endroits les plus chauds de Bretagne. Celui que tu as déniché est magnifique, un centenaire bien taillé qui semble en parfaite santé, et qui a certainement de belles années devant lui.

Cela me permet d’ouvrir la catégorie « figuiers », en espérant que d’autres se dévoilent…

Alors se dessillèrent leurs yeux, à tous deux, et ils surent qu’ils étaient nus.
Ils cousirent donc des feuilles de figuier et se firent des ceintures.
(Ancien Testament – Genèse III, 7)

Catégories :Figuiers
  1. Dominique Rodriguez
    10 octobre 2010 à 11:48

    Je profite de cette magnifique photo et de la citation pour vous inciter à lire « In Paradisu » de Dumè Tognotti et de Toni Casalonga chez les Editions Albiana qui reprend l’histoire de figuiers célèbres. Et merci pour votre blog

  2. Sisley
    10 octobre 2010 à 11:54

    Impérial !!

    Une essence plutôt inconnue sous mes latitudes !
    J’en connais des médiums près de chez moi, mais avec les rigueurs de l’hiver, il faut qu’ils soient situés près d’un mur afin de pas trop prendre les coups décisifs.

    Celui là est bel et bien d’une force singulière. J’en ai bien vu en Corse, mais pas de cette ampleur !

    Merci Vincent, tu donnes un sacré coup de boost la catégorie des Figuiers.

  3. 10 octobre 2010 à 12:04

    Une véritable pépite ce figuier !

    Sûr que vers chez toi les figuiers doivent se faire rares, car ils périssent en dessous de -10°c, souhaitons que grâce à cet article d’autres se montrent…

    J’ai envoyé des courriers pour retrouver celui-ci :
    http://www.mce-info.org/arbres-remarquables/fiche_arbres.php?cd_arbre=913

  4. vincent
    10 octobre 2010 à 12:30

    C’est vrai que le figuier est un arbre plein d’eau .
    J’en ai un chez moi âgé d’une vingtaine d’année environ. Il supporte quand même le froid. L’hiver dernier une nuit il y a fait -8°C avec de la neige. Les chênes pubescent eux peuvent résister jusqu’à -20°C et supportent relativement bien la sècheresse.

  5. Yanick
    10 octobre 2010 à 20:28

    Salut Vincent,
    Bravo, très belle découverte, j’avais jamais vu un figuier pareil, je ne pensais pas qu’ils puissent atteindre de telles circonférences.
    J’en ai planté un dans mon jardin il y a dix ans, et aujourd’hui il fait à peine 10 cm.
    Quel âge peut donc avoir celui-ci. Plus de 300 ans ?

    • Sisley
      10 octobre 2010 à 20:47

      Pour avoir discuté avec un tenancier de bar à Porto en Corse, il m’a dit que son figuier sur la terrasse date de son grand-père avec ses 70 ans, l’arbre en question à environ 40 cm de diamètre et vit dans un sol assez peu propice (compacté et mélange de terre de remblais, gravas,..)

      Celui de Bretagne est donné pour 120 ans avec 3,10 m de tour ?!

  6. Yanick
    10 octobre 2010 à 20:57

    Celui-ci serait donc alors au environ des 200ans ?

  7. 11 octobre 2010 à 15:07

    On peut imaginer qu’il se dirige vers les 2 siècles d’existence,
    mais avec si peu de données sur les figuiers, l’estimation n’est pas aisée.

    Mais si d’autres se dévoilent on devrait pouvoir affiner nos « calculs ».

  8. Le Lann
    11 octobre 2010 à 18:44

    Un parapluie-parasoleil qui semble, là, être un protecteur. J’aimerais m’asseoir à une de ces tables et siroter un vittel-menthe ou boire un bon café en imaginant le beau ciel bleu qui doit se montrer très souvent à Draguignan. Il a un air de vacances… qui pousse à la farniente. Rien de le regarder je me sens tout joyeux.
    IL N’Y A PAS DE DOUTE: J’AIME LE BLOG!!!

    Amitié à tous Aimé

    • 12 octobre 2010 à 01:39

      Tellement content de te lire,
      et de voir que tu prennes toujours autant de plaisir sur blog !

  9. Yanick
    11 octobre 2010 à 20:02

    Quel plaisir de voir le Doyen et le Benjamin du blog s’en donner à cœur joie dans les commentaires.
    Christophe, je te devine essuyer une petite larme de bonheur.

  10. 12 octobre 2010 à 01:12

    Yes, une petite larme de bonheur !
    C’est vraiment chouette de réunir toutes les générations autours des arbres…

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s