Accueil > Des photos > Araucaria portabilis Bouyguensii – désespoir des écologistes, Uzès (Gard)

Araucaria portabilis Bouyguensii – désespoir des écologistes, Uzès (Gard)

Araucaria portabilis Bouyguensii ou 'Désespoir des Ecologistes' à Uzès

Yves vient de me faire parvenir une photo étrange…

« Comme tu pourras me le confirmer il s’agit d’un  Araucaria portabilis ou ‘Désespoir des écologistes’ en français.  Pour la sous-espèce j’ai séché sur la détermination : subsp. Orangina, SFRii ou Bouyguensii ? » (clic la photo)

« That is the question mais croissance très rapide (30 m en moins de trois mois), rectitude absolue du tronc, feuilles supersempervirentes. »

Merci pour la détermination de l’espèce Yves, une espèce en voie d’apparition dans tous les pays dits ‘développés’… Après m’être renseigné, il semblerait que cette espèce ait été conçue à Tucson en Arizona par l’entreprise Larson Camouflage. Spécialisée dans la dissimulation d’antennes relais qu’ils déguisent en pins, cactus, palmiers ou encore en rochers, mais aussi dissimulées dans l’architecture des immeubles [1].

On pourrait croire que ce camouflage colle à notre époque sécuritaire, mais il n’en est rien, déjà lors de la Grande Guerre les faux arbres se dressaient sur les champs de bataille.

Le camouflage devait tromper les observateurs ennemis. Il devait aussi permettre d’observer mieux et plus sûrement. De là l’invention des faux arbres en métal, fabriqués et peints à l’imitation d’un arbre véritable. Creux, blindés, ils permettaient de s’installer en hauteur et d’épier par des fentes. Leur installation était généralement nocturne afin que l’adversaire ne puisse détecter la substitution. Cette technique suppose l’imitation aussi exacte que possible de l’arbre “de départ”, comme le montre le carnet d’André Mare et ses notations chromatiques – “cassure fraîche”, “cassure demi fraîche”.

André Mare, L’orme de Vermezeele, encre et aquarelle, Historial de la Grande Guerre.

La couleur des larmes – les peintres devant la Première Guerre mondiale, à voir ici.

Catégories :Des photos
  1. Sisley
    26 février 2010 à 13:45

    Salut,

    Ces antennes, j’apprécie moyennement !

    Mais merci, pour l’histoire des faux arbres d’observation, j’aurai jamais pensé à de tels stratagèmes !

  2. 26 février 2010 à 13:55

    Salut Sisley,

    pareil, je suis allergique à ces Araucarias portabilis. Non seulement ils portent des antennes, mais parfois aussi des caméras « pour notre sécurité », big brother is watching you !

    Il y a longtemps que je voulais en parler, mais comme il y a déjà eu une multitude d’article sur le net, j’avais laissé tomber. La découverte des croquis d’André Mare sur les faux arbres de 14-18 me permet d’aborder le sujet sous un autre angle, et la détermination menée par Yves est assez marrante !

  3. Francis
    27 février 2010 à 00:07

    Rires ! puré je voulais justement t’en envoyer une ! Je l’ai calé la fois dernière sur Uzès, de loin « l’arbre » en question m’intriguait, je croyais avoir à faire à un spécimen bien particulier, et effectivement il était bien spécial. J’en ai vu d’autres en pleine garrigue entre Alès et Uzès.
    Perso je préfère voir ce genre d’antenne (téléphonique) camouflée pour « préserver » à peu près le paysage. Après il faudrait pas que ce genre d’artifice permette le développement incontrélé et anarchique de ces émetteurs.
    __
    Au fait, avis de tempête pour ce week-end ! Espérons qu’il n’y ai pas de casse et que nos protégés tiennent le coup ! Un où deux Araucaria portabilis sp. par terre me réjouirait. Attention sa va souffler ! des pointes à 120km dans le Nord-Est (Champagne), c’est à peu près ce qu’on avait eu en décembre 99. Les vergers lorrains avaient pris cher !

  4. 28 février 2010 à 14:34

    Salut Francis,

    toi aussi tu as été amusé par la détermination de l’espèce menée par Yves ! C’est quand même marrant que ce soit le même spécimen qui ait retenu ton attention…

    Je croise les doigts pour la tempête, pourvu qu’ils tiennent bon !

  5. 28 février 2010 à 15:18

    mdrrrrrrrrrrrr le nom de l’espèce … !

    vi .. c’est big brother .. mais ce camouflage permet de ne pas trop dégrader le paysage …

  6. 28 février 2010 à 16:38

    Salut elfounet,

    crise de rire assurée à la réception de la détermination ! Un stratagème qui permet aux antennes de devenir discrètes, même si je n’aime pas trop ça, celles-ci ont au moins le mérite de moins nous polluer visuellement.

  7. 1 mars 2010 à 14:08

    Hallucinant de connerie. Notre civilisation est tombée bien bas. A quand le car de CRS déguisé en buisson roulant pour les manifs d’écologistes ???

  8. 1 mars 2010 à 14:27

    Salut Paul,

    bien content de te croiser par ici, j’espère que tu te portes bien !
    J’ai du mal à imaginer des CRS déguisés en buisson, en revanche cela fait quasiment un siècle que les militaires cachent des antennes radio dans de faux arbres, sur le champ de bataille ou sur leur territoire ; et si aujourd’hui ce sont des caméras et des relais téléphonique, il y a fort à parier qu’on ne voit que le haut de l’iceberg…

  9. 9 novembre 2011 à 12:01

    Un article à découvrir : « Des arbres dans la guerre »
    http://lesbeauxdimanches.hautetfort.com/archive/2011/06/06/des-arbres-dans-la-guerre.html

    merci pour le lien Yanick !

    D’autres cartes postales « arbres & grande guerre » à découvrir :
    http://www.delcampe.fr/list.php?language=F&searchString=arbre+guerre&cat=-2&searchMode=all&searchTldCountry=fr&searchInDescription=N

  1. 9 juin 2010 à 17:45

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s