Accueil > Docs militants > Le monde selon Monsanto

Le monde selon Monsanto

Le Monde selon Monsanto,

Film documentaire (108 minutes) réalisé par Marie-Monique Robin au sujet de la multinationale américaine Monsanto et des produits fabriqués et commercialisés par cette compagnie au cours de son histoire, des PCB aux organismes génétiquement modifiés en passant par l’agent orange, l’hormone bovine de croissance, ou l’herbicide Roundup.

Ce documentaire est une coproduction Arte France, Image et Compagnie, Productions Thalie, Office national du film du Canada, WDR.

Diffusé sur Arte le 11 mars 2008 au cours d’une soirée thématique avec la présence de José Bové, du chercheur Christian Vélot, et de la députée européenne allemande Renate Sommer.

Le film est assorti d’un livre d’enquête « Le monde selon Monsanto, de la dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du bien » de Marie-Monique Robin, 12 €, lien libraire ici.

La qualité sur le net n’est pas terrible, procurez-vous ce documentaire en DVD, par ici.

Catégories :Docs militants
  1. 21 février 2011 à 11:17

    Très Instructif sur les Dérives ,
    Qui Poussent le Monde à cultiver l’Argent ,
    Toutes ces Semences , d’Hors nous Prive ,
    Détruisent le Sol de nos Enfants.
    NéO~

  2. 21 février 2011 à 11:20

    Salut NéO,

    un doc à voir absolument pour comprendre la manipulation orchestrée par cette multinationale et les lobby des OGM. Je l’ai volontairement anti-daté pour ne pas qu’il soit en avant cette semaine, avec Gasland cela faisait trop pour le moral.

  3. 21 février 2011 à 11:26

    Salut Krapo ,
    La Barque est déjà bien assez Pleine ,
    Inutile de Trop la Charger ,
    Un Joli Doc qui parle des Maux ,
    Des Pesticides qu’ils mettent en Graines ,
    Multipliant les Pains Bénis ,
    De Beaux Brevets en Intérêts .
    Mais d’une Nature faisant Dénis.
    Bye , bonne Journée quand Même.
    NéO~

  4. 28 février 2011 à 22:26

    Le film ‘une solution locale pour un désordre globale’ en parle aussi.
    http://www.solutionslocales-lefilm.com/

  5. 14 juin 2011 à 19:01

    Encore un exemple des dégâts engendrés par la culture des OGM Monsanto en Amérique du Sud, les conséquences sont catastrophiques. En France, nous consommons 3,7 millions de tonnes de produits issues d’animaux nourris aux OGM et 80 % de la nourriture consommée dans le monde contient des OGM d’une façon ou d’une autre… Aujourd’hui aucune traçabilité des aliments issus d’animaux nourris avec des OGM n’est mise en place. Cette vidéo nous permet de comprendre qu’il est urgent que nous réagissions, nous devons obtenir la traçabilité de l’alimentation des animaux dont nous consommons les produits.

    _______________
    Le site :
    http://www.feedingfactoryfarms.org/index.php?id=35
    lien pour télécharger le film :
    http://feedingfactoryfarms.org/assets/media/killing_fields_FR.mov

  6. 14 juin 2011 à 19:10

    Pétition ?

  7. 25 novembre 2011 à 10:53

    Le droit de planter et cultiver librement bientôt interdit ?

    Les industries et multinationales semencières veulent rendre les paysans captifs… grâce à la loi. Les députés doivent examiner le 28 novembre 2011 un texte instaurant une « contribution volontaire obligatoire » : une véritable dîme sur les semences. Ressemer librement sa propre récolte ou échanger des variétés de plantes deviendra illégal. Soucieux de préserver l’autonomie alimentaire, des paysans et des citoyens entrent en résistance.

    http://www.bastamag.net/article1941.html

    cyberaction N° 440 : Pour notre droit à la souveraineté alimentaire – Non aux royalties sur les semences de ferme
    http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/droit-souverainete-alimentaire-royalties-semences-ferme-386.html

  8. 25 novembre 2011 à 17:52

    J’en ai par dessus la tête de ces foutus OGM !!😦

    Quand j’ai appris la dernière dans ce vaste milieu de non sens, j’ai une fois de plus cru ne pas voir clair, mais après re-lecture, j’ai compris qu’on a fait un pas de plus vers l’incontournable avancée des êtres modifiés.

    http://www.francesoir.fr/actualite/sante/ogm-une-pomme-terre-bientot-commercialisee-152342.html

    • 26 novembre 2011 à 09:58

      Les rois de la chimie se lancent dans la patate…

      Cette année on a lancé un immense potager,
      on deviendrait presque des révolutionnaires…

  9. 26 novembre 2011 à 09:56

    La bio s’invite dans la campagne des Présidentielles

    Les agriculteurs biologiques interpellent les candidats aux élections présidentielles de 2012 avec 20 propositions et orientations  »urgentes » visant à atteindre l’objectif ambitieux de 20% de bio en France d’ici 2020 issu du Grenelle.

    http://www.actu-environnement.com/ae/news/agriculture-bio-campagne-presidentielles-fnab-2012-14222.php4

  10. 27 novembre 2011 à 15:37

    Bill Gates : Après le G20, ambassadeur des OGM en Europe ?

    http://amisdelaterre40.fr/spip/spip.php?article73

  11. 30 novembre 2011 à 16:31

    Maïs OGM : le retour ?

    Les Faucheurs Volontaires communiquent :

    Suite à la levée de la clause de sau­ve­garde sur le maïs Mon810, les semen­ces OGM ris­quent d’être com­mer­cia­li­sées et ven­dues au prin­temps pro­chain.

    Il est URGENT que le gou­ver­ne­ment rende effec­tif un nou­veau mora­toire. Le dos­sier du Mon810 com­porte encore plus de preu­ves à charge qu’en 2008 : pro­blè­mes de santé, miel conta­miné, insec­tes résis­tants, …

    Une course de vitesse est enga­gée ; Monsanto et ses amis sont prêts à dis­tri­buer dans nos cam­pa­gnes leurs chi­mè­res bre­ve­tées et conta­mi­nan­tes, et mettre tout-le-monde devant le fait accom­pli : gou­ver­ne­ment, pay­sans et consom­ma­teurs.

    La France a la pos­si­bi­lité dès aujourd’hui de dépo­ser un mora­toire qui prend en compte les déci­sions poli­ti­ques de l’union euro­péenne, notam­ment en ce qui concerne la modi­fi­ca­tion des évaluations, quelle que soit l’avis de la com­mis­sion euro­péenne .

    Nous sommes déter­mi­nés à enga­ger toute action per­met­tant d’éviter tout nou­veau semis au prin­temps pro­chain.

    Nous réaf­fir­mons notre oppo­si­tion à tous les OGM en plein champ, qu’ils soient trans­gé­ni­ques ou issus de muta­gé­nèse, qu’ils soient des­ti­nés à l’ali­men­ta­tion ani­male, humaine ou aux agro car­bu­rants, qu’ils soient pro­duits chez nous ou ailleurs.

    Le Collectif des Faucheurs Volontaires, le 29 novem­bre 2011

    Pétition pour un moratoire :
    http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/nouveau-moratoire-ogm-398.html

    • 30 novembre 2011 à 20:26

      C signé et bonne nouvelle:

      L’autorité indienne de la biodiversité a annoncé qu’elle allait engager des poursuites judiciaires à l’encontre du semencier américain Monsanto pour avoir mis au point une aubergine génétiquement modifiée à partir de variétés locales sans en avoir demandé l’autorisation. Ce n’est pas la première fois que le semencier agit en voyou. Mais c’est la première fois, en Inde, qu’une entreprise est poursuivie pour acte de biopiraterie. Cette infraction, passible de trois années d’emprisonnement, consiste en l’appropriation de connaissances biomédicales autochtones, par le biais de brevets, orchestrée par des firmes privées du génie génétique sans compensation pour les groupes autochtones qui ont initialement développé ces connaissances. Une dizaine de variétés existant dans les régions du Kamataka et du Tamil Nadu, parmi les 2500 que compte le pays, ont été utilisées pour mettre au point cette première aubergine génétiquement modifiée, destinée à être commercialisée en Inde.
      Le sujet est particulièrement sensible depuis qu’en 1997, des paysans du nord du pays, avaient violemment protesté contre le brevetage, par le semencier américain RiceTec, d’une variété de riz basmati baptisée « kasmati ». Depuis, le gouvernement indien a démarré un projet pharaonique de compilation du savoir-faire en matière de médecine traditionnelle :
      200 000 traitements – y compris les postures de yoga – ont déjà été répertoriés. Des centaines de scientifiques épluchent les traités anciens de médecine ayurvédique pour y recenser les vertus déjà approuvées de fruits ou de plantes médicinales. Cette bibliothèque numérique qui compte 30 millions de pages et a été traduite en cinq langues, a déjà permis d’annuler de nombreux brevets. Tout récemment, celui déposé par une université américaine sur le curcuma pour ses vertus dans la lutte conte le cancer a été annulé à la suite d’une plainte du gouvernement indien.
      Nous ne pouvons que nous en réjouir.
      Source : Quelle Santé n° 63 – Sept. 2011

  12. 19 décembre 2011 à 21:26

    Les OGM sans danger pour la santé ? L’étude l’affirmant est biaisée.

    Une étude présentée par la Fondation Allègre conclut que les OGM ne présentent pas de danger sanitaire. Mais sa méthodologie est biaisée, juge un autre scientifique.

    http://reporterre.net/spip.php?article2421

  13. 19 décembre 2011 à 22:47

    Monsanto marque un point, il reste quelques minutes avant la première mi-temps..
    Aurons-nous le capacité de revenir au score ?!

    http://sante.lefigaro.fr/actualite/2011/12/13/16445-animaux-nourris-ogm-se-portent-bien
    http://www.europe1.fr/France/OGM-le-debat-sanitaire-est-clos-865041/

    Que font-ils des disséminations de par les cultures, de l’adaptation de parasites aux principes actifs développés par les ogm, de la contamination à l’échelle mondiale, de la fiabilité des inscriptions ‘ ne contient pas d’ogm’, de la perte avérée d’innombrables variétés de légumes et fruits possédant de bonnes tolérances aux pathogènes,……

    La rapidité de diffusion des ogm de par le monde est incontrôlable et les études ne sont certainement pas assez longues et poussées, de plus ce sont souvent des grosses firmes privées qui sont à l’origine des tests :

    http://videos.tf1.fr/jt-we/ogm-une-solution-miracle-qui-ne-marche-pas-6857793.html

    http://www.ogm.gouv.qc.ca/preoccup_ethiques.html

    http://www.dangersalimentaires.com/2011/04/ogm-limites-risques-et-dangers/

  14. 22 décembre 2011 à 12:42

    OGM : comment l’expert de France 2 fait de la désinformation (article de Christian Vélot, docteur en biologie, généticien moléculaire à l’université Paris-Sud-XI)

    http://www.bastamag.net/article2005.html

  15. 22 décembre 2011 à 13:55

    Et on appelle ça une chaîne du service Public. Décidément certains n’ont plus vraiment la notion de ce que représente ces deux mots.
    On sait que nos radios libres de 1981 ne le sont plus depuis longtemps. Et l’on se demande qui tire les ficelles de France télévision.

  16. 22 décembre 2011 à 15:13

    Conférence de Christian Velot, Maître de conférence en génétique moléculaire (Univ Paris-Sud XI), chercheur a l’institut de génétique et de microbiologie (centre scientifique d’Orsay). Dans cette conference donnee a Toulouse en 2005, il donne une explication scientifique très pédagogique de ce que sont les OGM.

    http://video.google.com/videoplay?docid=-875413616197118497#

    Christian Vélot dénonce l’obscurantisme des scientistes et leurs manœuvres iniques

  17. 22 décembre 2011 à 19:39

    Quelle idée m’a pris de regarder ça après une ballade en forêt ?
    Maintenant j’ai la tête comme un choux fleur !!!
    Je crois que je vais aller regarder les Simpsons avec Yann pour relaxer mes neurones.

    Non je plaisante ces deux vidéos, car il y en a bien deux, ne faite pas comme mois j’ai faillis loupé la première qui est sous forme de lien, mériteraient d’être un article à elles seules. Car encore une fois je déplore un peu qu’elles se retrouvent au milieu de commentaires où elles risquent de passer inaperçues.

    Christian Vélot sait nous captiver et mettre son propos au niveau de chacun. Car cela n’est pas simple d’y voir clair dans le dossier OGM. Pourtant, comme dit ce dernier « on n’a pas le droit d’utiliser la crédulité des gens pour faire passer ses arguments ».Et même si j’étais déjà convaincu du danger que représentent les OGM, lui, a sut clairement et efficacement renforcer cette conviction.

    Merci MR Vélot.

  18. 22 décembre 2011 à 19:48

    J’avais vu lors du dernier Eco festival de Parthenay:
    http://eco-festival-ca-marche-2011.eklablog.com/-a4359059
    un petit film ou l’on expliquait que l’on avait mis au point au USA une pelouse spéciale pour terrain de Golf qui résistait au fameux désherbant.
    Vous allez vous marrer, mais il parait que maintenant cette pelouse s’est propagée et envahie les cultures de maïs résistant aussi à ce fameux désherbant.
    Mais où s’arrêtera donc leurs conneries ?

    • 22 décembre 2011 à 22:17

      L’être humain aime à penser qu’il domine son environnement, on peut dire qu’il l’a peut-être dominé à certains moments ?…
      Mais quand on commence à s’enfoncer dans la manipulation au coeur même du noyaux des cellules d’un être vivant pour y apporter des changements irréversibles non contrôlés sur le coup et incontrôlables par la suite, je pense qu’on dépasse l’entendement.

      Ne serais-ce que pour une question d’éthique, n’y a t-il aucunes limites dans la science ??
      Et de plus quand en peut de temps, on s’aperçoit qu’il y a déjà autant d’anomalies et de problèmes à résoudre, il faut tout de même admettre que l’argent à une fois de plus pris les devants sur le bon sens………..

  19. 23 décembre 2011 à 13:10

    L’exploitation croissante des ressources biologiques par les marchés de l’alimentation, de la santé et du bien-être fait peser une menace sans précédent sur la diversité culturelle et biologique. Alors que dans les zones de grande diversité biologique, les populations autochtones ont contribué à développer et à préserver des savoirs uniques sur les écosystèmes, les conditions d’exploitation des ressources biologiques sont encore insuffisamment régulées.

    Certaines entreprises profitent du flou juridique pour s’approprier les connaissances des peuples autochtones sur la biodiversité à travers des brevets. Niant ainsi l’antériorité des savoirs traditionnels, elles captent la totalité des bénéfices liés à leur valorisation.

    Face à cette injustice économique et morale qui accélère l’érosion du patrimoine culturel et biologique commun, le collectif biopiraterie soutient les populations autochtones dans la défense de leurs droits et de leurs traditions.

    http://www.biopiraterie.org/

  20. 27 décembre 2011 à 12:54

    La lettre de Marie-Monique ROBIN : Combat Monsanto a besoin de vous !

    En 2008, Combat Monsanto naissait suite à mon documentaire « le Monde selon Monsanto », qui mettait au grand jour les méthodes scandaleuses de Monsanto pour imposer ses produits mortifères au monde entier.

    Agent Orange, hormones laitières, PCB, Round Up, OGM : autant de produits aux conséquences sanitaires, économiques, sociales et environnementales désastreuses que Combat Monsanto a par la suite exposés et décryptés.

    3 ans de vigilance active
    Grâce à votre fidélité, nous avons pu effectuer une veille informationnelle sur les manœuvres de l’industrie agroalimentaire, ainsi que sur les résistances mondiales pour défendre la souveraineté alimentaire.

    Du drame des paysans indiens suicidés, en passant par le courage des Faucheurs Volontaires, jusqu’aux mouvements syndicaux au Burkina Faso, Combat Monsanto relaie sans relâche les initiatives populaires face à la mainmise de l’industrie : parce que sans nier le poids de la menace, nous croyons en ces résistances porteuses d’espoir !

    Forts de ces années d’expériences et de notre connaissance approfondie du « système Monsanto », nous avons décidé de nous attaquer au cœur du problème : la capture de la décision publique par des intérêts privés. C’est ainsi que Combat Monsanto a rejoint la coalition européenne ALTER-EU et que nous travaillons activement à l’émergence d’un front commun en France pour l’encadrement du lobbying et la transparence.

    La survie de Combat Monsanto menacée
    Malheureusement à ce jour, la survie de l’association est fortement compromise par le contexte de crise économique et démocratique général. Nous savons que cette crise nous impacte tous : individus, associations, agriculteurs… Mais c’est justement en ces temps difficiles que nous devons enrayer ces menaces par une vigilance et une solidarité accrues.

    Dans cette situation exceptionnelle, nous vous sollicitons directement pour la première fois. Car sans votre soutien financier, Combat Monsanto sera contrainte de cesser ses activités avant mai 2012.

    La fermeture de Combat Monsanto, c’est une voix pour la souveraineté alimentaire qui disparaît. Une société civile toujours plus affaiblie… et une mission au service de l’intérêt général qui n’est plus assurée. Nous avons pourtant encore tant à faire !

    Des défis à relever ensemble
    Lundi 28 novembre 2011, Monsanto gagne son procès contre l’Etat français et fait annuler l’interdiction de la culture de son maïs MON810 sur le territoire français.

    Le même jour en France, une loi sur les semences est votée, interdisant aux agriculteurs de ressemer leur récolte sans s’acquitter d’une taxe pour les grands semenciers.

    ¤ Tandis que Monsanto annonce un chiffre d’affaire de 10.5 milliards de $ en 2010, des milliers de petites exploitations disparaissent chaque année.

    ¤ Alors que 65% des français se déclarent inquiets vis-à-vis des OGM, 78 demandes d’autorisation de mise sur le marché sont en attente. (Voir le moteur de recherche d’Inf’OGM)

    ¤ Tandis que dans un contexte de crise économique, écologique et démocratique globale, l’autonomie de nos agriculteurs est cruciale pour la souveraineté alimentaire, les lobbys industriels poussent toujours plus pour une réduction de leurs droits.

    http://www.combat-monsanto.org/spip.php?article931

  21. Yanick
    21 février 2012 à 11:29

    Le monde scientifique parle de plus en plus. Voici encore un témoignage accablant à l’encontre de Monsanto:
    http://www.terre.tv/fr/4324_ogm–ils-sont-toxiques-

  22. Yanick
    19 septembre 2012 à 16:08

    Toxicité «alarmante» pour des rats nourris avec un maïs OGM

    SANTÉ – Une étude montre que les rats nourris avec des OGM meurent plus jeunes et développent plus de cancers…

    Les résultats sont alarmants. Selon une étude de long terme à paraître ce mercredi en ligne dans la Revue internationale «Food and Chemical Toxicology» et présentée par ses auteurs comme une «première mondiale», des rats nourris avec un maïs OGM meurent plus jeunes et souffrent plus souvent de cancers que les autres.

    Dans cette étude, on observe par exemple deux à trois fois plus de mortalité chez les femelles traitées. «Il y a deux à trois fois plus de tumeurs chez les rats traités des deux sexes», a expliqué à l’AFP Gilles-Eric Seralini, professeur à l’Université de Caen, qui a dirigé l’étude.
    Régime alimentaire américain

    Deux cents rats ont été alimentés pendant deux ans maximum soit avec un maïs OGM NK603 seul, soit avec ce maïs OGM traité au Roundup, soit avec du maïs non OGM traité au Roundup, herbicide le plus utilisé au monde. Ces deux produits sont la propriété du groupe américain Monsanto.

    Le maïs était introduit au sein d’un régime équilibré dans des proportions représentatives du régime alimentaire américain. «Les résultats révèlent des mortalités bien plus rapides et plus fortes au cours de la consommation de chacun des deux produits», résume le chercheur, qui fait ou a fait partie de commissions officielles sur les OGM dans 30 pays.

    «Le premier mâle nourri aux OGM meurt un an avant le premier témoin. Le première femelle huit mois avant. Au 17e mois, on observe cinq fois plus de mâles nourris avec 11% de maïs (OGM) morts», détaille-t-il. Côté tumeurs, elles apparaissant jusqu’à 600 jours avant chez les mâles (au niveau de la peau et des reins) et en moyenne 94 jours avant pour les femelles (au niveau des glandes mammaires).
    Tumeurs plus grosses que des balles de ping-pong

    Les chercheurs ont constaté que 93% des tumeurs des femelles étaient mammaires tandis que la majorité des mâles sont morts de problèmes hépatiques ou rénaux. L’article de Food and Chemical Toxicology, dont l’AFP a obtenu copie, montre des rats femelles de laboratoire avec des tumeurs plus grosses que des balles de ping-pong.

    «A la dose la plus faible de Roundup, qui correspond à ce qu’on peut trouver dans l’eau en Bretagne au moment des épandages de ce produit, on observe 2,5 fois plus de tumeurs mammaires», souligne le professeur.

    Les OGM agricoles sont modifiés pour tolérer ou produire des pesticides: 100% des OGM cultivés à grande échelle en 2011 sont des plantes à pesticides, a souligné Gilles-Eric Séralini. «Pour la première fois au monde, un OGM et un pesticide ont été évalués pour leur impact sur la santé plus longuement que les agences sanitaires, les gouvernements et les industriels ne l’ont fait», a affirmé le professeur.
    «Les meilleurs tests avant d’aller tester chez l’homme»

    Selon lui, le NK603 n’avait jusqu’alors été testé que sur une période de trois mois. Quelques OGM ont déjà été testés à trois ans, mais jamais avec des analyses aussi approfondies. C’est la première fois, selon Gilles-Eric Séralini, que le Roundup est testé sur le long terme. Jusqu’à présent, seul le principe actif du Roundup sans ses adjuvants avait été testé plus de six mois. «Ce sont les meilleurs tests qu’on peut avoir avant d’aller tester chez l’homme», a dit le chercheur.

    L’étude a été financée par la fondation Ceres, financées notamment par une cinquantaine d’entreprises parfois dans l’alimentaire qui ne produisent pas d’OGM, et la Fondation Charles Leopold Meyer pour le progrès pour l’homme.

    Les fonds sont gérés par le Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique (CRIIGEN), dont Gilles-Eric Séralini préside le conseil scientifique et dont le conseil d’administration a été présidé par Corinne Lepage, ancienne ministre de l’Environnement.

    source:http://www.20minutes.fr/article/1006353/toxicite-alarmante-rats-nourris-mais-ogm

  23. Alexis
    19 septembre 2012 à 17:27

    J’ai entendu ça sur France Inter ce midi et c’est un truc de dingue je trouve.
    Une bonne partie des médias, chercheurs et autres politiciens continuent à essayer de nous vendre les OGM comme quelque chose de prometteur et de nécessaire pour l’avenir alors que l’on sait, entre autres grâce à des études comme celles ci, qu’ils présentent des risques importants pour nous et pour notre environnement.
    Il est fait mention dans ton article de la Bretagne et des concentrations en pesticide que l’on retrouve dans l’eau lors des périodes d’épandage et cela me fait froid dans le dos.
    Dans la campagne autour de chez moi, environ deux fois par an les champs en quelques jours changent de couleur et passent du vert au jaune, et ceci presque partout.
    Le modèle agricole breton est un des pires qu’il m’ait été donné de cotoyer et voir tout ce gachis me fait mal au coeur.
    Un ami de ma cousine, chez qui je loge en ce moment (du coté de Quimper pour situer) avait posé trois ruches sur son terrain l’année dernière et pas une n’a passé l’hiver, en tout il a perdu plus de la moitié de ses ruches l’année passée.
    Alors je ne perds pas espoir, je cultive mon jardin et me nourris au quotidien de la beauté de la nature autant que des échanges avec mes semblables, mais je dois avouer quand même que quand j’entends parler en boucle aux infos les chantres de l’intégrisme économique, énergétique et religieux, ça m’énerve.
    J’ai l’impression qu’une grande majorité de mes concitoyens n’est pas consciente des enjeux actuels concernant la sauvegarde de l’environnement.
    Je comprends, bien entendu, que pour tout un tas de raisons, chacun d’entre nous ne soit pas au quotidien un militant de la cause écologiste et humaniste, mais je me demande parfois si tous ces gens que je vois et qui me semblent à ce point déconnecté de la nature ont déja réfléchi à l’état de dégradation du monde que nous sommes en train de léguer à nos enfants.
    La route qui se déroule devant nous et mène vers une société où les hommes sauront se respecter et préserver leur cadre de vie est longue, ardue et semée d’embuches, et je crains qu’un jour pour faire triompher des mots d’ordre pacifistes, il faille paradoxalement se battre.
    En attendant il faut continuer à diffuser l’information.
    Et voici pour rigoler une petite chanson du groupe Zoufris Maracas

    A plus🙂
    Alexis

  24. 16 décembre 2015 à 08:58

    L’heure de rendre des comptes va sonner, en octobre 2016, Monsanto sera juger pour crime contre l’humanité au tribunal de la Haie:
    http://www.monsanto-tribunalf.org/

  1. 6 mars 2011 à 17:57

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s