Accueil > Séquoias > Le séquoia du château de la Belle-Poule, Les Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire)

Le séquoia du château de la Belle-Poule, Les Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire)

Gilles nous emmène découvrir le séquoia géant du château de la Belle-Poule.

“Voici le géant de l’Anjou, le plus haut, le plus gros. Avec ses 11m70 à 1m30, il est même plus volumineux que les châtaigniers de Neuillé [1] et de Mouliherne [2] qui étaient pourtant déjà bien impressionnants. Sa hauteur serait voisine de 40 mètres. Il s’agit de l’un des tous premiers séquoias géants introduits en France en 1853.”

squoia2.jpgsquoia3.jpg

“Sur cette prairie humide au cœur du lit majeur de la Loire, il semble avoir trouvé les conditions idéales pour son développement entre l’apport régulier en eau, le sol limoneux riche et le climat toujours doux dû au couloir de vent du large. C’est fou de se dire que le plus gros arbre remarquable du Maine-et-Loire est aussi l’un des plus jeunes.”

squoia5.jpgsquoiachateau.jpg

“C’est un sentiment de démesure lorsqu’on s’approche. Une présence impressionnante et pesante. Et quel parfum, lorsque l’on pénètre sous ses branches qui viennent presque effleurer le sol. L’odeur de résine est puissante même par cette journée glacée du cœur de l’hiver. Son état sanitaire est parfait et il possède une forme presque conique, indiquant que l’arbre est encore dans une phase ‘juvénile’ de son existence. J’ai dit ‘presque’ car certaines branches semblent se développer pour former de nouvelles cimes et ramifications comme on peut en observer sur certains vieux sujets de Californie.”

“On trouve d’autres séquoias dans ce parc. De l’autre côté du château, le long de la petite route, voici un bosquet de séquoias sempervirens au pied desquels on a le sentiment de pénétrer une petite forêt primaire. Leur hauteur dépasse les 35m et les trois plus gros pieds présentent 4m20, 4m50 et encore 4m20 à 1m30 en haut de talus. Au fond du parc, il y a un hêtre pourpre au port élégant de 3m30 à 1m30.

squoias1.jpgsquoias2.jpgsquoias3.jpg

Le portrait ne serait pas complet si l’on omet de citer le cèdre qui s’étale à l’entrée (5m80 de circ à 0,60m) et qui forme avec le séquoia géant un duo des plus formidables.”

duo.jpgcdre1.jpg

Pour conclure, je tiens à remercier grandement madame Laureti qui m’a accueilli avec simplicité et m’a laissé vagabonder à loisir au cœur de sa belle propriété.”

cartbellepoule2.jpgC’était une journée grandiose lorsque j’ai vu ces arbres : imagine ! Le séquoia de la Belle Poule le matin, les peupliers de Mantelon l’après midi, et 2 jolis frênes têtards dans une frênaie à côté du château de 4m et 4m10, à voir par ici.”

Merci pour cette découverte géante Gilles ! Je n’en reviens pas des dimensions de ce séquoia, seulement 156 ans et une circonférence de 11,70 mètres… quelle puissance ! Et à te lire, je sens bien que tu as été réellement impressionné par cet arbre, voire qu’il t’a laissé perplexe… En tout cas, c’est super de pouvoir contempler un des premier séquoia géant introduit en France, quelle chance de pouvoir observer également de jeunes séquoias sempervirens. Enfin la composition cèdre-séquoia est superbe !

Catégories :Séquoias
  1. Francis
    10 février 2010 à 19:51

    Ouaouh !

    Impréssionant! Ils sont gigantissimes ! Et la photo où tu poses à coté du plus gros des spécimens est sensationnelle! Quelle belle journée t’as dû passer!

  2. 11 février 2010 à 09:47

    C’est clair !
    En général, je n’aime pas trop les résineux, car avec leur forme naturelle symétrique, rien ne ressemble plus à un sapin (au sens « très » large) qu’un autre sapin. Mais sur les vieux pieds, les aléas du climat on provoqué des modifications morphologiques très intéressantes. C’est le cas ici : non seulement il est gigantesque, mais en plus il développe de VRAIES branches indépendantes ce qui tend à le rendre unique et reconnaissable du strict point de vue de sa silhouette.
    Un MUST !

  3. Sisley
    11 février 2010 à 12:11

    Ha, la découverte ! Un survivant de la dernière glaciation (lol).
    Grandeur et démesure, tout ce qu’on aime à admirer.
    C’est bien d’un côté, qu’il soit à l’abri dans un parc de résidence.
    Il ne risque pas de gêner grand monde et peut s’épanouir en toute liberté.

    1,19 cm en largeur de cerne moyenne ! Plutôt vigoureux en effet.

    Les autres spécimens sont toutefois, aussi non négligeables, bien que dans ces circonstances, il faut savoir prendre du recul, pour re-paramétrer ses données.

    Belle ballade sur fond de résine.
    Un sacrée journée, que tu as dû passer !
    De parc en parc. De surprise en surprise.

  4. 11 février 2010 à 14:20

    C’est clair… un séquoia géant !

  5. Aimé Le Lann
    15 février 2010 à 14:46

    LE SEQUOIA
    Quand il me regarde il m’en impose… C’est qu’il me prend de haut !!! Le géant de l’Anjou c’est…Quoia ! Continuez de nous transporter dans la joie et l’admiration par vos belles découvertes.

    Bises à Krapo et amitiés à tous
    Aimé

  6. 12 mars 2010 à 19:26

    bravo, un beau récit pour accompagner de belles photos
    bonne fin de semaine

  1. 31 août 2010 à 16:24

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s