Accueil > Platanes > Platane du parc du Fresne, Savennières (Maine-et-Loire)

Platane du parc du Fresne, Savennières (Maine-et-Loire)

Gilles nous emmène à la rencontre du fameux platane de Savennières.

“Voici la plus vaste tonnelle de l’Anjou.  20 à 25 mètres de haut, Un feuillage qui couvre une surface de 40 mètres de diamètre soit environ 1300m² ! Il faut dire qu’il triche, ce platane, car il possède trois troncs dont chacun peut faire figure d’arbre remarquable. Alors que dire de l’ensemble ?” (clic les photos)

“Il s’agirait en fait de deux sujets distincts. Le plus imposant possède un tronc double qui mesure une quinzaine de mètres au sol et se dédouble à environ 1m30. A cette hauteur, l’ensemble présente 12m60 de circonférence et on trouve 6m60 et 7m90 pour les deux troncs. Le plus gros possède une charpentière quasi horizontale qui, de part son volume, pourrait aisément faire office de quatrième tronc.”

“Le deuxième arbre mesure 6m70 à 1m30 ce qui est déjà en soi impressionnant.”

“le parc du Fresne occupe un emplacement qui appartenait au fief de la Guerche, manoir seigneurial connu depuis le XIIe siècle. Mais en l’absence de document suffisamment explicite, l’âge des platanes n’a pu être précisément déterminé. Toutefois, si l’on compare les dimensions indiquées ci-dessus à celles des plus gros arbres de France, on peut faire un rapprochement avec le platane de Santenay (Yonne) planté sous Henri IV (1599). Pour le moins, ces arbres peuvent avoir été plantés au XVIIIe siècle, période de son introduction dans les parcs.” (selon le panneau que j’ai trouvé sur place)

“Selon moi, il doit avoir environ 250 ans. D’autant que les bases des troncs me semblent un peu boursouflées par rapport au diamètre des fûts à mi-hauteur. Sans doute une réaction pour résister aux flexions énormes imposées par les houppiers.”

“Comme bien souvent, on est saisi par la taille des branches et des troncs que seuls les platanes sont capables d’ériger ainsi. Je suis allé voir ce géant à deux occasions. Une fois en plein après-midi estival où j’ai pu juger de l’efficacité du feuillage qui prodiguait une douce fraîcheur salvatrice. L’autre fois de bon matin et il y régnait une ambiance calme particulièrement délectable.”

Localisation Platanes de SavennièresAlors là, merci pour la découvert Gilles ! Quels superlatifs doit-on employer pour décrire ces platanes ? La base des troncs est vraiment unique, et les circonférences sont exceptionnelles : 12,60m et 6,70m ça n’a rien de banal ! Et que dire de la surface couverte de 1300 m² ? Ces colosses sont véritablement énormes et font partie des plus gros individus du territoire. J’imagine facilement comment ces arbres doivent se transformer en aire de jeux fantastique pour les enfants qui viennent s’amuser dans le parc.

Catégories :Platanes
  1. Sisley
    20 novembre 2009 à 19:04

    Bon sang ! On a vraiment à faire cette fois-ci à une espèce de chimère ! Ce serait donc un seul arbre ?!
    Ce qui m’étonne le plus c’est cette couche de bois s’apparentant à des flaques de bois. Je dois avouer être un peu perdu sur le coup !

    J’ai déjà vu en photo un platane ayant le même look de tronc (13,8 m de tour quand même et estimé à plus de 500 ans) :

    Assez surprenant comme base de maintien.

  2. 20 novembre 2009 à 19:13

    Salut Sisley,

    étonnant ce platane et ses bases de troncs renflées, c’est marrant que tu parles de « flaques de bois » pour les décrire, vraiment un drôle de phénomène… Tu y perds ton latin ?

    je suis activement à la recherche des photos du platane de Fervaques…

  3. Sisley
    20 novembre 2009 à 20:33

    Nature et culture : Le Parc Public du Fresne

    http://www.savennieres.fr/tourisme/patrimoine-culturel/nature-et-culture/le-parc-public-du-fresne-79_833_876_883.html

    « Cette partie basse est une parcelle communale achetée par la commune vers 1985. Elle faisait partie jadis du fief de la Guerche.La commune y a installé la salle communale. Le site est une dépression humide au bord de la Guillemette, bras de Loire, près du confluent du petit canal dit la Boire. On y trouve dans l’ensemble quelques chênes et quelques frênes, un séquoia pas très âgé, un houx d’assez belle taille et surtout un énorme platane.  »

    Un houx de belle taille ?!!!!

    C’est vrai que celui de Fervaques serait le bienvenu sur le blog !

  4. 20 novembre 2009 à 20:36

    Houx y-est-tu ?

    Gilles va être « vert » d’avoir raté ce spécimen…

  5. Arpenteur des bois
    23 novembre 2009 à 22:41

    Ben c’est-à-dire qu’à côté du platane, même un beau chêne d’environ 3m m’a paru anodin, alors un petit buisson piquant… J’avoue que je ne l’ai même pas vu. J’vas y r’tourner vouér

  1. 7 juin 2010 à 22:28
  2. 8 juin 2010 à 01:28
  3. 16 octobre 2011 à 23:35
  4. 13 mai 2014 à 10:17
  5. 17 avril 2016 à 19:13

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s