Accueil > Hêtres > L’allée des géants de La Bletterie, Saint-Nicolas-des-Biefs (Allier)

L’allée des géants de La Bletterie, Saint-Nicolas-des-Biefs (Allier)

A quelques kilomètres au sud du village de Saint-Nicolas-des-Biefs, existe un chemin forestier unique. Une allée remarquable répertoriée depuis 1998 par le Muséum d’Histoire Naturelle comme étant un ensemble d’éléments naturels exceptionnel. L’allée des géants est aussi appelée le chemin des sorcières…

Découvertes sur le forum “Arbres vénérables” de Jérôme Hutin [1], les photos de ces arbres m’ont tout de suite interpelé. Contact est pris avec l’auteur des clichés qui accepte sans hésitation de nous faire partager cette trouvaille. (clic les photos)

“Quelle étrange sensation procure le cheminement dans ce décor qui ressemble à un film fantastique ! À chaque pas, on plonge au cœur d’une armée de colosses qui lancent leurs longues silhouettes vers le ciel. Des hêtres, vieux de plus de 400 ans, recouverts de mousse, forment une haie d’honneur à ce vieux chemin pavé de feuilles mortes. Piédestal d’où s’élèvent des bouquets d’énormes branches, les troncs imposants et noueux complètent cette vision fantastique. En ce lieu de plénitude, les couples ont gravé pendant des siècles leur amour dans l’écorce. Sculptures romantiques, qui avec les années, s’incrustent à jamais dans la chair de l’arbre.”

Il semblerait que ce soit le dernier exemple de chemin mis en valeur par des plantations de hêtres autour du village de La Bletterie. En effet, dans le souvenirs d’habitants âgés, d’autres chemins étaient ainsi plantés, cette coutume locale représentant peut-être un signe de propriété sur les chemins partant du petit village. Tous ces chemins desservaient des forêts appartenant à la communauté Bletterie qui fut dissoute vers 1750.

“Aujourd’hui, source de curiosité et de promenade, ce chemin était à une époque très fréquenté car il menait à Saint-Nicolas des Biefs où les artisans verriers réalisaient une importante activité commerciale. Cette bordure végétale qui cumulait les fonctions délimitait aussi les propriétés. Elle protégeait du soleil, des vents et des congères de neige, mais était également une source inépuisable de bois de chauffage. Lors des corvées de bois, les habitants pratiquaient la taille dite en têtard, les troncs étaient élagués de certaines branches à environs 1,50m du sol, les coupes réunies en fagots servaient pour le four à pain du village. Ces multiples coupes ont généré à chaque fois des bourrelets de cicatrisation plus ou moins proéminents donnant à l’arbre une silhouette tortueuse, les branches restantes étaient plessées. Le plessage est une technique qui n’a laissé localement que très peu de traces de son existence, elle consistait à croiser les branches restantes à l’horizontale afin de créer un tressage. Dans la plupart des cas, le plessage était obligatoire et parfois inscrit dans le bail du locataire.”

Les formes particulières de ces hêtres laissent libre cours à l’imagination… On pourrait croire à un chemin surnaturel menant vers d’autres mondes ou d’autres époques…

Merci pour le partage et la découverte de ce lieu Robert. Ce sont des arbres exceptionnels, et un tel alignement est vraiment rare et précieux. Ces hêtres sont la trace vivante d’anciennes coutumes et pratiques des hommes de cette région. Une ambiance mystérieuse qui a tout pour me plaire, et dès que je passe dans l’Allier, je compte bien faire un petit crochet… D’autres photos de cette allée sont visibles sur le site de Robert, faites donc un tour, il y a plein de galeries à consulter, c’est par ici.

Le texte entre guillemets est de Bernard Dufrenoy, il avait consacré un article à ce lieux extraordinaire paru dans La Semaine de l’Allier le 8 mai 2008 [2].

Publicités
Catégories :Hêtres
  1. gilougarou
    15 novembre 2009 à 11:42

    Aurait-on retrouvé les Ents femelles?
    C’est vraiment impressionnant. De têtards, ils ont maintenant regagné le chemin du ciel. Cela fait combien de temps qu’ils n’ont pas été taillés ? Vraiment un chemin exceptionnel. Ça me fait penser à quelques chemins ombragés par des charmes que j’empruntais dans mon enfance.

  2. 15 novembre 2009 à 11:46

    Bonjour Gilles,

    des Ents femelles…? Vite donnons l’info à Sylvebarbe…
    Quand même incroyables ces trognes de hêtres, un peuplement unique… il ne me semble pas en connaitre d’autres semblables sur notre territoire. Je compte bien m’y rendre la prochaine fois que je rendrais visite à mon frangin à Clermond-Ferrand.

  3. 15 novembre 2009 à 11:49

    C’est magnifique ! De tels alignements dans nos campagnes les embelliraient beaucoup. Mais ces photos me font rager tout de même : une allée de si beaux hêtres cernée par des résineux tirés au cordeau, GRRRRR…

  4. 15 novembre 2009 à 12:00

    Bonjour Hacène,

    content de te relire par ici, cela faisait longtemps ! Il ne faut pas rager pour les résineux, mais se réjouir de la vision que nous offrent les hêtres.

  5. Sisley
    15 novembre 2009 à 14:51

    Quel patrimoine que voilà !
    Y passer, doit grandir l’impression de retour dans le temps des charretiers, et ce coté mystique rend la chose bien plus fascinante.

    Ils ont quand même du mérite ces hêtres, multi-usages !
    En voici un autre superbe alignement ( The dark hedges – arbres > 300 ans/ Nord de l’Irlande)

    http://monika.shutterchance.com/photoblog/The_Dark_Hedges,_Northern_Ireland_/
    http://www.geograph.org.uk/photo/515098

  6. 15 novembre 2009 à 16:26

    Salut Sisley,

    je savais bien que cet alignement de hêtres allait te plaire !
    Dis-donc, splendide cette allée de hêtres irlandaise, fantastique !
    Les jardiniers d’antan avaient une telle maitrise, je suis impressionné…

  7. 15 novembre 2009 à 17:12

    La montagne Bourbonnaise cache quelques trésors à voir.
    Pour les éventuels visiteurs, sur mon album il y a la possibilité de situer très précisément l’emplacement grâce au marquage « googl earth » (en haut à droite de la catégorie) et « google maps » (en haut à gauche de chaque photo)
    Bonne visite

  8. 16 novembre 2009 à 11:23

    Salut Robert,

    merci pour la localisation sur Google Earth,
    avec tout ça, cette allée devrait voir de nouveaux visiteurs…

  9. 16 novembre 2009 à 11:57

    + de 2000 visiteurs par jour…
    et les seuls mots laissés, le sont par les reporters…

    je crois que je vais faire une pause quelques jours, en grève na !

  10. Sisley
    16 novembre 2009 à 22:55

    J’ai déjà pu auparavant, écrire que nul n’est censé être arboriste, forestier, botaniste ou ayant un quelconque rapport avec les arbres, pour déposer des commentaires dans les différents articles su blog.

    Un avis, une impression, une anecdote ou bien un compléments d’infos,… ne sont pas bien grand chose.

    De plus le blog est coopératif, donc laissez libre cours à vos flots de lettres et de savoir !

  11. 17 novembre 2009 à 12:25

    A force c’est chiant…
    et si ça continue de la sorte, je vais lâcher l’histoire…

  12. 17 novembre 2009 à 14:08

    Salut krapo,

    Une revenante…mais qui est repassée tout de même…
    J’ai vu que tu t’étais renseigné pour cacher nos identités IP pour apparaître en « robot inconnu », mais j’ai pas trop compris ce que je devais faire pour ça… si tu as le temps, tu peux me dire comment faire…merci.

    Toujours balèze ton site…je suis admirative.

  13. 17 novembre 2009 à 19:58

    Salut Bric à brac,

    content de te relire par ici, en ce qui concerne ma recherche pour masquer les ip.. c’était il y a longtemps… j’ai abandonné l’idée depuis.

    Mais regarde quand même par là :
    http://www.juriblogsphere.net/2009/08/01/masquer-son-adresse-ip/

  14. 18 novembre 2009 à 12:17

    très beaux arbres
    juste un coucou en passant
    te dire que les infos que tu donnes sont
    importantes car bientôt il ne restera que des photos
    à montrer à nos petits enfants
    au regard de ce qui se passe pour
    les forêts c’est navrant
    merci pour le partage

  15. 18 novembre 2009 à 14:52

    Bonjour Booguie,

    merci de ta visite, et peut-être pourra-t-on changer les choses ?

  16. baboon
    13 janvier 2010 à 19:18

    Salut,

    je m’avance peut être, mais ne serait-ce pas les restes d’une haie plessée ? Ancienne tradition de tressage des jeunes arbres d’une haie après les avoir pliés grâce à un délicat coup de serpe à bonne hauteur, et entrelacé le houppier avec l’arbre suivant.

  17. 13 janvier 2010 à 19:21

    Salut Baboon,

    oui, c’est bien ça, taille en têtard et plessage :

    « Cette bordure végétale qui cumulait les fonctions délimitait aussi les propriétés. Elle protégeait du soleil, des vents et des congères de neige, mais était également une source inépuisable de bois de chauffage. Lors des corvées de bois, les habitants pratiquaient la taille dite en têtard, les troncs étaient élagués de certaines branches à environ 1,50m du sol, les coupes réunies en fagots servaient pour le four à pain du village. Ces multiples coupes ont généré à chaque fois des bourrelets de cicatrisation plus ou moins proéminents donnant à l’arbre une silhouette tortueuse, les branches restantes étaient plessées. »

  18. baboon
    13 janvier 2010 à 19:22

    houps!!! je n’avais pas tout lu .

  19. baboon
    13 janvier 2010 à 19:25

    Salut,

    je suis allé à la Roche aux Fées ce week-end, je t’envoie photos et mesures
    a+

  20. 13 janvier 2010 à 19:27

    Excellent ! J’ai hâte de les découvrir…

  21. culture
    31 janvier 2010 à 11:20

    ces fameus arbres sont trés mals répertoriés, il ne s’agit surtour pas de l’allé des géants ou de la sorciére, les anciens du village de la Bletterie en sont choquer lorsque l’on leur demande cette allées, ces noms ridicules ont été donnés par des touristes aussi avant de faire votre site vous pourriiez vous renseigné

  22. 31 janvier 2010 à 11:37

    Bonjour,

    Pour écrire mon article, je me suis appuyé sur un article de la Semaine de l’Allier où Bernard Dufrenoy s’était fait conter cette allée par les habitants :

    « Au sein des monts de la Madeleine des lieux extraordinaires, généralement œuvres de la nature, sont souvent le reflet des coutumes des hommes de cette région. Sur la route qui relie Saint-Nicolas des Biefs à la Chabanne, le promeneur qui emprunte le chemin forestier couramment nommé par les habitants « allée des géants » ou « le chemin des sorcières » face au hameau de la Bletterie, y découvre un univers étrange, envoutant, voir même oppressant. »

    Je ne vois pas en quoi cela peut être choquant, quel est le véritable nom ?

    Cordialement,
    (l’adresse mail que vous avez indiqué n’est pas valide…)

  23. Bilou
    10 décembre 2010 à 09:40

    Dommage qu’actuellement on soit en train de couper les résineux autour de cette allée et, par là même, de l’abîmer avec les engins forestiers. Où est le respect d’un tel patrimoine ?

  24. 11 décembre 2010 à 11:39

    Des malotrus… J’espère qu’il n’abimerons ni ne fragiliseront cette allée, il s’agit là d’un patrimoine sylvestre unique, précieux… à préserver !

    Si tu habites dans le coin, peut-être pourrais-tu nous faire parvenir des photos récentes nous présentant les coupes & les dégâts ? A bientôt.

  25. 14 octobre 2011 à 21:14

    Un individu a été mesuré a 8,10 m de circonférence. L’ensemble pourrait daté des environs de 1800.

    Une galerie les mettant en avant :

    http://www.monumentaltrees.com/fr/fra/allier/saintnicolasdesbiefs/2725_thehamlet/

    Le plessage :

Comment pages
  1. 7 juin 2010 à 20:17
  2. 30 juin 2010 à 21:32
  3. 6 septembre 2010 à 16:16
  4. 11 octobre 2010 à 15:20
  5. 1 novembre 2011 à 23:40

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s