Accueil > Z'autres... > Pistachier lentisque, Ghisonaccia (Corse)

Pistachier lentisque, Ghisonaccia (Corse)

Il y a plus d’un an, j’avais découvert sur un blog, l’existence d’un pistachier lentisque millénaire sur la commune de Ghisonaccia en Haute-Corse [1]. Depuis, je n’avais de cesse de retrouver sa trace, mas malgré un bon nombre de mails, je suis resté bredouille pendant plus d’un an. Et c’est grâce au forum de Philippe Morize [2] que j’ai pu en apprendre plus et entrer en contact avec celle qui l’a re-découvert. (clic pour agrandir)

Un vieux pistachier lentisque maquisard qui sait se faire discret dans le paysage avec 1,97 mètres de circonférence pour seulement 7 mètres de hauteur. C’est un arbre avec une croissance très lente et les estimations de son âge varient de 700 ans à plus de 1000 ans.

Merci d’avoir redécouvert et mis en valeur ce vieux pistachier Élise, un arbre millénaire envahit par les ronces et oublié pendant plusieurs générations d’hommes… Cela me rappelle étrangement l’histoire du châtaignier de Mouliherne [3].

Lily Figari 6 juillet 2009 [4]

Il n’est pas rare en Corse de trouver plantes, fleurs ou arbres étonnants, voire extraordinaires. Parmi eux, certains ont même obtenu le label “d’arbre remarquable”. Le dernier en date est un pistachier lentisque, découvert par Élise Inversin à Ghisonaccia-gare. Pour entrer dans cette catégorie recherchée, l’arbre a notamment satisfait à des critères de rareté, dimensions, position, âge, et pour sa force symbolique. C’est en démaquisant une parcelle de terrain à la végétation particulièrement dense qu’Elise Inversin a mis à jour le pistachier lentisque, envahi par des plantes lianescentes et quasiment recouvert de gravats et de déblais. Le reverdissement du feuillage a permis d’admirer un tronc au tronc dense de 1,90 m de diamètre, d’une hauteur de près de 7 mètres et avec une surface de houppier de près de 80 M2. Ses racines se perdent dans une construction enfouie qui pourrait être un ancien four romain.
Son âge reste à déterminer : les spécialistes l’estiment entre 800 et 1000 ans, peut-être davantage. Son tronc est si dense que les carottages n’ont pu avoir lieu pour l’instant. Mais l’arbre pourrait être le plus ancien de Corse.
Après plusieurs observations de professionnels en la matière, et grâce à la ténacité d’Élise Inversin, ce pistachier a été finalement répertorié “arbre remarquable”. Il est désormais en cours d’inscription sur la liste des “arbres vénérables” classés par l’Unesco.
Entretenu régulièrement par celle qui l’a découvert, le pistachier lentisque de Gattone n’a dû sa survie qu’aux attentions qu’elle lui a prodiguées. Pour continuer le travail, Louis Cesari, adjoint au maire et chargé de l’urbanisme, tente de faire localiser les propriétaires de ce lopin de terre, même si les recherches sont infructueuses pour le moment. La mairie a cependant décidé de commencer quelques travaux afin de donner enfin, à l’arbre de Gattone, la trace privilégiée qu’il mérite.
“Nous allons préserver ses abords, installer une clôture solide, le protéger des incendies autant que faire se peut, le signaler aussi de manière à ce qu’on puisse venir l’admirer et sensibiliser les habitants de notre région et notamment les écoliers sur la valeur de cet arbre magnifique véritable joyau de notre patrimoine.”
____

En novembre 2011, ce pistachier lentisque s’est vu décerner le titre d’arbre de l’année. En guise de récompense, le pistachier corse sera classé arbre remarquable de France et une jeune pousse de la même espèce sera plantée à l’Élysée.

[blip.tv http://blip.tv/play/hoJGguDQAwA width= »580″ height= »359″]

____

Reportage à la cérémonie organisée à l’Unesco, le 24 novembre, qui a dévoilé l’arbre de l’année 2011. Cette opération, créée par Terre Sauvage en lien avec l’ONF, s’est déroulée dans le cadre de l’Année internationale des forêts.

[blip.tv http://blip.tv/play/hoJGguDqEgA width= »580″ height= »359″]
.

Organisée en deux phases, l’opération a tout d’abord recueilli 500 candidatures émanant de familles, de lycées, de communes, d’associations, de groupes scouts. Suite à une première sélection, les 26 arbres représentatifs de chacune des régions françaises retenus ont été présentés sur le site internet de l’événement, où le public a pu voter pendant deux mois pour son favori. Le jury, présidé par Didier van Cauwelaert, s’est ensuite réuni pour recevoir les candidats représentant les 26 arbres et couronner un vainqueur en s’appuyant sur trois critères : la beauté de l’arbre, son potentiel de biodiversité, et le lien entre son histoire et celle des hommes.
Catégories :Z'autres...
  1. gilougarou
    6 octobre 2009 à 15:29

    L’inspecteur Krapo ne lâche rien…

  2. 6 octobre 2009 à 15:46

    Bonjour Gilles,

    l’inspecteur krapo… (rires !)

    j’avoue que j’aime bien fouiller et retrouver la trace de ces ancêtres, et parfois le chemin est bien long… Mais quel bonheur quand enfin je retrouve leur trace et qu’en photos ils se dévoilent… D’autres sont à venir…

  3. Sisley
    6 octobre 2009 à 19:47

    Alors là chapeau bas !!

    Super scoop, car et d’une on entend jamais parler de pistachier et de deux pour la première fois que j’ai l’occasion d’en voir un vieux, il devient classé par l’UNESCO ! De plus 5,75 m de tour c’est vraiment extraordinaire pour ces arbres, d’habitude plus discrets.

    Un grand merci en tous cas, à Élise pour l’avoir découvert et pris part à sa sauvegarde.

  4. 7 octobre 2009 à 12:25

    Salut Sisley,

    Le pistachier lentisque, à ne pas confondre avec le pistachier qui donne de bons fruits, celui-ci fournit de petits fruits (ayant la même forme) d’environ 5 mm. On l’appelle aussi arbre à mastic, car sa sève est utilisée pour la réalisation d’une gomme à l’odeur prononcée. Dans l’Antiquité, cette gomme faisait office de chewing-gum.

    En tout cas, un très beau spécimen, millénaire !

    Quelle chance qu’Élise l’ait retrouvé et dégagé d’une végétation envahissante.

  5. Lily Figari
    10 novembre 2009 à 19:37

    Bonjour Krapo,

    Je voudrais apporter une petite précision concernant la découverte de ce pistachier lentisque par Élise Inversin. La découverte a eu lieu il y a plus de 15 ans! (documents le prouvant). C’est, comme je l’ai écrit,en démaquisant une parcelle de terrain devant sa propriété qu’elle l’a « extrait » de sa prison de rochers et de broussailles; Tous les ans depuis, Élise a tenté de mobiliser la commune de Ghisonaccia. elle détient aussi de nombreux documents de scientifiques venus durant ces années au chevet de cet arbre magnifique. Il faut quand même rendre à César ce qui lui appartient : Élise n’a pas re-découvert cet arbre, elle lui a redonné la vie. C’est ainsi que grâce à elle et seulement à elle, chacun peut l’admirer et le « découvrir »… aujourd’hui avec la nouvelle équipe municipale davantage motivée l’arbre sera protégé et mis en valeur.

    Cordialement… et bravo pour votre blog.

  6. 11 novembre 2009 à 14:05

    Bonjour Lily,

    merci pour ce commentaire si riche d’informations, j’ai écrit « re-découvert » car cet arbre vieux de plusieurs siècle a surement dû être connu par des générations passées… Et si tu possèdes des documents, articles de presse ou autre, je suis ok pour publier sur le blog.

    D’ailleurs, le blog est collaboratif et il y a finalement peu d’arbres corses présentés sur le blog. Alors si tu en connais toi-même, ou si tu as des amis passionnés par les vieux arbres, n’hésitez pas à me faire parvenir des reportages sur les vieux arbres insulaires. Car votre ile abrite de nombreux arbres antiques : oliviers, châtaigniers , chênes, pins laricio…

    En vous souhaitant une bonne journée,

    • Patrice
      29 novembre 2011 à 17:48

      Bien sûr qu’il existe des arbres remarquables en Corse et j’en connais. Mais pas de photos pour l’instant. Pin lariccio, olivier, chêne blanc, châtaigner…
      Il te faut quoi comme infos (diamètre pris à quelle hauteur, altitude…) ?

  7. Mehdi
    2 mars 2010 à 07:18

    Bonjour;

    Ici a (laghouat) a 400 km au sud de la capitale Alger nous avons plusieurs arbres (pistachier lentisque ou arbre à mastic) car c’est l’endroit idéal pour ce genre d’arbres même j’ai pu a germer une centaines de graines depuis quelques semaines. merci Mehdi.

  8. 2 mars 2010 à 14:41

    Bonjour Medhi,

    merci de nous donner des nouvelles en provenance d’Algérie, et si par chez toi se trouvent de très vieux arbres, c’est avec plaisir que je publie !

    – Cyprès du Tassilli,
    – le cèdre de Willaya de Bouira.
    – Sfisef, pistachiers vieux de 600 ans,
    – Sidi Lakhdar, près de Mostaganem, palmier du mausolée de Sidi Lakhdar ben khlouf
    – Beni Ouacif, Tikidount, vieil arbre dans le cimetière.

    Une galerie de photos anciennes (années 70) vieux arbres en Kabylie :

    070731_145306

    Cet article pourrait aussi t’intéresser :
    https://krapooarboricole.wordpress.com/2010/01/25/de-mere-au-singulier-a-feminin-au-pluriel-larbre-de-vie/

  9. Patrice
    25 novembre 2011 à 21:57

    Comme dans d’autres régions de notre Terre, il existe des arbres remarquables à plusieurs titres.
    Je rend souvent visite à notre lentisque-pistachier de Ghisonaccia. Il commence doucement à m’accepter. Il diffuse une sorte d’énergie que ressentent de nombreuses personnes en s’approchant. Je n’arrive toujours pas à toucher son tronc, juste à caresser des feuilles. Et ne peux pas rester près de lui plus de 5 minutes ! Pourtant je ne suis pas du genre à croire ces choses « surnaturelles » !
    Il faut, comme vous le dites, remercier Elise qui a réussi, à force de patience et de ténacité, à conserver cet arbre chargé de sagesse. Lors d’un incendie sur la zone (et sa ferme à quelques mètres de l’arbre, elle a dit aux pompiers « Sauvez cet arbre ! Une maison, ça se reconstruit ! « . Elise est aussi une sage.

  10. 25 novembre 2011 à 22:41

    Un ami m’a fait découvrir cet arbre en février. Je suis depuis retourné le saluer plusieurs fois.
    Je ne vous parlerai pas arboriculture, mais langue verte des arbres. Conteuse de profession, je colporte essentiellement des contes, histoires… de nature et en particulier je dis et chante les arbres. Elise, si un jour cela vous tente, c’est avec grand plaisir, qu’en temps que voisine, je viendrai conter pas trop près, mais pas trop loin non plus du lentisque afin de rendre hommage à son grand âge et sa force de vie.

    Ménéhould

  11. 27 novembre 2011 à 15:20

    Reportage sur le pistachier demain au 13h de TF1

  12. 29 novembre 2011 à 15:23

    Vidéo JT aujoutée

    • 29 novembre 2011 à 18:32

      Merci Tof,
      J’avais pas pu le voir et j’avais oublié de l’enregistrer. Très content que ce pistachier l’ai remporté, il le mérite.Il faisait partie de mes favoris avec le genévrier de St Crépin.

  13. 30 novembre 2011 à 12:27

    Big up pour ce vénérable lentisque !!! 🙂

    La Corse est devenu à mon sens la terre promise des arbres d’anthologie..

    ( pins, hêtres, châtaigniers, chênes verts, houx et tant d’arbustes plus discret )

  14. 30 novembre 2011 à 13:04

    Élection de l’arbre de l’année 2011

    Reportage à la cérémonie organisée à l’Unesco, le 24 novembre, qui a dévoilé l’arbre de l’année 2011. Cette opération, créée par Terre Sauvage en lien avec l’ONF, s’est déroulée dans le cadre de l’Année internationale des forêts.

    http://www.onf.fr/++oid++IN00000015d1/@@display_media_video.html

  1. 7 juin 2010 à 20:39
  2. 17 mars 2016 à 15:06

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s