Accueil > Hêtres de futaie > Hêtre Roi des Mauberts, forêt de Maubert et Gaulis, Condat (Cantal)

Hêtre Roi des Mauberts, forêt de Maubert et Gaulis, Condat (Cantal)

Dans les pas de Jerem, partons explorer le Cantal, où au Nord-Ouest de Condat s’étend la forêt domaniale de Maubert et Gaulis, une belle futaie où règne le sapin, mais aussi le hêtre et quelques chênes. Sapins et hêtres y atteignent des hauteurs remarquables et fournissent un bois de qualité. (clic les photos)

Au cœur de cette forêt se dresse un géant de 43 mètres de hauteur, imposant avec ses 3,10 mètres de circonférence, Âgé de 200 ans, ce hêtre se nommait auparavant le Vice-Roi des Mauberts ; à l’origine, le Roi des Mauberts était un gigantesque sapin disparu en 1930.

Hêtre Roi des Mauberts 1Hêtre Roi des Mauberts 2Hêtre Roi des Mauberts 3

Une grande attention est portée au Roi des Mauberts car bien qu’il chatouille les nuages, ce hêtre est d’une santé fragile, attaqué par une pourriture due à son grand âge.

Merci de nous faire enfin découvrir ce grand hêtre en photos Jerem ; cela fait longtemps que je le voyais inscrit sur des listes, ou même évoqué dans certains livres. Un fût élancé qui file droit au ciel, solidement accroché avec de puissants contreforts. D’ailleurs, il me rappelle un peu le hêtre à patte d’éléphant dans l’Eure [1].

(La 1ère photo date de juin 2006, merci JB)

Catégories :Hêtres de futaie
  1. Francis
    17 septembre 2009 à 13:12

    Époustouflé par la hauteur vertigineuse de ce bel hêtre! et que dire de ce tronc parfaitement droit!

  2. 17 septembre 2009 à 14:19

    Salut Francis,

    oui un hêtre immense, un Roi de la forêt…

  3. 17 septembre 2009 à 14:55

    J’adore quand on peut obtenir de belles photos en contre-plongée. Et il faut dire que ce Hêtre-ci se prête particulièrement bien à cet exercice. Sympa de voir l’ombre portée sur le feuillage.

  4. Sisley
    17 septembre 2009 à 21:02

    Superbe chandelle que ce Roi des Mauberts bis !

    Le plus fou avec les hêtres de futaie, ce n’est pas seulement la rectitude et hauteur, mais bien cette touche argentée et l’écorce lisse. Presque une prouesse géométrique.

    Il est effectivement de cette variété comme de la Bunodière.

    (J’ai eu l’occasion d’en mesurer un de cette trempe mais beaucoup moins linière. Un tour de 3,70 m pour 34 m et environ 190 ans)

  5. 6 février 2013 à 20:30

    Peut-on avoir des renseignements complémentaires pour savoir précisément où se trouve ce géant et comment s’y rendre ?

    • 6 février 2013 à 21:54

      Bonjour, si tu consultes la carte au bas de l’article, tu découvriras qu’il est finalement assez simple de s’y rendre en voiture (en haut à gauche de la carte à moins de 100m de la route).🙂

  1. 7 juin 2010 à 20:01
  2. 8 juin 2010 à 00:39
  3. 18 novembre 2010 à 16:53

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s