Accueil > Chênes isolés > Deux chênes, Saint Pierre de Caubel (Lot-et-Garonne)

Deux chênes, Saint Pierre de Caubel (Lot-et-Garonne)

Parti en concert dans le Lot et Garonne, nous avons finalement dormi sur place. En étudiant la carte dimanche midi, je me rends compte que nous sommes dans le secteur du chêne de la Madone. Grand soleil tout le monde est dac’ pour une balade qui nous mènera à l’un des plus vieux chênes du département. Loin du chemin, au milieu d’un champ un chêne me donne une étrange impression, car il est quasi impossible de discerner le tronc. Mais cette grosse masse végétale a tout de suite attiré mon regard…

watermark591.jpg

Des branches jaillissent de toute part, et la densité du feuillage est incroyable. De nombreuses branches redescendent jusqu’au sol et rendent difficile l’approche… finalement je me glisse et je découvre un fût bien droit et en bonne santé, une circonférence de 4,15 mètres ; un arbre jeune, très bien situé et qui a tout pour vieillir tranquille.

watermark581.jpg

D’ailleurs cette forme étrange, et les branches qui redescendent feront peut-être de lui un chêne aux longs bras dans les prochains siècles…? L’agriculteur semble décidé à laisser ce chêne s’épanouir tranquille au milieu de ce champ de plusieurs hectares.
___

A quelques centaines de mètres du champ, le chêne de la Madone se dresse à la croisée des chemins, toujours aussi impressionnant, bien content de le faire découvrir aux amis ! Ce chêne pédonculé date de l’époque d’Henri IV et affiche une circonférence de 6,40 mètres.

watermark66.jpg

Aussi vert que l’an passé lorsque j’étais venu le photographier pour la première fois, et il provoque toujours une forte impression… Comme c’était dimanche et que nous avions la connerie, une copine a décidé de faire apparaitre la Madone… Crise de rire assurée !

watermark64.jpgwatermark65.jpg

Chênes de Saint-Pierre de Caubel - clic pour agrandirLe chêne de la Madone a été labellisé arbre remarquable en 2003 et il vaut vraiment le détour si vous êtes dans le coin.

Les deux chênes se trouvent vraiment près l’un de l’autre, celui de la Madone au niveau du moulin, quant au deuxième il se trouve dans un champ à environ 500 mètres (voir le plan).

Catégories :Chênes isolés
  1. 20 avril 2009 à 15:53

    Ça fait plaisir de voir que de tels arbres, que des arbres en général, soient conservés au milieu des champs de la sorte, malgré la gène occasionnée pour les machines et la perte de rendement. Une parcelle d’espoir.

  2. 20 avril 2009 à 16:30

    Salut Hacène,

    J’ai toujours eu beaucoup d’affection pour ces arbres isolés en plein champ, certes ils occasionnent une perte de rendement, mais ils donnent une « âme » au champ. Celui-ci est situé sous la pente du terrain et semble pomper le surplus d’eau de ruissèlement. Mais c’est son air « ébouriffé » qui me plait vraiment, comme s’il avait les cheveux en bataille.
    Quant au chêne de la Madone… il faut le visiter absolument !

  3. gilougarou
    20 avril 2009 à 18:11

    C’est vrai qu’il est impressionnant, ce chêne de la Madone.
    Mais j’ai quand même un coup de cœur pour celui qui se trouve au milieu du champ. J’adore découvrir des arbres qui n’ont pas connu la main de l’homme ou si peu et dont les branches s’épanouissent en laissant le hasard décider. Vraiment un beau buisson.

  4. 20 avril 2009 à 18:26

    Salut Gilougarou,

    oui c’est un sacré buisson !
    J’étais heureux de le découvrir, une bonne surprise ce chêne sauvage.

  5. 20 avril 2009 à 18:45

    Ciel que la Vierge est belle !

  6. 20 avril 2009 à 18:49

    Bonjour Tikayu,

    Après une soirée au lieu-dit : « Soubirous » (comme Bernadette)
    il était normal que la Vierge apparaisse au chêne de la Madone !
    On s’est bien marrés…

  7. Sisley
    20 avril 2009 à 18:51

    Eh bien, il en cache des surprises le Lot.

    Beaux chênes, belle mise en scène et cadre accueillant !
    A ce que je vois la chasse aux arbres est maintenant bien réouverte !

  8. 20 avril 2009 à 19:18

    Salut Sisley,

    Le soleil est revenu, on peut dormir dehors : la chasse aux arbres a repris.
    C’était un chouette dimanche, petite balade, de beaux paysages ; rencontre avec ces deux chênes et sieste dans un verger de pruniers.

    ps : c’est dans le Lot-et-Garonne

  9. 22 avril 2009 à 06:08

    Bonjour,

    Je vous ai mis en photo un chêne dans une forêt de pinède en Bretagne. Je dois bientôt prendre le chêne de Locmaria berrien comme promis.

    A bientôt

  10. 22 avril 2009 à 12:43

    Bonjour lartriste,

    je suis passé voir ta photo et j’ai laissé mes mots,
    à bientôt pour les photos de ce chêne breton

  1. 10 juin 2010 à 17:02

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s