Accueil > Chênes colosses > Le Chêne de la Motte, Athis de l’Orne, dit-aussi Chêne au Muet (Orne)

Le Chêne de la Motte, Athis de l’Orne, dit-aussi Chêne au Muet (Orne)

En Normandie, sur la commune d’Athis-de-l’Orne, un chêne géant trône au milieu du hameau de la Motte  connu sous le nom du chêne au muet à cause du drame sanglant dont cet arbre fut témoin il y a 2 siècles. Il s’agit d’une nouvelle contribution photo de Han Van Meegeren [1][2] qui partage encore une fois ses clichés, pour notre plus grand plaisir.

Ce chêne vénérable affiche des dimensions plus que respectables :  20 mètres de hauteur et une circonférence de 7,10 mètres à 1m de haut. (clic les photos)

L’histoire [3]: à l’époque des guerres de religion, le dimanche 29 mars 1762, dans la soirée, les sieurs Mathieu Lebailly, sieur de la Motte, et son fils Jean, qui appartenaient à la religion protestante, furent tous deux assassinés dans leur demeure par des aventuriers guidés par un ancien domestique de la maison. Le jeune Lebailly, âgé de 12 ans seulement et muet de naissance fut épargné par l’ancien domestique qui croyait inutile de craindre ses révélations. Dans la confusion l’enfant put s’esquiver et se réfugia dans le creux du chêne.

Les meurtriers furent jugés et écartelés grâce aux indications de l’enfant. Les tombeaux des Sieurs de la Motte, isolés dans les pièces de terre de la ferme, semblent les plus anciens qui soient en ce lieu. On en compte une cinquantaine couverts de dalle en granit, et un bon nombre d’autres sans aucun signe de croix : on l’appelle le cimetière aux Huguenots ou des protestants.
___

Un grand merci à Han pour les photos, encore une fois il s’agit d’un vieil arbre vénérable chargé d’histoire, si vous désirez voir plus de photos, dont une prise par Henri Gadeau de Kerville en 1897, visitez son site arboricole, c’est par ici.

Sans oublier de remercier Emmanuelle, hôtesse bienveillante de l’office de Tourisme d’Athis qui m’a transmis l’histoire et les mesures dendrologiques de ce chêne, d’ailleurs si vous êtes décidés à vous rendre par là-bas, visitez donc le site de la commune, c’est par .
____

Mise à jour septembre 2010, Frédéric s’est rendu à la fin de l’été près de ce vieux chêne…

« Le chêne est creux a l’intérieur, une personne adulte pas trop forte peu y entrer… D’ailleurs sur une des photo on me voit dedans… En discutant avec le proprio sur l’histoire du chêne, il m’a dit que dans les années 40-50, il y a eu un essaim de frelon dans l’arbre et la « bonne idée » qu’ils ont eu a l’époque pour l’enlever… c’est d’y mettre le feu… mais voilà… le chêne étant creux, il s’est embrasé rapidement… et pour l’éteindre dans ces années-là, c’était avec les moyens du bord… cela l’a très affaibli de l’intérieur. »

« Maintenant il est creux par endroits, mais même ainsi… je trouve qu’il se porte bien. »

Merci pour ces nouvelles photos Frédéric !
____

Catégories :Chênes colosses
  1. 9 avril 2009 à 14:07

    Coucou !

    je pense que tu t’es trompé pour une date. Es-tu sûr que tu voulais marquer le 29 mars 1962 ?? Parce que je crois que c’était fini la guerre des religions ! Très bel arbre en tout cas !

    Amitiés, Marie

  2. 9 avril 2009 à 14:11

    Bonjour Marie,

    une petite faute de frappe vite corrigée, il s’agit de 1762 forcément !
    merci de ta visite, à bientôt

  3. Sisley
    9 avril 2009 à 19:03

    J’avais eu l’occasion de le voir en photo auparavant mais non l’histoire et elle est une fois de plus intrigante et le chêne devient complice.

    Un arbre est beau sans qu’on lui demande quoi que ce soit, mais quand alors une histoire, conte ou légende lui son rapprochés, ça devient une aventure du passé qu’on réécoute !

  4. 9 avril 2009 à 19:37

    Salut l’ami !

    moi aussi cela faisait longtemps que je le connaissais, mais comme il avait deux noms je mes suis douté d’une histoire oubliée… J’ai alors enquêté, cela a pris du temps, mais finalement ce drame sanglant c’est révélé.

    Et puis j’aime bien la dégaine de l’arbre, ils sont plusieurs chênes avec ce port typique dans la région, vieux gardiens des cours de ferme.

  5. 10 avril 2009 à 12:45

    Il est vraiment très beau, avec une forme atypique,
    et ce tronc creux, où l’on peut se cacher…

  6. 11 avril 2009 à 16:29

    Bonjour Lucie,

    un chêne légendaire qui nous fait remonter le temps…

  7. gilougarou
    16 avril 2009 à 10:13

    Encore une fois on peut remercier Han Van Meegeren pour ses photos. Je trouve ses reportages très purs et sans fioritures inutiles. J’adore son site très complet. Mais ce que je préfère ce sont les arbres dont elle fournit des clichés de Henri Gadeau de Kerville 100 plus tôt. C’est touchant être ainsi témoin de l’évolution d’un arbre au cours d’un siècle.

  8. 16 avril 2009 à 16:33

    Bonjour Gilougarou,

    je suis content que tu remercies Han pour son travail, son site est vraiment bien fait, on sent qu’elle voue une réelle admiration pour nos gros arbres. faut dire qu’en Hollande les vieux arbres ne sont pas légion… Et souvent, elle mets en valeur le travail de Henri Gadeau de Kerville, c’est d’ailleurs pour ça que j’ai mis en lumière le livre consacré à ses photos d’un autre siècle.
    https://krapooarboricole.wordpress.com/2009/04/08/les-vieux-arbres-de-normandie-henri-gadeau-de-kerville-photographe/

    Bonne journée

  1. 7 juin 2010 à 20:16
  2. 8 juin 2010 à 02:39
  3. 10 juin 2010 à 14:25
  4. 8 septembre 2010 à 11:30
  5. 13 novembre 2010 à 11:48

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s