Accueil > Chênes isolés > Chênes de Thouarcé (Maine et Loire)

Chênes de Thouarcé (Maine et Loire)

Me voici de retour de vacances, un mois loin du blog ça fait du bien ! Et joie et bonheur, la mare du krapo n’a pas été désertée, et quelques vieilles branches attendaient sagement dans ma boite mail. Merci à vous…

Commençons par la découverte de beaux chênes sur la commune de Thouarcé dans le Maine-et-Loire, un chouette reportage arboricole pour nos retrouvailles… “Le premier se situe au lieu-dit La Sorinière, planté au milieu de la vigne , il domine la vallée du Layon et sa situation est des plus enviables. Il a pu contempler des générations de vignerons œuvrant au milieu des ceps, et profiter du magnifique point de vue que sa station lui offre.”

“Ce fringuant jeune  homme peut avoir 300 ans, avec ses 5 mètres 40 de circonférence à 1,30m de haut, et ses 20 mètres de haut – pour un maximum de 25 mètres d’envergure (grâce notamment à sa branche la plus basse que je trouve particulièrement impressionnante).”

“En tout cas, il lui reste sans doute bien des décennies à parcourir car il semble en parfaite santé, si l’on omet le fait que sa cime semble avoir disparu et qu’il lui manque une portion d’écorce à sa base.”

“J’espère que vous aurez autant de plaisir à visionner les photos qu’il m’en a procuré lorsque je l’ai découvert au hasard d’une promenade à vélo.”
___

“Et comme tu l’avais dit dans un de tes articles, quand il y a un gros spécimen quelque part, il y en a un autre… 250 mètres plus loin, caché derrière un petit bois. Je te présente donc ce soir le chêne du domaine de Fesles. Il se situe au beau milieu du parc du château de Fesles comme pièce maîtresse de l’agencement paysager.

“Selon le sympathique vigneron qui m’a accueilli, ce chêne aurait trois siècles et demi. Il mesure 5m60 à 1m30 du sol, s’élève de 20 mètres et s’étale sur 27 mètres de large. Le coup de cœur de mon hôte fût de le découvrir un matin d’hiver alors que le givre recouvrait le moindre de ses rameaux et que le chêne se trouvait éclairé par les lampes prévues pour le mettre en valeur la nuit venue.”

“En fait, les deux chênes appartiennent au même vignoble et ils ont été respectés depuis le tout début par les vignerons qui se sont succédé. Il y a donc fort à parier qu’ils seront maintenus comme gardiens des lieux pendant fort longtemps, l’un veillant sur le château, l’autre sur la treille.”

Merci pour cette belle découverte Gilles, deux bons vieux chênes qui ne sont pourtant pas dévoilés dans le livre sur les arbres remarquables du Maine et Loire. Ça fait toujours plaisir d’en découvrir un autre pas loin, pas vrai ? Et vu leur situation, il y a fort à parier qu’ils vont continuer à vivre paisiblement, pendant de nombreux siècles.

Catégories :Chênes isolés
  1. 1 avril 2009 à 16:15

    Krapo est de retour ! J’espère que ce n’est pas un poisson…

    De très beaux chênes comme on aimerait en avoir dans son jardin !
    Ils ne sont pas aussi beaux, mais je vais enfin avoir des arbres dans le jardin (enfin !) de la future maison où je dois emménager mi-juin… Je trépigne d’impatience !

  2. 1 avril 2009 à 17:40

    Bonjour Lucie,

    oui je suis de retour mais ce n’est pas une blague…
    pour avoir d’aussi beaux chênes dans son jardin, soit il faut avoir hérité d’une vieille propriété de famille, ou alors jouir d’une très longue vie… Mais nul doute que ceux que tu as planté deviendront vieux à leur tour, mais seulement on ne sera plus là pour voir ce spectacle.

  3. Sisley
    1 avril 2009 à 20:37

    Notre bon vieux chene est de retour,
    y a pas dire c’est deux sacr gaillards !!
    Merci aux vignerons respectueux, car ils ne prsentent aucun signes de taille quelconque et vivent tranquillement.
    Pour l’histoire d’un arbre cherch et d’un arbre trouv l’improviste, a m’arrive de temps autre et j’avoue que le specimen que je ne cherchais pas est souvent plus impressionnant que le premier.

  4. 4 avril 2009 à 16:38

    Salut Sisley,

    le retour en force du chêne ! Une belle découverte, et comme tu le rappelles, merci aux vignerons respectueux qui veillent sur ces deux anciens.

  5. 9 avril 2009 à 16:09

    Chez moi dans le finistre il est un petit village nomm Locmaria Berrien, dans le centre bourg un beau chne y habite depuis des millnaires. L’occasion se prsentera que je le prendrais en photo pour vous l’envoyer sue votre blog ou sur le mien
    A bientt trs beau blog

  6. 9 avril 2009 à 16:21

    Bonjour lartriste,

    Chouette une bretonne ! Moi aussi j’ai une partie de mes racines vers là-haut (j’ai migré vers le soleil du Sud il y a quelques années). Cela fait longtemps que je cherche des photos des chênes de Locmaria-Berrien, c’est avec grand plaisir que je publierais tes photos pour les présenter à mes lecteurs. Dans le même temps si tu peux mesurer leur circonférence à 1,40m de haut, mes notes sont vieilles, et j’aimerais bien les actualiser (si tu ne peux pas, pas très grave…)

    Content que tu te plaises sur le blog, à bientôt.

  1. 7 juin 2010 à 22:25
  2. 8 juin 2010 à 01:28
  3. 8 juin 2010 à 22:06
  4. 10 juin 2010 à 17:02
  5. 4 juillet 2010 à 09:49

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s