Accueil > Chênes de futaie > Chêne Saint Louis, forêt de Tronçais (Allier)

Chêne Saint Louis, forêt de Tronçais (Allier)

Après le chêne de la Bouteille, poursuivons avec Laurent la découverte des arbres remarquables de la forêt de Tronçais. Le chêne Saint Louis est né au cours du XVIè siècle, situé sur une limite, il matérialisait le périmètre de la Forêt Royale le long de l’étang du Vieux Morat. C’est sa silhouette et son aspect imposant qui lui ont valu le nom royal de “chêne Saint Louis” (clic les photos).

--

Ce chêne a été foudroyé sur sa face nord-est, il a d’une manière remarquable “sectorisé” sa zone non fonctionnelle., et il ne présente aucun signe de sénescence.
Mensurations : 34 mètres de hauteur et 6 mètres de circonférence. Envie de continuer la balade en forêt de Tronçais ? alors visitez le site de Laurent, c’est par ici.

A ne pas confondre avec le chêne Saint Louis à Saint Maurice sur Dargoire dans le Rhône, celui-ci est isolé dans un pré à vaches, voir ici.
____

Mise à jour le 02/06/2009 : Gilles s’est rendu en forêt de Tronçais près de ce vieux chêne.

-

“Je l’ai mesuré à 6m25 à 1m30. Ma balade m’a ainsi mené près du chêne de la résistance, le Stebbing, la Sentinelle et les Jumeaux. J’ai également croisé un chêne solitaire dans la partie en régénération de la futaie Colbert qui pourrait se faire bientôt nommer le “vieux Morat” en remplacement du Morat qui fut abattu récemment (pas de certitude à ce sujet, mais les prétendants sont peu nombreux alors je ne dois pas me tromper). Cette promenade va donc bientôt s’appeler les 6 chênes.”

--

“Cependant, j’ai eu le bonheur de constater qu’il y en avait bien plus que 7 car le chêne de la résistance et le chêne saint louis sont chacun dans des parcelles converties en réserves naturelles et ces 2 rois sont donc encadrés par des spécimens tout aussi impressionnant. On en prend plein les yeux !”

Merci pour l’actualisation des données Gilles, un vieux chêne tombé cet hiver, mais du coup c’est aussi la découverte des nouveaux chênes qui viendront prendre la place de leurs aïeux qui ont rendu cette forêt célèbre a-delà de nos frontières…

About these ads
Catégories:Chênes de futaie
  1. 17 février 2009 à 03:52 | #1

    Vraiment admirable ce chêne né au XVIè siècle avec sa hauteur de 34 mètres et son tour de taille de 6 mètres ….Son ombrage doit être bienfaisant dans les chaudes journées de l’été :-)

    Toujours aussi remarquable ta forêt Krapoarboricole…
    pogne et bonne promenade dans les bois
    ~Bonsai~

  2. 17 février 2009 à 08:02 | #2

    Salut Bonsai,

    regarder les arbres est le moyen le plus sûr pour voyager dans le temps…
    content que tu prennes toujours du plaisir à la ballade arboricole,

    à bientôt

  3. 17 février 2009 à 10:19 | #3

    Il me plaît beaucoup, ce chêne, cette blessure au cœur de la beauté et de la majesté joue en mon cœur une symphonie familière…

  4. 17 février 2009 à 10:20 | #4

    Bonjour Lucie,

    sensibilité végétale qui te permet de le ressentir,
    un beau chêne, un arbre-roi de cette ancienne forêt,
    violemment brulé et pourtant quelle force émane de lui !

    au plaisir

  5. 17 février 2009 à 10:25 | #5

    Ça me transporte dans le vert !

  6. 17 février 2009 à 11:00 | #6

    Salut Lyriann,

    revoir du vert de forêt en plein hiver, ça a du bon !
    vite les beaux jours… mes pieds rêvent de chemins forestiers…

  7. Sisley
    17 février 2009 à 11:36 | #7

    Vraiment étrange avec ce côté foudroyé !
    Et qu’il ait encore une telle vigueur est vraiment représentatif des chênes.

  8. 17 février 2009 à 13:00 | #8

    Bonjour Sisley,

    c’est bien cool de découvrir les chênes de cette forêt,
    il est vraiment ‘majestueux’ , et même foudroyé il garde sa superbe !

  9. Sisley
    27 décembre 2010 à 21:46 | #9

    " Pendant plusieurs décennies, l’administration forestière n’a pas souhaité classer d’arbres remarquables en dehors des parcelles de l’affectation en cour de régénération. C’est ainsi que ce chêne, repéré et baptisé officieusement par Jacques Chevalier dès les années 1930, ne fut réellement classé qu’en 1967, après une proposition sans suite des Amis de la forêt en 1955. Entre temps il a gagné en notoriété." – Un tour de Tronçais en 40 arbres remarquables -

    Ce chêne devrait avoir aujourd’hui 450 ans, car vers 1665 on pense qu’il avait 40 cm de diamètre pour une centaine d’années et fut choisit comme pied cornier afin de délimiter des parcelles, c’est probablement ce qui lui a sauver la vie.

    Son nom vient du roi St Louis qui rendait la justice sous son chêne en forêt de Vincennes, et d’après une légende, la branche basse horizontale du chêne aujourd’hui baptisé St Louis servait de potence, mais y a t-il une once de vérité dans cette histoire ?

  1. 7 juin 2010 à 12:27 | #1
  2. 7 juin 2010 à 23:55 | #2
  3. 9 juin 2010 à 16:34 | #3
  4. 10 juin 2010 à 14:13 | #4
  5. 23 juillet 2010 à 16:29 | #5
  6. 29 septembre 2010 à 10:13 | #6
  7. 29 décembre 2010 à 10:15 | #7
  8. 13 juin 2011 à 14:58 | #8

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s