Accueil > Peupliers > Vénérables peupliers, Montpellier de Médillan (Charente Maritime)

Vénérables peupliers, Montpellier de Médillan (Charente Maritime)

Voici un arbre dont l’existence m’avait été raconté comme une légende : à Montpellier de Médillan, en Charente Maritime il existerait deux peupliers noirs énormes et très vieux…  Par la suite l’info me fut confirmée dans des livres, parfois même accompagné d’une petite photo… Mais avec ce superbe cliché de Yanick, la légende devient réalité…

“Il s’agit d’un des 2 peupliers de Montpellier de Médillan. Le second à été très endommagé par le tempête de 1999. Ces arbre auraient été plantés au XVIème siècle selon les anciens du village. Celui que je t’envoie a été photographié en 2005. Il faisait à l’époque 10.50 m de circonférence à une hauteur de 1.30m.” (clic la photo)

Je suis vraiment content d’avoir découvert ce vénérable, merci pour les photos Yanick. Si l’âge semble être largement surestimé, 220 ans serait plus raisonnable… ce qui est remarquable pour des peupliers. Ce cliché est hallucinant, quelle écorce torturée, des dimensions plus qu’honorables qui font passer un grand gaillard pour un hobbit… Je l’ai d’ailleurs laissé en grand format, comme ça tous pourront s’approcher au plus près…

Pour en voir plus sur ce peuplier, consultez cette galerie Picasa, par ici.

Catégories :Peupliers
  1. Sisley
    1 février 2009 à 02:21

    C’est fou, 500 ans !!!

    Dire que le plus gros que j’ai trouvé pour l’instant fait moins de la moitié de sa circonférence. On voit qu’il est très vieux, mais toutefois résistant. J’ai entendu parler d’autres peupliers noirs dépassant les 9 m de circonférence, peut-être moyen de trouver plus d’infos. En tout cas exceptionnel.

    En République tchèque il est mentionné qu’on trouve un de 15,7 m de C.

    • mario domljan
      3 août 2010 à 21:19

      Je suis passé à proximité le 25 juillet – j ai hélas ! constaté le décès de son frère déjà mal portant –

  2. 1 février 2009 à 13:29

    Salut Sisley,

    incroyable non ? 500 ans pour cette essence… des vénérables…
    à regarder l’écorce, on se rend vite compte de l’âge canonique,
    cela faisait tellement longtemps que je voulais les voir en photo !

    J’espère que tu trouveras les liens vers ce spécimen tchèque…

    Bon dimanche

  3. 1 février 2009 à 13:29

    Bonjour,

    Tout d’abord je vous remercie et vous félicite pour ce site merveilleux, qui rend hommage à ces êtres sensationnels que sont les arbres.

    Je suis artiste-bijoutier poète à Sion en Suisse, mon but est de redonner comme une seconde vie aux arbres en sculptant les plus nobles matières.
    De plus je m’emploie à sensibiliser les gens au respect de la nature en leur faisant connaitre les bois précieux et autres.
    Pourrais-je avoir votre autorisation pour mettre quelques une de vos photos dans mon blog ? J’en serais honoré et je manquerais pas de mettre le lien vers votre site qui mérite vraiment d’être connu🙂 vous pouvez m’envoyer un mail ou laisser un commentaire sur mon blog…

    bonne suite

  4. 1 février 2009 à 14:00

    Bonjour Laurent,

    Sympa ton travail avec les bois précieux,

    bien content que ta balade en forêt t’ait plu,
    évidemment tu peux piocher dans les photos,
    toutes sont ‘marquées’ du nom de leur auteur,
    et comme moi, ils sont ok pour les laisser diffuser
    (pour un usage privé bien sûr) avec un lien vers le blog…

    Bon dimanche

  5. 1 février 2009 à 15:39

    STU-PE-FIANT !

  6. 1 février 2009 à 16:01

    Bonjour Lyriann,

    ça impressionne un peuplier comme ça…

  7. Sisley
    1 février 2009 à 22:16

    Tout ce que j’ai comme info pour le peuplier tchèque c’est qu’il est proche du village de Lochoviche et qu’il détient le record du pays voir plus.
    J’essaye de chercher dans la langue appropriée mais d’après Jeroen Pater (Arbres d’Europe) il serait quasi inconnu même dans le pays.

  8. 1 février 2009 à 22:50

    Hello Sisley,

    alors tu te mets au tchèque ? Pas trop dur ?
    Tu finiras bien par trouver des photos de cette vieille branche,
    ou bien serait-ce l’arbre qui va te trouver ? Va savoir, la vie est bien faite…

    à bientôt

  9. cheyenne
    1 février 2009 à 22:58

    ….. waou ! ….
    j’ai bien vu les p’tits champignons là pour les p’tis lutins!
    fantastique!

  10. 2 février 2009 à 11:45

    Salut Cheyenne,

    ça faisait longtemps que les indiens n’étaient venus…
    ainsi toi aussi tu as vu les champignons ? On peut voir ça comme des abris à lutins… mais n’oublions pas que ce parasite va surement le faire tomber à terre, à échéance plus ou moins longue…

    Bises à toute la maisonnée !

  11. Sisley
    4 février 2009 à 12:46

    Tout compte fait, j’ai bien relu l’info sur le peuplier tchèque et là je vois que j’ai cent ans de retard, car il est tombé en 1905. (lol)
    Un de 9,65 se trouve dans les alentours de Charmes sur herbasse (26), il aurait 150-175 ans. Il croît rapidement et ainsi pourrait atteindre des dimensions très respectables d’ici quelques années.

  12. 4 février 2009 à 13:43

    Salut Sisley,

    mort de rire ! Ça m’est déjà arrivé plusieurs fois de chercher un arbre maintenant disparu. Le dernier en date, c’était le châtaignier d’Abbaretz, le tronc millénaire était mort, ne subsistait qu’un rejet à ses côtés…

    bonne journée l’ami

  13. gael56
    8 mai 2009 à 11:15

    salut,

    j’ai été la semaine dernière sur place et j’ai eu du mal a les trouver car les habitants, on dirait ne veulent pas divulguer l’endroit car ils st chez un privé. Après 40 min de recherche (1 km de l’église a vol d’oiseau) j’aperçois une silhouette qui dépasse toutes celles des alentours. Sur place je constate bien 2 vieux peupliers dont un abimé surement par la tempête 99. bien sur j’ai demandé l’accord a la propriétaire anglaise. Pr le plus gros 10.1m a 1m le 2 em pas mesuré mais sur le livre d’arbres remarquables du dep 9.5m, l’age est le même que la maison d’après la proprio ou on peut lire 1614.

  14. 28 novembre 2009 à 20:15

    Extraordinaire ! Dommage que je ne puisse pas voir les feuilles de près. C’était pour voir si c’est bien le même type d’arbre que j’ai dans ma rue (en bcp plus petit).
    Il y en a un qui s’est arraché (pas déraciné) lors des derniers vents; il était pourtant tout jeune, mais le responsable des espaces verts de Montpellier, où j’habite, dit que ça arrive souvent (ils vont replanter une autre essence).
    Je vais demander à mes cousins une photo du vieux séquoia qu’on a en Haute-Loire car il est plutôt impressionnant et je pourrait t’envoyer une copie.

    A bientôt.

  15. 29 novembre 2009 à 16:39

    Coucou Bé@,

    je t’avais bien dit qu’il était de belle stature !

  16. Jef
    2 février 2010 à 15:00

    Salut les gars,

    j’ai toujours entendu dire que le Blanc du Poitou est le résultat d’une hybridation naturelle entre un peuplier américain dit peuplier de Virginie ou peuplier suisse d’une part, un peuplier noir local d’autre part pour former ce fameux peuplier Blanc du Poitou (Populus x euramericana Blanc du Poitou) apparu entre 1845 et 1875. Si je ne me trompe pas, où nos peupliers de Montpellier n’ont pas l’âge qu’on leur prête, où ce ne sont pas des Blancs du Poitou. Il faudrait que l’un ou l’une d’entre vous photographie ses feuilles pour que je puisse les comparer.

    Jef

  17. 2 février 2010 à 16:37

    Salut Jef,

    intéressant tout ça… je vais essayer d’obtenir des photos des feuilles,
    mais je ne promets rien, je vais demander au reporter en Charente Maritime.

    L’âge annoncé localement est largement surestimé, 220 ans serait plus honnête ! (la propriétaire des lieux estime que les 2 peupliers ont été plantés en 1614 à la construction de la maison)

    au plaisir de te recroiser dans la forêt,

  18. 31 mars 2010 à 14:08

    Bonjour et merci de ces infos.

    je suis chargé de recherches à l’INRA d’Orléans et suis en charge de la conservation des ressources génétiques de cette espèce (suite à engagement de l’État de sauver les ressources génétiques forestières, engagement qui date de 1991).
    Je connaissais les peupliers noirs de Montpellier de Madillan, trouvés après une vrai chasse au trésor. Plus de 10 m de circonférence, je confirme. Nous avons récupéré des boutures de ces deux arbres, elles ont été multipliées au Conservatoire National de la Biodiversité Forestière (Guéméné Penfao, Loire Atlantique) et elles se portent bien. Cet individu est donc sauvé.
    Merci pour l’info de Boult-sur-Suippe. Je ne le connaissais pas.
    J’ai d’autres individus dans ma base de données. Vous pouvez en voir quelques uns sur le site Web que nous avons crée il y a deux ans.
    Quelques infos : le peuplier noir peut vivre plus de 200ans. J’ai moi même compté 220 cernes sur un peuplier noir (coupé pour des raisons de sécurité) au bord d’un gave des Pyrénées.

    Bravo pour votre passion.
    A bientôt
    Marc Villar

    NB / je suis preneur d’infos sur d’autres peupliers noirs surtout dans le grand Nord de la France, ou il est rare.

  19. 31 mars 2010 à 14:50

    Bonjour Marc,

    merci d’avoir laissé tes mots par ici, c’est marrant car dans les articles concernant les peupliers, plusieurs fois le lien a été fait en direction de votre site sur les peupliers noirs. Très intéressantes tes infos, je suis vraiment heureux d’apprendre que vous ayez multiplié avec succès les deux peupliers de Médillan.

    Le blog est collaboratif, alors si tu souhaites nous faire découvrir des peupliers remarquables de ta connaissance (ou tout autre essence), c’est avec plaisir que je publie photos & mesures.

    Et si jamais nous d&nichons de nouveaux peupliers,
    je ne manquerai pas de te pr&venir par mail.

    Arboricolement…

  20. 7 avril 2010 à 22:40

    A Marc Villar : Belle initiative que de conserver in-vitro des espèces sauvages afin de garantir une sorte de bibliothèque génétique.

    Ceci étant : quelle garantie avons nous pour ne pas voir réapparaître ces souches sauvages performantes (10 mètres de circonférence c’est une preuve de performance en durabilité) dans un cultivar commercial au profit d’une grande firme horticole ? On ne connaît que trop le vol des souches génétiques de céréales en Amérique du Sud qui prive les autochtones de leurs droits fondamentaux sur leurs modes de vies ancestraux.

    Ainsi, notre travail désintéressé d’inventaire au nom de la célébration de la beauté de la nature ne serait-il pas pour vous une mine d’information gratuite pour alimenter vos recherches à but commercial ?

    Personnellement, je considère que la meilleure voie de conservation des essences sauvages est le respect des espaces naturels qui sont l’aboutissement de millions d’années d’évolution ce qui garantit le fait que l’on observe à l’état naturel le meilleur des individus par rapport à une station donnée.

    Je vous renvoie à l’excellentissime livre de Didier Carbiener : « Les arbres qui cachent la forêt » (1995) qui nous offre une vision moins dogmatique et plus naturelle de la gestion des espaces naturels.
    Voyons à plus long terme et oublions un peu nos nombrils pécuniaires, car bizarrement, cela pourrait s’avérer plus rentable sur la durée.
    Je ne remets pas en cause votre travail et je ne suis surtout pas réfractaire aux progrès de la science qui affine notre perception du monde qui nous entoure, je m’interroge simplement sur la finalité de vos recherches : qui finance ?

  21. ludovic lhostis
    13 janvier 2011 à 18:38

    bonjour, je connais un peuplier trés vieux dans un petit village de charente maritime dans la cours d’une ferme à qui puis-je envoyer une photo? je pense qu’il est aussi gros que celui de la photo peut etre plus je ne saurais dire.

    • Yanick
      13 janvier 2011 à 19:08

      Bonjour Ludovic,
      Regarde en haut de page,
      il y a un onglet contact.

  1. 7 juin 2010 à 22:24
  2. 8 juin 2010 à 15:37
  3. 8 juin 2010 à 22:03
  4. 8 juin 2010 à 22:17
  5. 8 juin 2010 à 22:27
  6. 28 juin 2010 à 23:48
  7. 29 septembre 2010 à 13:48
  8. 1 février 2011 à 13:13
  9. 23 avril 2016 à 21:33

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s