Accueil > Fables... > Arbres légendaires médiévaux

Arbres légendaires médiévaux

Au cours de mes recherches, j’ai découvert de nombreux arbres médiévaux légendaires. Le plus étrange, c’est que ces arbres sont décrits dans des publications “scientifiques” de l’époque ! En voici quatre, pour lesquels j’ai réussi à trouver des illustrations.

arbreacanard.png

L’arbre à canards…

“Portrait de l’Arbre qui porte des feuilles, lesquelles tombées par terre se tournent en oiseaux volants, et celles qui tombent dans les eaux se tournent en poissons.”

Il s’agit d’une gravure de l’édition originale, je cite le titre évocateur du livre en entier :
Claude Duret, Histoire Admirable des Plantes et Herbes Esmerveillables & Miraculeuses en nature : Mesmes d’Aucunes Qui sont Vrays Zoophytes, ou Plant-Animales, Plantes & Animaux tout ensemble, pour Avoir Vie Vegetative Sensitive & Animale : Avec Leurs Portraicts au Naturel, Selon les Histoires, Descriptions, Voyages, & Navigations des Anciens & Modernes…, à Paris, chez Nicolas Buon, 1605.

“Nous avons autrefois entendu qu’en Écosse il y avait un arbre, lequel, étant crû sur le rivage d’une rivière, produisait des fruits qui avaient la forme de canes, et qu’étant près de mûrir ils tombaient d’eux-mêmes, les uns en terre, les autres en l’eau ; et que ceux qui tombaient en terre pourrissaient, ceux qui étaient tombés en l’eau, prenant vie, nageaient sur les eaux et s’envolaient avec plumes et ailes en l’air ; de laquelle chose comme, étant en Écosse, nous enquérions de Jacques, roi d’icelle, homme bien carré et chargé de graisse, nous apprîmes que les merveilles s’enfuient toujours plus loin, et que cet arbre tant renommé ne se trouve pas en Écosse, mais aux îles Orcades.”
(Æneas Sylvius Piccolomini, futur pape Pie II (1405-1464). cité par Claude Duret)

Duret-Claude-1605

L’arbre de l’île de Cimbulon…

“…lors qu’une Plante devient Animal, elle s’ennoblit, & monte dans un plus haut degré, en aquérant la vie fenfitive. Voici un Arbre de ce fécond genre. Proche l’Ifle de Cimbulon, il y en a une autre, où fe trouve un Arbre dont les feuilles en tombant fe changent en animaux. Elles ne font pas fi-tôt à terre, qu’elles commencent à aler comme une poule fur de petites jambes.” ».
..dit qu’il a gardé une de ces feuilles huit jours dans une écuelle, qu’elle fe mètoit à marcher, dez qu’il la touchoit & qu’elle ne vivoit que d’air.”
Scaliger parle de ces mêmes feuilles, & dit, comme s’il l’avoit vu, qu’elles marchent , & s’en vont fans façon , quand on les veut prendre.”
“Bauhin dit qu’elles font affez femblables aux feüilles de Meurier, & qu’elles ont de chaque côte deux piés courts, & aigus. Si cela eft, ajoute ce Savant Bota- nifte, il eft à craire que ces feüilles en fe corompant aquierent une vie plus noble, favoir la vie fenfitive, que les Phyficiens n’ont jamais féparée du mouvement progreffif. Il ne les faut donc plus compter dans la famille des végétaux. C’eft un grand prodige , qu’une feuille d’Arbre fé change en animal, & qu’elle raffemble en elle le fentiment et le mouvement progreffif.”
(Monsieur l’abbé de Vallemont, Curiositez de la nature et de l’art sur la végétation ou l’agriculture et le jardinage dans leur perfection, 1709)
..

arbreaambre.jpg

L’arbre à ambre…

L’origine de l’ambre était inconnue pour la plupart des gens  de l’Antiquité [1],  ce qui a amené de nombreuses légendes. Ils tenaient la résine fossile comme un élément magique, et des talismans en étaient fabriqué.  Découvert sur les rivages côtiers, ou sur les rives de grands fleuves, on l’a gardé pour le produit d’un mystérieux poisson, par la suite appelé Amberfish, qui mangeait les fruits de l’arbre à ambre situé en pleine mer.  D’autres pensaient qu’il s’agissait de la mousse de mer cristallisé… Seuls les moins crédules pensaient que la résine n’ait été un produit mystérieux de la mer, mais pourrait provenir d’arbres.

La première publication “scientifique” de cet arbre date du 15 siècle dans l’Hortus sanitatis (jardin de la santé).  L’encyclopédie compte plus de 1000 illustrations, et est considérée aujourd’hui comme l’un des ouvrages majeurs de son temps et comme le principal ouvrage d’histoire naturelle du Moyen Âge.. Sa première édition a été créée en 1491 par Jacob Meydenbach imprimé à Mayence.  Le Hortus Sanitatis est cependant plus qu’un livre de fines herbes et un livre de médecine, car il traite également de différentes catégories d’animaux et de minéraux..

ipohtree.jpg

L’arbre Ipoh…

Sur l’île indonésienne de Java se trouvait Antjaris ou l’arbre Ipoh (Antiaris toxicaria)  nommé par les gens du l’île : Bohun Upas. Le Antjaris est une sorte de figuier, et mesurant de vingt à trente mètres de haut avec un tronc droit.  Malgré sa beauté, il possédait sur les îles Sunda la réputation d’un arbre de mort. Les premiers navigateurs européens qui ont visité l’archipel, et qui ont eu accès aux histoires et légendes des peuples autochtones sur l’île, ont raconté, de retour au pays, que l’Upas serait dangereux dans un rayon de trente kilomètres, aucun oiseau ne pouvait voler à proximité . Ni hommes, ni bêtes ne peuvent approcher à pied de l’arbre, sans la mort à souffrir. À tout le malheur, le poison est inodore, de sorte que l’homme approche à proximité d’un arbre Ipoh, disperse les ossements humains et des animaux morts, mais il a vu trop tard…

Catégories :Fables...
  1. 11 janvier 2009 à 04:42

    Que de mythes sur les arbres… Très bons travail de recherche Krapoarboricole.

    Ton blog devient de plus en plus incontournable pour qui s’intéresse aux arbres hors du commun…

    Un jour, ce blog deviendra lui aussi légendaire 😉

    Bonne journée et pogne bien secouée
    ~Bonsai~

  2. 11 janvier 2009 à 13:03

    Coucou Bonsai,

    Il existe tellement de mythes ou de légendes associés aux arbres,
    ça me plait de fouiller les livres et de démêler tous ces mystères…

    Si ce blog devenait légendaire, ce serait la plus belle récompense !

    A plus l’ami

  3. 27 janvier 2011 à 18:07

    de bien belle légendes.

    j’ai découvert ton blog (complet et instructif) grâce au forum des arboristes grimpeurs (allo olivier)

  4. 27 janvier 2011 à 18:38

    Bienvenu dans la forêt Marc,

    le blog est collaboratif, alors si jamais tu souhaites participer à l’aventure, c’est avec grand plaisir que nous accueillerons un nouveau reporter arboricole. (très bien fait le forum des arboristes grimpeurs)

  5. 15 février 2018 à 12:19

    Barnacle Geese. Facsimile of an Engraving on Wood, from the « Cosmographie Universelle » of Munster, folio, Basle, 1552.

  6. 25 novembre 2018 à 09:49

    Voir la bibliothèque numérique de Lyon (p.309).
    http://numelyo.bm-lyon.fr/f_view/BML:BML_00GOO0100137001100582720/IMG00000005

  7. 25 novembre 2018 à 10:15
  8. 30 novembre 2018 à 12:10

    Hortus Sanitatis

    Plus de détails concernant les croyances sur l’ambre au Moyen-Âge :
    https://www.unicaen.fr/puc/sources/depiscibus/consult/hortus_fr/FR.hs.4.19

  1. 8 juin 2010 à 20:35
  2. 9 juin 2010 à 13:35
  3. 2 juillet 2015 à 09:14
  4. 11 janvier 2018 à 12:23
  5. 13 janvier 2018 à 06:00

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :