Accueil > Chênes de futaie > Chêne Émery, forêt de Bercé (Sarthe)

Chêne Émery, forêt de Bercé (Sarthe)

Quelques courriers échangés avec Sisley, nous recherchons de très hauts chênes, souvent issus d’anciennes futaies cultivées. Les plus grands de tous se situeraient en forêt de Bercé, mais ni lui, ni moi ne sommes passé par cet endroit ; et un seul site montre ces arbres en photos. Je contacte l’auteur du blog qui accepte sans hésitations de prêter ses clichés.

Le chêne Émery est un des chênes vénérables de la forêt de Bercé. Colbert a en son temps réquisitionné cette forêt pour faire du bois destiné à la charpente marine. La forêt de Bercé a un cycle d’exploitation de 240 ans qui doit être porté à 180 ans. Un certain nombre de chênes y sont remarquables par leur âge ou leur hauteur.

Ce vénérable chêne, âgé d’environ 265 ans, culmine à 47 mètres, sa hauteur sous branches est de 30 mètres ; vraiment impressionnant pour cette essence. Sa circonférence est de 3,31 mètres à 1,30 m. Il porte le nom d’Auguste-Joseph Émery, en hommage à cet ancien Conservateur des Eaux et Forêt ayant exercé de 1889 à 1929.

Il s’agit vraiment d’un chêne impressionnant, dur de se rendre compte en photo du gigantisme de ce arbre, 47 mètres de haut… c’est dingue ! Si vous vous rendez dans cette forêt, sachez qu’il existe plusieurs autres chênes remarquables : le chêne Sernaise, le chêne Marinier, le Rouleau de la Roussière et le nouveau chêne Boppe…

Merci pour ces photos Bernard, enfin je découvre cette forêt historique, façonnée de si belle façon par nos anciens sylviculteurs. J’ai  vraiment hâte de voir tes prochains clichés de la Futaie des Clos pour découvrir ces autres géants. Bernard possède un blog consacré à son village Jupilles, situé en bordure de cette grande forêt, faites un tour, c’est par ici.

Envie de poursuivre la balade en Forêt de Bercé ? Faites un tour par ici

Catégories :Chênes de futaie
  1. 25 décembre 2008 à 12:46

    Les photos sont superbes ! Nous avons eu la chance de pouvoir nous rendre à la forêt de Bercé le mois dernier. Nous avons passé une nuit en chambre d’hôtes à Jupilles, justement, ce qui nous a permis de bien en profiter ! Nous avons visité la futaie des Clos, le sentier de découverte (très bien fait pour initier des enfants à la sylviculture) et nous sommes perdus dans les bois en cherchant un cours d’eau, comme il se doit. Il a été difficile de repartir, c’est vraiment un lieu magique !

  2. 25 décembre 2008 à 12:50

    Bonjour Lucie,

    je ne me suis jamais rendu dans cette forêt,
    mais maintenant que j’en ai vu un peu, ça me démange d’aller m’y perdre…
    mais peut-être as-tu quelques photos à me prêter de cet endroit magique ?

    bonne journée et à bientôt

  3. Sisley
    25 décembre 2008 à 13:03

    C’est vraiment fantastique ces arbres de futaie, qui en évoluant vont chercher la lumière à des hauteurs extraordinaires.
    On peut remercier ces forestiers d’autrefois pour leur savoir faire.

  4. 25 décembre 2008 à 13:22

    Salut Sisley,

    comme tu vois j’ai suivi la piste du chêne Emery…
    contacté Bernard et c’est avec plaisir qu’il prête ces photos,
    bientôt, il me fera parvenir d’autres clichés d’une futaie magnifique,
    tu as raison de souligner le savoir-faire d’antan, c’est vraiment splendide !

    joyeux Noël l’ami et heureuse nouvelle année !

  5. 14 janvier 2009 à 12:30

    Bonjour à toutes et tous,

    la foret de Bercé, c’est plus de 6000ans d’Histoire et la forêt de tous les superlatifs. Grande comme Paris intra Muros, ayant elle aussi sa tour (le plus haut pylône de France …plus haut que la tour Eiffel), il y pousse le nec plus ultra du chêne dont on retrouve le goût dans les Cognacs, Bordeaux, ou autres grands crus. le chêne Emery n’y est pas le plus haut chêne de cette forêt, il est surpassé par ses voisins des sources de l’Hermitière (50m) …

  6. 14 janvier 2009 à 13:59

    Bonjour Yves,

    très intéressant tout ça, tu sembles bien connaitre cette forêt…
    tu as éveillé ma curiosité avec les sources de l’Hermitière,
    aurais-tu quelques photos des chênes qui s’y trouvent ?
    Je pense au chêne Boppe mais il doit y en avoir d’autres…

    A bientôt

  7. gilougarou
    15 mai 2009 à 14:46

    Quelle hauteur extravagante !

    On se demande comment il a pu résister à toutes les tempêtes.
    Peut-être est-il encore suffisamment souple et qu’en grossissant cela deviendra plus difficile. En tout cas il n’est pas encore si vieux que cela et il serait merveilleux de pouvoir le contempler au siècle prochain. Il sera alors haut ET gros ce qui en ferait un des plus formidables chênes qui soient.

  8. 15 mai 2009 à 17:08

    Salut gilougarou,

    l’héritage du travail de nos anciens sylviculteurs,
    47 mètres de haut, et ce n’est pas le chêne le plus élevé !
    Mais quelle fût élancé, tout droit vers le ciel… il est splendide…
    et dans un siècle, il deviendra l’hôte de ces bois au port royal

  1. 3 janvier 2010 à 18:33
  2. 8 juin 2010 à 14:40
  3. 10 juin 2010 à 14:13

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s