Accueil > Hêtres > Queules du Morvan (suite)

Queules du Morvan (suite)

Il y a quelques temps, je vous avais présenté les queules du Morvan [1]. Des hêtres étranges et tordus, restes d’une ancienne tradition nervienne, décrite par César dans la guerre des Gaules. Mais comme je n’ai pas été dans le Morvan depuis mes 8 ans, pas de photos…

Ne me laissant pas abattre, je prend contact avec Bibracte, le parc archéologique gaulois du Mont Beuvray, car ce lieu recèle bon nombre de ces anciennes haies tressées, qui ont grandi en prenant des formes étranges et irréelles. Voici donc une série de photos cordialement prêtées par Antoine Maillier.


… les fées ne sont pas loin…

Vraiment des formes étranges, et puis toute cette mousse accumulée renforce le côté féérique, voire surnaturel… Si vous vous rendez un jour dans le Morvan, arrêtez-vous au Mont Beuvray, visitez le parc archéologique Bibracte et empruntez le chemin des queules…

Merci pour les photos Antoine, bien sympa de nous faire partager ces trésors cachés…

« Si l’on veut essayer de retrouver quelque chose des gaulois, j’entends quelque chose que le paysage porte encore, même après tant de siècles, c’est à Bibracte qu’il faut aller, sur ce mont Beuvray dominant les plateaux du Morvan. » (Jacques Lacarrière)

____

Mise à jour mai 2010, Marinette vient de m’envoyer quelques clichés des queules.

« Cette forêt du mont Beuvray reste un monde magique et étrange ; je m’y rends plusieurs fois par an (seulement à une heure de chez moi) et à chaque fois, c’est toujours la même fascination ; je ne m’en lasse pas. »

Catégories :Hêtres
  1. mo
    2 octobre 2008 à 09:56

    Superbement tourmentés ! Fées et autres doivent y trouver leur bonheur !

  2. 2 octobre 2008 à 14:06

    Hé salut Mo !

    Hallucinantes ces formes étranges,
    le petit peuple doit se plaire sur cette montagne,
    j’ai bien envie d’aller y faire un tour dans cette forêt enchantée…

    à plus

  3. 5 octobre 2008 à 23:41

    Bonjour Krapo !

    Superbes ces arbres, et alors le premier me donne l’impression d’être un animal/arbre. Pff j’arrive même plus à expliquer ma pensée… faut que j’aille me coucher.

    Biz, Marjoledino

  4. 6 octobre 2008 à 15:34

    Hé bonjour Marjo !

    drôles de gueules ces queules….
    vraiment des formes étranges pour du végétal,
    dès que tu te réveilles, tu m’en diras plus (lol)

    ciôô et à bientôt

  5. 10 mai 2010 à 11:57

    Merci pour ces magnifiques photos.

    Moi aussi, je suis fascinée par ces queules sur le site de Bibracte et cette forêt du mont Beuvray reste un monde magique et étrange; je m’y rends plusieurs fois par an (seulement à une heure de chez moi) et à chaque fois, c’est toujours la même fascination; je ne m’en lasse pas.

  6. 10 mai 2010 à 13:26

    Bonjour Marie,

    la forêt de Bibracte est vraiment un lieu unique, le blog est un espace collaboratif, alors si tu souhaites nous faire découvrir les queules en photos, tu es la bienvenue !

  7. 7 juillet 2012 à 08:53

    impressionnant ces « etres » torturés !! merci de partager
    Mireille

  1. 8 juin 2010 à 14:41
  2. 8 juin 2010 à 15:18
  3. 1 novembre 2011 à 23:40

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s