Accueil > Exploration du Lot > L’arbre de Costa, Gignac (Lot)

L’arbre de Costa, Gignac (Lot)

Une copine en vadrouille dans le nord du département, et une rencontre a lieu avec un arbre remarquable, elle m’envoie alors une photo par mail de cet arbre “rouillé” installé à Gignac, connu comme l’arbre de Costa. (clic pour agrandir)

Cette sculpture pleine de symboles a été inauguré le 8 juillet 2006.

Le tronc est triangulaire et la présence de trois gros marnages qui partent du tronc ne sont pas dus au hasard. A Gignac, le chiffre 3 est magique : la commune est située aux confins de 3 Régions, 3 départements, 3 cantons, 3 communes, 3 évêchés. Depuis des siècles il existe, derrière le village des Maisons Rouges, une borne féodale appelée Pierre des trois évêques, une borne qui est devenue un véritable mythe.

Si l’on compte les spirales de l’arbre, on en trouve 55, une allusion au passé prestigieux de Gignac qui était un archiprêtré à la tête de 55 paroisses situées aujourd’hui en Dordogne et au Nord du Lot. Il s’agissait de la partie Périgourdine et de la partie Quercynoise de la Vicomté de Turenne. Une croix discrète et des pointes qui s’élèvent vers le ciel complètent l’évocation du passé religieux du village.

Un seul blason antérieur au XVIIIème siècle a été retrouvé à Gignac, et il s’agit d’un arbre à sept branches enrichies d’un fruit. La fresque a été détruite lors de la démolition de la cheminée. Le linteau sculpté a été conservé et réinstallé près de Gignac. Ces armes sont à un arbre et un chef chargé de trois étoiles (1634). Il s’agirait du blason de la Maison Delpy originaire d’Aragon. Etymologiquement, Delpy ferait référence au pin. On aurait donc à faire à un pin à sept branches et à sept pommes de pin.Traditionnellement, 3 arbres ont nourri et contribué à faire vivre les gens d’ici :
– Le châtaigner dont le fruit a été l’aliment de base pendant des siècles et des siècles,
– Le noyer, qui était planté le long de toutes les routes et de tous les chemins. En 1952, il existait à l’école de Gignac un journal intitulé Au pays de la noix.
– Le chêne-truffier qui a fait la fortune de la commune de 1890 à 1950. Grâce aux truffes, les familles paysannes ont pu construire de très nombreuses maisons et granges.

Bien sûr l’Arbre de Costa invite à évoquer les arbres emblématiques de Gignac : l’Arbre Rond, lieu de promenade et rendez-vous des chasseurs, et le tilleul de la place de l’église, un tilleul multi-séculaire installé au cœur du vieux Gignac, sur la place de l’église, et détruit en 1958. L’importante activité agricole de la commune est également suggérée avec des éléments de charrue, herse, sarcleuse, faux et deux fers à cheval.

(source : site de la ville de Gignac en Quercy, c’est par ici)

Catégories :Exploration du Lot
  1. 13 août 2008 à 19:53

    Cet arbre-métal est superbe et intéressant, une vraie petite merveille.

  2. 13 août 2008 à 20:18

    Bonsoir asd3,

    joli travail sur acier et quelle symbolique !
    il va falloir que je m’y rende, pour le voir au plus prés…

    à bientôt

  3. 14 août 2008 à 10:28

    Je préférais quand même le tilleul initial, avec ses petits escaliers de pierre : beaucoup plus accueillant…
    PS : très drôle la première image sur de l’article sur cet arbre (site de Gignac) : on dirait que l’évêque est en tutu, sur les pointes. Mes yeux ont mis un temps à comprendre l’image… Oh la belle ballerine!

  4. 14 août 2008 à 13:32

    Ola Tikayu !

    jolie photo en N&B de ce tilleul, disparu pour construire un parking….

    un évêque en tutu ?? mort-de-rire !!!

    à plus et encore merci pour cette découverte, bises

  5. 20 août 2008 à 20:28

    très intéressante cette sculpture-arbre et étonnant surtout !!
    Flo

  6. 10 février 2009 à 14:59

    Le lien avec le site de Gignac et l’arbre de Costa ne fonctionne pas. Serait-il possible de rectifier ? Merci
    http://www.gignac-en-quercy.fr/bibliotheque/articles.php?lng=fr&pg=157

  7. 10 février 2009 à 15:15

    Bonjour Postmaster,

    merci de me signaler un lien mort,
    je corrige et voila tout rentre dans l’ordre,

    bonne journée

  8. 27 mai 2010 à 21:30

    Super gigantesque cet arbre, je vais bientôt m’y rendre.
    Je suis aussi sculpteur sur fer et photographe.

  9. 28 mai 2010 à 14:13

    Salut,

    content de te l’avoir fait découvrir, le Lot regorge d’artistes de talents, dont quelques ferronniers d’art qui sortent vraiment de l’ordinaire. A bientôt

    (le lien vers ton site ne marche pas)

  10. Gignacois
    26 février 2012 à 09:29

    Bonjour,
    Une info supplémentaire concernant cet arbre : dans les revues d’art chinoises une douzaine de pages ont été consacrées à Costa. On peut y voir deux photos de cet arbre, en particulier dans la version chinoise de First Class (un tableau de Costa est en couverture une).

  1. 8 juin 2010 à 14:33
  2. 9 juin 2010 à 15:46

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s