Accueil > Bible > L’arbre de Jessé

L’arbre de Jessé

L’arbre de Jessé est un motif fréquent dans l’art chrétien entre le XIe et le XVe siècle : il représente une schématisation de l’arbre généalogique présumé de Jésus de Nazareth à partir de Jessé, père du roi David.

.

Les Pères de l’Église latine et des hymnes se référèrent à l’arbre de Jessé, non seulement en parlant de la lignée de David (radix Jesse), mais aussi quand on parle de Marie (virga ex radice : la racine de Jessé) et Jésus (flos ex virga : fleur qui fleurit sur la branche). Sur la base de ces sources littéraires, la représentation de l’arbre montre Jessé allongé dans un lit ; un arbre poussant hors de son corps montre la généalogie issue de sa souche.

L’arbre qui est modelé sur l’arbre de vie au paradis montre habituellement une série de rois de la lignée de Salomon, des prophètes et des évangélistes. Le sommet de l’arbre est composé de Marie, Jésus et d’anges (parfois en référence aux dons de l’Esprit). Mais les variations sont fréquentes. Le motif artistique de l’arbre de Jessé est connu à partir du XIè siècle et semble avoir disparu au XVIè siècle. L’exemple présenté ici est tiré d’un livre de psaumes du XIIIè siècle, le psautier Ingeborg (1210) conservé à Chantilly.

.

Jessé au pied de l'arbreL’arbre est très stylisé et son ornementation sophistiquée. Jessé est allongé sur son lit, plus que songeur, endormi. Il porte le chapeau juif typique. De la mi-section de son corps ou plutôt derrière, le tronc de l’arbre atteint une hauteur de quatre niveaux, chacun d’entre eux représenté sous la forme d’un calice.

Il montre dans l’ordre croissant (de gauche à droite) Abraham, David, Marie et Jésus-Christ. C’est la lignée royale, pour cette raison, tous les personnages, sauf le Christ portent des couronnes (clic pour agrandir les miniatures).
AbrahamDavidMarieJesus Christ

De chaque côté, se retrouvent des personnages de l’Ancien Testament. Nous avons sur la gauche: Malachie debout à côté de Jessé suivi par Daniel et Isaïe dans l’ordre croissant.

MalachieDanielIsaïe

Pour la droite de Jessé, nous avons Aaron, Ézéchiel, et une exception dans le groupe des prophètes, un personnage féminin qui représente Sybille de Cumes.

AaronEzechielSybil de Cumes

Ces personnages présentent (à l’exception d’Aaron qui est désigné comme grand prêtre et détient l’épanouissement personnel) une partie de leur vision sur le prochain Sauveur. Sybil rappelle au lecteur la finalité de toute la création. Ézéchiel parle de la porte fermée (référence à la virginité de Marie) à travers lequel Dieu seul va procéder. Malachie proclame la grandeur du nom de Dieu, alors que Daniel dans ses visions des quatre bêtes, célèbre la victoire définitive de Dieu sur le mal. Isaïe annonce le règle d’Emmanuel (Jésus-Christ). La colombe à côté de la tête du prophète indique la présence et l’inspiration du Saint-Esprit.

Jésus-Christ, intronisé au sommet de l’arbre qui, en fait, n’est pas un arbre, mais un édifice symbolisant la maison de David. D’inspiration byzantine, représentation du Christ Pantokrator (Jésus est de face, coupé à mi-corps, barbu et portant un livre saint dans sa main gauche tandis que celle de droite bénit. Le dôme central de l’église byzantine est souvent orné de cette représentation). Il est entouré par deux anges et de sept colombes, symboles des sept dons de l’Esprit.

L’Esprit du Seigneur reposera sur lui : un esprit de sagesse et de compréhension, un esprit de conseil et de force, un esprit de la connaissance et de crainte du Seigneur, et son plaisir est la crainte du Seigneur. (Isaïe 11,2-3).

(Source : traduction libre de : The Jesse Tree, Johann G. Roten, ici)

Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David,
un rejeton jaillira de ses racines.

Sur lui reposera l’esprit du Seigneur :
esprit de sagesse et de discernement,
esprit de conseil et de force,
esprit de connaissance et de crainte du Seigneur
qui lui inspirera la crainte du Seigneur.

Il ne jugera pas d’après les apparences,
il ne tranchera pas d’après ce qu’il entend dire.

Il jugera les petits avec justice,
il tranchera avec droiture en faveur des pauvres du pays.

Comme un bâton, sa parole frappera le pays,
le souffle de ses lèvres fera mourir le méchant.

Justice est la ceinture de ses hanches ;
fidélité, le baudrier de ses reins.

Ce jour-là, la racine de Jessé, père de David,
sera dressée comme un étendard pour les peuples,
les nations la chercheront,
et la gloire sera sa demeure.” (Isaïe 11,1-10)

L’arbre de Jessé se modifie, contaminé par la popularité du thème de la sainte parenté au XVe siècle. Il sert de modèle pour représenter la généalogie des familles royales avant de finir par devenir le prototype de l’arbre généalogique.

Catégories :Bible
  1. 15 mai 2008 à 02:08

    Helloe Krapoarboricole,

    C’est une très belle œuvre-d’art…

    Bonne journée

    @+
    ~Bonsai~

  2. 15 mai 2008 à 10:09

    Salut Bonsai,

    J’aime bien les gravures anciennes, toutes ces enluminures…
    Celle-ci était dans un livre de psaumes d’une reine de France,
    D’où la beauté et la richesse de cet arbre de Jessé.

    Bonne journée à toi aussi

  3. 16 mai 2008 à 02:38

    …vous avez la chance d’en avoir de bien belles gravures avec votre riche histoire.

    Bon week-end
    @mitiés
    ~Bonsai~

  4. 16 mai 2008 à 17:18

    Notre histoire est aussi celle des européens partis vivre outre-atlantique,
    tout ça est notre patrimoine commun, un bout d’humanité…

  1. 9 juin 2010 à 13:36

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s