Accueil > Citations > Un monde sans limites…

Un monde sans limites…

« Il n’est pas besoin d’être longtemps dans les bois pour connaître l’impression toujours anxieuse qu’on s’enfonce dans un monde sans limites. » (Gaston Bachelard)

Catégories :Citations
  1. 13 mai 2008 à 03:24

    Bonjour Krapoarboricole,

    Bien trouvé ce texte…

    J’aime bien les érables du Québec…Ils sont généreux.

    Au printemps coule une bonne sève sucrée grandement apprécié des grands et petits. C’est comme si, après le rude hiver, cet arbre nous offrait ses douceurs pour nous faire oublier cette longue petit mort glacée…

    En ce moment même, je savoure un produit de l’érable de la cuvée 2008🙂

    Pendant l’été, son feuillage apporte ombre et le vent aime chanter dans ses larges feuilles…

    A l’automne, il revêt ses plus beaux habits pour nous égailler quand la grisaille s’étend dans les bois faisant fuir les oiseaux vers les chauds pays…

    J’aime cet bel arbre si généreux et magnifique

    @+
    ~Bonsai~

    p.s. le Québec est le plus grand producteur de sirop d’érable au monde…Un jour, je te ferai goûter… du bon bien sûr🙂

  2. 13 mai 2008 à 11:27

    Bonjour Bonsai,

    Un sacré philosophe Gaston !

    « Son œuvre, d’une puissante originalité, s’avère à sa manière singulièrement provocatrice. D’un côté elle explore passionnément le dynamisme de la science au travail, les progrès turbulents de la raison, l’essor époustouflant de la physique et de la chimie dans la première moitié du XXème siècle.
    De l’autre, elle exalte l’imagination des poètes, le monde de la ruralité, les valeurs de l’artisanat, et la mélancolie de l’eau. Elle produit un livre génial sur l’espace propre à la maison, débat interminablement avec la psychanalyse et s’achève par une métaphysique de la solitude qui donne à toutes les dernières parutions du philosophe une tonalité grave, d’une lisibilité pourtant exceptionnelle. »

    Je lis tes mots au petit déjeuner… et mes papilles gustatives se rappellent du sirop sucré au goût si particulier. Je salive d’envie…
    L’érable, cet arbre-emblème de votre territoire est si généreux avec les humains ; un vrai copain ; j’aimerais me promener sous son couvert à l’automne, lorsqu’il sort ses couleurs flamboyantes…

    Amitiés

  3. Aimé Le lann
    25 décembre 2008 à 19:37

    Si le vert est une couleur d’espérance alors enfonçons nous dans ce bois,
    nous y découvrirons sûrement un bonheur…
    Embrasser ces ombres et lumières en est un…déjà !
    Merci au photographe et…?

    Aimé, le troubadour.

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s