Accueil > Chênes pubescents, Exploration du Lot > Chêne isolé, causse de Cabrerets (Lot)

Chêne isolé, causse de Cabrerets (Lot)

11 mai 2008

Grand soleil ce matin, alors je file revoir ce chêne aperçu de loin l’autre jour, en nous rendant à la grotte de Pech Merle. Un chêne qui n’est pas très gros, mais dans le Quercy, les cailloux poussent plus vite que les arbres ! Je l’aime bien celui-là, tout seul mais avec une belle ramure pas courante sur les causses.

chêne Cabrerets 1

Visible de loin, ce chêne isolé semble attendre des visites de copains…

chêne Cabrerets 3 chêne Cabrerets 4

Un jeune homme ! Seulement 2,94 mètres de circonférence, un tronc en parfaite santé, et une drôle de forme ; de profil, il me faisait penser à une bouteille. Si vous le visitez, avant d’entrer dans le champ, vérifiez où se trouvent les vaches !

chêne Cabrerets 5

Pour s’y rendre : de la grotte de Pech Merle, prendre à gauche vers Lauzès puis suivre Merlan, le chêne est au fond d’un champ sur la droite. De Cahors, suivre le Lot jusqu’à la sortie de Saint Géry, suivre Lauzès, puis direction Cabrerets, le chêne sera sur votre gauche.

  1. 13 mai 2008 à 02:15

    Salut Krapoarboricole,

    Ah qu’il doit faire bon de rêvasser sous ce chêne lorsque le soleil darde ses rayons…

    Il est magnifique de par sa solitude et sa ramure…

    @+
    ~Bonsai~ qui passait dans le coin🙂

  2. 13 mai 2008 à 11:16

    Salut Bonsai,

    c’est la réflexion que je me suis faite sous cet arbre :
    que son ombre est douce après tant de marche au soleil.
    Vraiment une belle ramure, en voilà un parti tranquillement,
    pour la course aux retraités millénaires !

    A bientôt

  3. 13 mai 2008 à 11:34

    Je prendrais bientôt des photos des causses, avec ses chênes rabougris, ressemblants presque à des arbustes. Car une grande partie du territoire est un grand plateau calcaire avec très peu de terre.
    Ici pas d’agriculture sur les plateaux, domaine des brebis et des sangliers. C’est pourquoi, certains des arbres présentés ici comme remarquables, paraitraient petits dans d’autres coins de France.
    Cependant ce pays de chênes, renferme sûrement quelques vieux spécimens, cachés à l’abri des regards ;
    alors je continue à fouiller et je trouverais ce chêne millénaire !

  4. happytobehere
    19 mai 2008 à 08:34

    merci pour nos arbres du Lot qui font ce qu’ils peuvent. Il est vrai qu’ils sont magnifique, et si grands dans nos curs. Merci.

  5. 19 mai 2008 à 13:13

    bonjour et merci du commentaire ;

    et si vous connaissez de vieux arbres dans le Lot,
    je prend toute information pour aller les rencontrer.
    prendre des photos et un peu de leur histoire.

    Bonne continuation,

  1. 9 juin 2010 à 15:46
  2. 10 juin 2010 à 17:03
Les commentaires sont fermés.