Accueil > Chênes isolés > Le chêne de Cassignas (Lot et Garonne)

Le chêne de Cassignas (Lot et Garonne)

Déçu de ne pas avoir rencontré l’orme de Cassignas, je ne me laisse pas abattre, et hop je grimpe sur le point culminant du village. Et là, tour d’horizon à 360°, sous le soleil je scrute le moindre détail au loin…
Finalement, sur la colline suivante, j’aperçois des branches, une ramure superbe qui se dresse au dessus d’une ancienne maison. Hop c’est parti, quelques kilomètres de marche, et plus je m’approche et plus ce chêne semble gigantesque, aucun doute je suis parti dans la bonne direction…

Un arbre magnifique, je suis surpris je ne m’attendais pas à ce spectacle. Il pousse sur un terrain en pente derrière la maison et est beaucoup plus haut qu’il ne parait de loin.
C’est le bonheur, un chêne pédonculé vénérable absent de la liste, je suis aux anges !

Après un pic-nic mérité sous ses branches ; je fais le tour de la propriété, je rencontre le locataire des lieux, super sympa et content que je passe voir “son” arbre. Du coup, il m’aide à le mesurer, circonférence du tronc 6,10 mètres (à 1,40m), au moins 25 m de haut…

Un arbre gigantesque et pourtant en plein causse calcaire, âge estimé au moins 400 ans. Laissé mon sac-à-dos au devant pour l’échelle, il est réellement impressionnant , en bonne santé avec peu de bois mort, j’ai aussi trouvé bon nombre de glands au sol.

En discutant avec un vieil homme, j’apprends que Cassignas en patois signifie : “bois fait de chênes rabougris”. Et bien, au milieu de tous ces chênes ridicules, se dresse à Cassignas un chêne multi-séculaire devenu géant, qui dès à présent rejoint la forêt des remarquables.

 

Pour s’y rendre : Entre Tournon d’Agenais et Agen, suivre “les Tricheries”, Cassignas et enfin lieu-dit “le Fayet”, un très beau coin de nature.

Cet arbre est situé sur une propriété privée, alors soyez respectueux et dites bonjour !
.

Catégories :Chênes isolés
  1. Lilian
    17 avril 2008 à 00:48

    Qu’il est enthousiasmant de rencontrer des êtres « hors sol » pour nous rapprocher de la terre.
    (Celui qui t’as pris en auto-stop).

  2. 17 avril 2008 à 11:17

    Salut Lilian,

    merci encore de m’avoir déposé jusqu’au village de Cassignas, et si finalement l’orme n’existait plus, quel spectacle ce vieux chêne ! En très bonne santé, protégé dans ce coin de nature, le voilà parti pour la course aux retraités millénaires !
    Bonne route…

  3. 17 avril 2008 à 15:10

    Bonjour,
    dommage que je ne le verrais plus avec ses feuilles

  4. 17 avril 2008 à 15:19

    Salut Faune,

    mais si tu pourras voir ce chêne en feuilles, car il est bien vigoureux ce vieux bonhomme. Si sa ramure impressionnante est vierge de feuilles c’est qu’il est timide et n’a pas encore osé sortir tous ses atouts.
    L’arbre mort dont je parle est un orme qui était sur la même commune…
    Il y aura bientôt une suite à cet article, car en me rendant dans le Lot-et-Garonne j’ai demandé à tout ceux que je croisais : connaissez-vous un vieil arbre dans la région ? (je demande partout – lol) et pas loin dans un petit triangle, se trouvent 3 chênes remarquables et un platane géant…. distants chacun de 10 km.

    A suivre,

  5. 18 avril 2008 à 14:43

    Bonjour,

    Vraiment remarque ce beau géant…merci de nous faire partager tes randonnées sylvestres🙂

    bon week-end
    @mitiés
    ~Bonsai~

  6. 18 avril 2008 à 14:51

    Salut Bonsai,

    c’est un plaisir de partager tous ces trésors, dommage pour toi que tu sois outre-atlantique… Je rajoute des plans maintenant, en espérant que d’autres marcheront dans mes pas jusqu’à ces vieux ancêtres.

    A bientôt

  7. 18 avril 2008 à 16:42

    ha bah, tu nous prendra des photos.
    Un chêne comme celui-là avec des feuilles, ça doit être génial !

  8. 18 avril 2008 à 20:25

    6,10 de circonférence, j’ai du mal à m’imaginer,
    il faut être au moins trois pour l’entourer !? C’est énorme !

  9. 18 avril 2008 à 20:57

    Oui ça fait gros, en plus le tronc transpire la force, l’écorce est épaisse avec de profondes craquelures ; et puis cette impression de grandeur avec ce fût si haut. Au moins trois pour faire le tour, car ce jour-là à deux on n’a pas réussit… A quatre ce serait parfait !

  10. eric
    11 décembre 2012 à 18:25

    l’orme de cassignas est mort dans les années 80 noté sur le giness a l’epoque comme plus vieil orme du monde etait visible a proximité de laroque timbaut je l’ai connu

  11. bourdarie
    28 janvier 2013 à 15:32

    oui bien dommage pour mon viel orme, je suis native de Cassignas exactement du lieu dit Bayssac et aujourd’hui( si pas de hasard) il m’accompagne sur les chemins pour faire reconnaitre au grand public arbres et végétaux.
    claire47

  1. 10 juin 2010 à 17:03

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s