Accueil > Chênes forestiers > Chêne des sorcières, forêt de Saint Avold (Moselle)

Chêne des sorcières, forêt de Saint Avold (Moselle)

Au coeur de la forêt domaniale de Saint Avold, se trouve un vieux chêne âgé de 850 ans (un des plus vieux chêne forestier de France). Les légendes racontent qu’il fut autrefois, un lieu de rencontre pour des sorcières se rendant au Sabbat sur leurs balais…

La forme si particulière de ce chêne pédonculé vient du fait qu’il s’agit en réalité de deux chênes, qui ont un jour lointain, décidé de s’unir pour la vie… Ou bien, serait-ce là l’œuvre des sorcières qui, par un charme magique auraient lié ces deux chênes ?

-

Ce chêne est facile d’accès, situé au nord de la ville sur la route Jeanne d’Arc, il y a un parking avec le nom du chêne. Malheureusement, le lieu semble être la nuit, le lieu de rencontre privilégié pour exhibitionnistes venant des deux côtés de la frontière.

Merci à Sylvia, c’est grâce à elle que j’ai découvert cet arbre en photo, elle lui a consacré un article (le chêne de son enfance) et c’est avec plaisir qu’elle partage ces quelques clichés ; faites donc un tour sur son blog, c’est par ici.
____

Je mets cet article à jour, avec des photos prises par Sisley, on peut voir le chêne dans toute sa hauteur, ainsi que le creux de son ventre… merci l’ami. (clic les photos)

--

Robert Bourdu parle de ce chêne et des procès en sorcellerie dans un bouquin, voir par .

Mise à jour le 02/04 : le chêne devient vieux et le tronc est fatigué, des mesures de protection ont été prises avec du grillage, des étais devraient bientôt venir soutenir les charpentières.

Ce vieux chêne forestier vit ses dernières années au bout de 800 ans…

--

Merci pour les photos Sisley.
___

26 août 2009 : Le chêne des sorcières partiellement calciné.

-

« Deux jeunes hommes mal intentionnés ont mis le feu, dans la nuit de lundi à mardi, au chêne des sorcières. L’arbre, qui a plus de 850 ans, se situe dans la forêt du Zang, le long de la route reliant le quartier Jeanne d’Arc au centre-ville de Saint-Avold. C’est un témoin, apercevant un véhicule démarrer en trombe, qui a prévenu la police.
Les deux individus, âgés de 18 et 19 ans, ont été interpellés peu de temps après, à bord du véhicule correspondant à la description faite par le témoin, alors qu’ils revenaient sur le lieu de leur méfait, afin de constater les dégâts dont ils étaient à l’origine. Entendus hier par la police de Freyming-Merlebach, ils ont reconnu les faits mais devaient être entendus dans la soirée par un psychiatre.
Partiellement calciné mais toujours debout, l’arbre venait de faire l’objet d’un plan de sauvegarde du patrimoine naturel, pour un coût estimé à 6 500 €. Des poteaux métalliques de soutien avaient notamment été implantés au pied du vieux chêne afin de soulager le poids des branches les plus basses.
Cet incendie a provoqué de vives réactions, notamment celle de Pascal Flaus, président de la Société d’histoire du pays naborien : Ce type de dégradation réduit à néant les importants efforts de la municipalité et de l’ONF pour sauver cet arbre millénaire qui fait partie du patrimoine historique et environnemental du pays de Saint-Avold . »

About these ads
Catégories:Chênes forestiers
  1. Sylvia
    17 décembre 2008 à 00:34

    Merci d’avoir publié ces photos, ça permettra de faire connaitre ce superbe chêne. Je parcoure ton blog et je découvre… merci !

  2. 17 décembre 2008 à 02:29

    Bonjour Sylvia,

    non, merci à toi pour le prêt des photos,
    il était impossible de trouver un portrait de ce vieux chêne,
    grâce à toi et à Sisley, il se « montre » enfin au plus grand nombre…

    à bientôt dans la forêt

  3. cheyenne
    17 décembre 2008 à 10:09

    …haha… je les aime bien ces arbres mystèrieux… ! bien dommage par contre cette pancarte fichée en plein devant, et cette POUBELLE! oui mais là c’est ma naïveté bucolique qui parle, comment peut-on ne serait-ce que jeter un seul détritus devant un tel arbre…. oui alors, fallait mettre une poubelle…
    biz

  4. 17 décembre 2008 à 16:31

    Salut Cheyenne,

    « ta naïveté bucolique »… me fait bien rigoler !
    bien dommage cette poubelle et cette pancarte, mais il faut voir ça comme des mesures de protection de l’arbre qui, comme les barrières forcent les visiteurs au respect de l’arbre et de son environnement.

    au plaisir de te relire par ici, bises chez vous.

  5. Sisley
    15 mars 2009 à 13:17

    Petite dépêche :

    l’arbre menace de s’écrouler et une concertation s’effectue pour une action de sauvegarde !

    http://www.republicain-lorrain.fr/fr/permalien/article/306882/Au-chevet-du-vieux-chene-des-sorcieres.html

  6. 22 mars 2009 à 13:05

    Bonjour Sisley,

    désolé de ma réponse tardive, mais je découvre tout juste ton commentaire,
    c’est pas juste… j’espère qu’ils trouveront une solution pour le préserver…
    je croise les doigts, ce chêne légendaire ne peut pas tomber cette année

    tu nous tiendra au courant pour la suite des évènements ?

    à plus

  7. Sisley
    2 avril 2009 à 21:36

    Finalement pas d’étayage, mais une protection grillagée du tour du tronc, contre d’éventuelles agressions. Peut-être qu’ils prévoit un aménagement pour plus tard.

  8. Sisley
    8 avril 2009 à 18:06

    Cette fois ça y est !
    Étayage des plus grosses charpentières à l’aide de poteaux métalliques !
    Bon il vaut mieux cela qu’une chute préjudiciable ou qu’un bête abattage !

    J’ai heureusement pu prendre les derniers clichés y a 2 semaines quand l’arbre était indépendant de ces accessoires d’assistance.

  9. Sisley
    29 avril 2009 à 19:39

    Encore du nouveau :

    http://www.lasemaine.fr/2009/04/10/cloner-le-vieux-chene-ou-le-momifier-

    Je trouve juste dommage qu’il n’ait pu vivre dans un endroit plus discret en foret et non au bord d’une départementale très fréquentée !

  10. laet
    12 mai 2009 à 20:42

    Juste une remarque la pancarte en question est justement dédiée à cet arbre. En effet il raconte l’histoire du chêne pour les passants…

  11. 13 mai 2009 à 11:42

    Depuis des siècles, la légende raconte que ce chêne, qui se dresse en bordure de la route menant à la cité Jeanne d’Arc de Saint-Avold, était un lieu de rencontre pour les sorcières se rendant au Sabbat sur leurs balais. Or, ce vénérable monument végétal de 850 ans est attaqué par trois champignons lignivores qui avalent inexorablement son bois. Mais c’est justement ce bois mort qui lui sert d’ossature. Sa tenue mécanique étant mise à mal, l’arbre menace tout simplement de s’écrouler. En effet, son tronc principal n’est plus qu’un tube complètement creux. L’Office National des Forêts (ONF) a donc décidé dans un premier temps et afin d’éviter un abattage prématuré, de le renforcer artificiellement grâce à des haubans et des cordes souples qui permettent de maintenir des branches charpentières dans la partie haute du chêne. De même, des poteaux métalliques de soutient vont être plantés au niveau de sa souche. L’esthétique de chêne des Sorcières, dont les formes uniques et tortueuses ont alimenté tant de contes et de légendes, s’en trouve naturellement quelque peu chamboulée. Mais c’est à ce prix que doit s’effectuer la sauvegarde de ce patrimoine naturel symbolique pour de nombreux randonneurs. Prix de cette armature de fer et de bois : 6 500€, intégralement pris en charge par la ville de Saint-Avold. Cependant cette solution ne peut être que temporaire. Les experts estiment en effet que ce soutient ne sera efficace que 5 ou 6 ans. D’où de nouvelles investigations pour sauver définitivement le chêne des Sorcières des champignons. Ainsi, l’ONF envisage avec le concours des chercheurs de l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique), et ce n’est pas une blague, de … cloner l’arbre. En effet, à partir d’un rameau du chêne pédonculé, le but clairement affiché est d’isoler son patrimoine génétique. Ainsi, des prélèvements et des tests ADN en laboratoire vont être effectués afin de déterminer l’intégralité de son génome. De cette manière, une fois que les champignons en auront terminé avec l’historique chêne des Sorcières, les agents de l’ONF pourront en replanter un voire plusieurs, au même emplacement ou ailleurs. Certains rêvent déjà de planter toute une forêt de chênes des Sorcières. Toujours est-il qu’il s’agit maintenant de conserver sa marque dans l’optique de perpétrer sa sève et sa légende durant des siècles encore. Rappelons que le chêne des Sorcières est classé arbre remarquable de France. C’est d’ailleurs l’un des plus anciens de Lorraine avec l’if du cimetière de Dornot près de Metz.

    source : les blogueurs lorrains engagés

    http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/04/25/il-faut-sauver-le-chene-des-sorcieres/

  12. gilougarou
    7 juin 2009 à 22:31

    Mais finalement, qu’elle est la circonférence de ce chêne svp ?

  13. Audrey
  14. 27 août 2009 à 17:35

    MALHEURESEMENT UNE FOIS DE PLUS DES PERSONNES QUI NE RESPECTENT NI LES HOMMES NI LA NATURE ONT BRILLES AVEC LEUR MANQUE D INTELLIGENCE.POURQUOI METTRE LE FEU A UN ARBRE QUI EST LA MEMOIRE DE BEAUCOUP DE MONDE IL NE PEUT PARLER MAIS BEAUCOUP DE CHOSES SE SONT PASSEES SOUS SA FUTEE .LORSQUE J AI LU CE PERE LEPREUX QUI ETAIT FORCE DE QUITTER SA FAMILLE SOUS CET ARBRE J AI EU UN PETIT PINCEMENT AU COEUR CAR POUR LUI CET ARBRE ETAIT LA LIMITE ENTRE LA VIE ET LE MOUROIR.ALORS VOUS QUI NE RESPECTEZ RIEN LAISSEZ CET ARBRE TRANQUILLE CAR LUI NE PEUT SE DEFENDRE ET LONGUE VIE A LUI.(MERCI ATOUS CEUX QUI OEUVRENT DANS LE BON SENS POUR NOTRE GEANT LES AUTRES IGNOREZ LE MAIS NE LUI FAITE PAS DE MAL)

  15. 30 août 2009 à 21:09

    Oh non ! Comme c’est stupide !

    Encore des allumés (c’est le cas de le dire) qui n’ont vraiment rien compris aux beautés de la nature. On critique souvent l’ONF parce qu’elle coupe des vénérables auxquels on était attaché en persifflant qu’il ne s’agit là que de faire du profit à court terme (ce qui n’est pas toujours vrai ; il y a là matière à débattre). Mais là, tout avait été fait pour la sauvegarde de ce patrimoine exceptionnel et il suffit de 2 idiots pour tout gâcher. Leur peine ne devrait pas être une amende (ce qui va sévèrement se produire) mais devrait plutôt être un travail d’intérêt général (par exemple participer à la plantation d’arbres) afin de leur montrer tous les efforts qui sont nécessaires pour élever de beaux arbres et leur faire comprendre que leur méfait est une vraie offense faite au travail de ceux qui ont la lourde tâche de construire quelque chose.

    triste triste triste

  16. Sisley
    31 août 2009 à 20:27

    Pas de panique, un collègue est allé voir sur les lieux du crime et malgré un début d’incendie, le chêne s’en sort une fois de plus !!
    C’est évident que ces agressions ne lui sont pas bénéfiques, mais après plusieurs foudres, deux, trois départs de feu et des tempêtes il est toujours sur pied.

    Un grand merci toutefois à la personne l’ayant aperçu à temps, car un feu plus soutenu aurait pu vraiment faire mal avoir une telle chaleur.

  17. Francis
    28 septembre 2009 à 14:07

    Voici un petit document très sympa qui retrace un peu les légendes qu’il y a autour de ce vénérable arbre.

    http://krapooarboricole.files.wordpress.com/2008/12/cercle-dhistoire-de-lhopital-et-carling-le-chene-aux-sorcieres.pdf

  18. 10 novembre 2009 à 10:53

    Merci pour ce document Francis.

  19. 11 décembre 2009 à 21:42

    Bonjour,

    N’habitant pas très loin du chêne, je passe régulièrement devant. Depuis qu’ils ont installé les armatures métalliques, les branches se sont reposées dessus.Je trouve juste dommage d’avoir dû couler du béton au pied des racines pour fixer les poteaux. Un haubanage a été effectué pour stabiliser les grosses charpentières. Un grillage a été mis en place pour éviter tout dégat autour du tronc. Des clonages du chêne sont réalisés pour essayer de pérenniser l’arbre.

  20. 13 décembre 2009 à 12:04

    Bonjour et bienvenue dans la forêt tibo,

    merci de toutes ces précisions, bonne idée de multiplier ce chêne, en espérant que ses rejetons veillent sur la forêt pendant des siècles…

    Je reviens de ton blog, ainsi tu es arboriste grimpeur… le blog est participatif, alors si tu veux nous faire découvrir des arbres de ce coin de France, je publie photos et mesures avec plaisir.

  21. Julien
    10 février 2010 à 00:40

    D’après le PDF posté par Francis, ce chêne aurait donc 1210 ans?

  22. 15 février 2010 à 15:12

    Bonjour Julien,

    le documents transmis par Francis, affirme effectivement que le chêne aurait 1200 ans… et même si l’auteur s’appuie sur des sources écrites, d’après la dendrologie ce chêne ne peut avoir dépassé les mille ans.

    Il y a fort à parier que cette forêt a abrité des légendes depuis fort longtemps, et il se peut qu’il y ait eu plusieurs « chênes des sorcières » au fil des siècles.

    (Avec un âge de 850 ans, il est un des plus vieux chênes forestiers de France)

  23. dame du lac
    24 mars 2010 à 13:04

    Ces photos sont magnifiques !
    Qu’en est il des 2 abrutis ?? Ont-ils dû nettoyer les forêts et planter des arbres ?

    • David
      19 août 2014 à 18:37

      Non ont a pas du faire sa (je suis l’un des deux abrutie) je regrette encore ce que j’ai fait malgré que j’ai payer ma dette, sa fais déjà 5 ans..

  24. 24 mars 2010 à 15:16

    Bonjour Dame du Lac,

    je souhaite que cet épisode leur ait appris un truc…

    Mais la bêtise n’est pas réservée qu’aux jeunes ; je connais un orme vieux de 500 ans mort par le feu, car le nouveau propriétaire du terrain avait décidé de construire son BBQ dans le tronc creux…

  25. 10 juin 2010 à 14:14

    Il y a une petite asso de Moselle (le GECNAL Warndt) qui m’a passé le lien sur un article, paru sur un site, concernant la forêt du Warndt et notamment à la fin sur le chêne des Sorcières.

    http://www.shpn.fr/page93/page93.html

    Un doc en .pdf concernant le chêne des sorcières :

    http://krapooarboricole.files.wordpress.com/2008/12/le-chene-des-sorcieres.pdf

  26. Sisley
    1 août 2010 à 17:56

    Verdict (extrait du Républicain Lorrain) :

     »

    Un Naborien de 18 ans et un Hombourgeois de 19 ans ont été poursuivis hier devant le tribunal correctionnel de Sarreguemines pour des incendies, dont celui du vénérable chêne des Sorcières à Saint-Avold. Ils ont été condamnés à un an de prison avec sursis.

    Je joue à des jeux vidéo où on crame des choses, j’aime les jeux violents, j’avais envie de faire dans la réalité…», explique David, 18 ans, de Saint-Avold. Il est poursuivi pour avoir, dans la nuit du 24 au 25 août dernier, incendié le chêne des Sorcières en forêt de Zang à Saint-Avold (classé arbre remarquable) mais aussi un banc à Saint-Avold et des arbustes sur l’aire de jeux de Cocheren. Nicolas, 19 ans, de Hombourg-Haut, comparaît pour les mêmes faits. «Vous avez voulu sortir du virtuel », commente le président Seyler.

    Dix ans encourus

    Le 24 août, les jeunes décident de sortir ensemble. «Au début pour boire un coup », affirme David. Qui aurait eu l’idée des feux soutient Nicolas, le chauffeur. Le duo allume le feu au chêne, croise les pompiers en quittant les lieux… et y revient pour voir l’intervention des secours après avoir allumé deux autres feux à Saint-Avold et Cocheren. L’immatriculation du véhicule a été relevée, les jeunes gens sont interpellés et auditionnés. « Vous avez dit que vous souhaitiez faire monter l’adrénaline », remarque le président Seyler. « Vous avez idée de la peine que vous encourez ? », interroge le juge à l’adresse de Nicolas. «dix ans de prison… », pense le prévenu. «Et 150 000 € d’amende», ajoute le magistrat. Le représentant du ministère public requiert la même peine – trois mois de prison avec sursis et travail d’intérêt général – à l’encontre des prévenus. Il précise que les faits auraient pu jugés en cours d’assises et faire encourir une peine de quinze ans de réclusion criminelle aux prévenus.

    Dépressifs

    Les prévenus ont été soumis à une expertise psychiatrique. L’un est « « border line », l’autre immature affectivement, anxieux, en demande de reconnaissance, ne supporte pas la frustration». Dépressifs, David et Nicolas «peuvent récidiver». Le représentant du ministère public pointe « un dossier consternant et incompréhensible », estime «qu’il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. » Et de poursuivre : «Le feu ne se maîtrise pas. L’arbre aurait pu s’écrouler, un pompier, un policier aurait pu être blessé ou tué.»
    L’avocat de Nicolas convient que son client et son copain ont eu «un comportement presque d’enfants, inquiétant », il évoque «des gamins qui ont leurs propres difficultés. » Pour le défenseur, Nicolas «a trouvé un moyen de s’affirmer par le spectacle. » L’avocate de David indique que son client est suivi médicalement et a conscience de la gravité des faits.
    Le tribunal prononce la même peine à l’encontre de Nicolas et David : douze mois de prison avec sursis mise à l’épreuve pendant trois ans avec obligation de soins, de travail et d’indemnisation des victimes. Ces dernières (villes de Saint-Avold, Cocheren et ONF) sont déboutées pour des motifs juridiques. Elles pourront entamer une procédure civile. « 

    • 2 août 2010 à 12:58

      Merci pour l’extrait du verdict Sisley.

      Une partie de la jeunesse semble complètement perdue aujourd’hui, souhaitons que cela leur serve de leçon, et les aide à prendre conscience de la valeur de ce patrimoine historique vivant. Qui sait peut-être deviendront-ils d’ardents défenseurs de la Nature à l’avenir ?

      • David
        19 août 2014 à 18:43

        Je le suis maintenant, je suis de WWE et bénévole a la SPA, heureusement que ce chêne magnifique et encore la

  27. Yanick
    1 août 2010 à 19:18

    D’où l’intérêt de vite devenir une association. C’est 2 jeunes désoeuvrés auraient très bien pu mené une action d’intérêt public en travaillant pour le blog. Ceci leur aurait certainement donner un but dans la vie et ouvert les yeux sur la beauté et la fragilité des arbres.
    Je ne peux pas leur en vouloir, j’en veux plus à notre société qui n’a pas su déceler plus tôt le désarroi de ces deux jeunes garçons.

  28. 2 août 2010 à 13:15

    Salut Yanick,

    je vais dans le même sens que toi, c’est vraiment dommage qu’on n’ait pas pu déceler plus tôt le désarroi de ces deux jeunes déconnecté du réel, branchés sur le virtuel où seules comptent la destruction et l’annihilation… Ce procès leur aura peut-être fait comprendre que les arbres sont vivants, et que les plus vieux qui ont traversé les siècles sont un véritable patrimoine à aimer et protéger ?

  29. Sisley
    15 novembre 2010 à 21:12

     » On ne saurait évoquer la forêt domaniale de Saint-Avold sans mentionner le « chêne des sorcières » situé au croisement de la voie communale reliant la cité Jeanne d’Arc à Saint-Avold centre et de l’ancien chemin qui va de L’Hôpital à Hombourg-Haut. Le « chêne des sorcières » peut s’enorgueillir d’être le plus vieux de Moselle. Son âge semble difficile à déterminer : 800 ans pour les uns, plus de 1000 ans pour les autres. Il s’agit d’un chêne pédoncule dont la circonférence est de 6,40 mètres à 1,30 mètre du sol. Cet arbre singulier résulterait de la fusion de deux troncs juxtaposés. Il y a une centaine d’années on pouvait passer par le creux de l’arbre dans lequel était placée une statue de la Vierge. Il était appelé « chêne percé » dans l’aménagement forestier de 1862.

    Il est actuellement classé et à préserver jusqu’à l’ultime limite, mais il est bien malade. Pourtant, dans les années 1950, il était encore relativement en bonne santé. Il a souffert, depuis, de la proximité de la plate-forme chimique de Carling, de l’abaissement de la nappe phréatique et de la pollution atmosphérique sous forme de poussières et de gaz industriels poussés par les vents du secteur ouest et se déposant sur les feuilles. Comme si cela ne suffisait pas, il a été percuté par un automobiliste ayant perdu le contrôle de son véhicule et des vandales imbéciles ont tenté d’y mettre le feu en 1984 et en 2009. »

    (source : http://www.shpn.fr )

  30. 16 novembre 2010 à 00:13

    ;)

Comment pages
  1. 8 juin 2010 à 02:41
  2. 8 juin 2010 à 14:41
  3. 8 juin 2010 à 15:17
  4. 8 juin 2010 à 22:15
  5. 10 juin 2010 à 15:06
  6. 18 novembre 2011 à 22:34

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s